Connexion en tant que membre

Ecole francophone Education

Les écoles d’entreprise à l’étranger, marqueurs de la Mission laïque française (Mlf)


Les ecoles dentreprise a l etranger marqueurs de la Mission laique française MlfJean Pautrot est le vice-président de la Mission laïque française (Mlf). Pour nous il revient sur les origines de l’association. Et il aborde une de ses compétences uniques, son expertise dans la création d’écoles à l’étranger, au service des entreprises françaises.

Cet entretien est illustré par des témoignages de familles dont les enfants sont scolarisés dans les écoles Mlf aux quatre coins du monde.

 

La Mission laïque française, une mission de service public déjà ancienne ?

C’est en 1902, dans les colonies françaises qu’un enseignant français trouva l’idée d’une « mission laïque ». Le but était de diffuser à l’étranger l’enseignement de la République. Car l’éducation française éait jusque-là portée par les congrégations religieuses. La Mlf s’est ensuite développée sur le pourtour méditerranéen.

L’AEFE, Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger, a été créée le 6 juillet 1990. L’Etat français a en effet décidé de regrouper les écoles françaises n’appartenant pas au réseau Mlf au sein d’une agence l‘AEFE sous tutelle du ministère des Affaires étrangères.

Ces deux opérateurs, l’un public, l’autre associatif (AEFE et Mlf) portent aujourd’hui l’enseignement français à l’étranger.

 

Quelles sont les missions de la Mlf ?

La Mission laïque française, poursuit Jean Pautrot, possède des activités semblables à l’AEFE, avec des réseaux de lycées français à l’étranger en Espagne, au Maroc et aux Etats Unis. Elle assure une mission de service public dédiée à la scolarisation des jeunes Français dans le monde. Elle participe également à la formation des jeunes nationaux dont les familles choisissent de les scolariser dans la langue et la culture françaises.

Implantée aujourd’hui sur tous les continents, la Mlf compte 109 écoles collèges et lycées dans 38 pays. Elle scolarise ainsi 60 000 enfants de la maternelle à la terminale, majoritairement nationaux (chiffres de l’annuaire réseau Mlf monde 2017-2018).

Mais ce qui différencie entre autres sa mission de celle de l’AEFE est son action en direction des entreprises. « Business oriented », elle propose son expertise et ses services d’ingénierie pédagogique dans la création et la gestion d’écoles là où les entreprises françaises s’implantent.

Aujourd’hui, plus de 3000 élèves sont ainsi scolarisés dans des écoles d’entreprises à travers le monde. Le plus souvent, les frais de scolarité sont pris en charge par les entreprises.

 

Quel est le niveau de ces écoles d’entreprise ?

Association reconnue d’utilité publique et à but non lucratif, la Mlf s’inscrit dans les grandes orientations de la politique étrangère de la France. Elle suit également les directives du ministère de l’Education nationale (Dgesco) permettant d’établir par l’homologation, la conformité des programmes des établissements scolaires à l’étranger. Les enfants des salariés y recevront donc  un enseignement français qui leur permettra de réintégrer de plein droit un établissement en France à leur retour ou bien une école du réseau d’enseignement français  dans un autre pays d’expatriation.

« A son retour dans un collège français nous avons pu voir que notre fils avait un très bon niveau quelles que soient les matières ». —Famille COZIC, école Mlf d’Aiken, Etats-Unis

 

Pour vous quels sont les marqueurs de ces écoles ?

Laïcité, enseignement français, ouverture internationale sont les principales caractéristiques de nos écoles.

La Mlf, poursuit Jean Pautrot, allie au sein de ses écoles la culture française et celle du pays d’accueil où l’entreprise s’implante. Concrètement, autour de la laïcité, la Mlf développe dans ses établissements scolaires une pédagogie de la rencontre entre deux cultures, la culture française et celle du pays d’accueil.

Cette pédagogie est renforcée par l’apprentissage d’au moins trois langues. « Deux cultures, trois langues » telle est notre devise. Le français comme langue de scolarité bien sûr, la langue nationale dès la maternelle et l’anglais comme troisième langue de communication internationale.

« L'apprentissage de l'anglais avec le passage de l'examen du Cambridge était une étape importante de l'année scolaire. » — Mme Aranda, petite école d’Hydra,  Alger,  Algérie

« Les enfants bénéficient d'un enseignement de six heures d'anglais par semaine ainsi que de deux heures de norvégien. Ils ont très rapidement fait d'excellents progrès en anglais. » — Cécile Boisseau LF de Stavanger, Norvège

« Nos enfants suivent un double cursus franco-américain, ce qui est très enrichissant, tant au niveau scolaire que culturel. Cette double scolarité, dont la mise en place est possible grâce à la flexibilité de l’école française, contribue grandement à l’apprentissage de la langue anglaise. » — Famille LEVOY Aiken Etats-Unis

Au-delà de la réussite scolaire, cette pédagogie innovante et résolument ouverte au monde permet aux élèves de s’exprimer, de devenir citoyens dans le respect de l’autre et de développer leur autonomie et leur esprit critique.

« Ainsi, les pédagogies dispensées permettent à chaque enfant de s'épanouir dans un environnement bienveillant et dans le respect de tous. Ce système éveille leurs consciences de futurs citoyens et développent leur autonomie au quotidien. » — Madame Laurence Joncour LF de Stavanger Norvège

« …. L’école organise de très nombreux projets artistiques, culturels et sportifs tout au long de l'année. Ils apprennent ainsi à s'exprimer en public en français et en anglais, ainsi qu'à travailler en équipe. » — Cécile Boisseau LF de Stavanger Norvège

« Les cours sont dispensés (dans les écoles Mlf) dans un environnement courtois et harmonieux avec un corps pédagogique dynamique, motivé et à l'écoute de chaque enfant. » — Mme Housna TOFTKAER LF de Stavanger Norvège

 

Commet s’organisent les écoles d’entreprise ?

Dans la pratique, elle utilise 3 modèles pédagogiques :

  • Un enseignement en direct dispensé par des professeurs de l’Education nationale. Cet enseignement offre un environnement scolaire similaire à celui d’un établissement français « classique ».

« Les enseignants ont toujours été à l'écoute des parents. Ils ont motivé leurs élèves pour les accompagner dans leur réussite. » — Mme Aranda petite école d’Hydra, Alger, Algérie

 

  • Un enseignement adossé au CNED (Centre National d’Enseignement à Distance) en secondaire avec des professeurs assistants. Le dispositif adossé au CNED permet de scolariser des effectifs peu nombreux, répartis sur des niveaux divers tout en limitant le nombre d’enseignants. En effet chaque professeur encadre un ensemble de disciplines en relation avec sa formation initiale.

« La scolarité d’une école d’entreprise a l’avantage de s’adapter parfaitement aux besoins des parents expatriés et bien sûr, elle offre une continuité de l’apprentissage, car les cours dispensés sont les mêmes qu’en France. De plus, l’école d’entreprise offre une plus grande autonomie en termes pédagogiques, les instituteurs et professeurs sont plus à l’écoute de leurs élèves (petits groupes) et plus engagés dans le fonctionnement de l’école et leur bien-être. » — Sandrine LF de Stavanger, Norvège

« Les petits groupes, une pédagogie très active et évoluant en fonction des besoins de chacun et l'écoute active des enseignants sont à mon avis les principales raisons de la réussite scolaire, à ce stade, de mes enfants. » — Marine ROYERE Ecole Française Internationale de WUHAN, Chine

 

  • Un enseignement intégré à une école internationale (système hybride) avec des matières enseignées en anglais L’intégration dans un groupe scolaire international permet aux élèves de suivre en anglais le cursus international. Ils reçoivent simultanément en français un complément d’enseignement conforme aux programmes français en maths, français et histoire-géographie, dispensé par les professeurs de la Mlf. Ce modèle permet aux élèves d’acquérir un excellent niveau en anglais et de réintégrer sans difficulté un nouvel établissement français à la fin de leur séjour.

« Qui dit école internationale, dit apprentissage de langues étrangères. Ils apprennent également l'anglais et le chinois. Par exemple, en classe de CM1, pour mon aîné, ce sont près de 9h d'enseignement hebdomadaire qui sont fait en langue anglaise... Son enseignante est bilingue, mais ils ont également d'autres intervenants bilingues en anglais ou en chinois. » — Marine ROYERE Ecole Française Internationale de WUHAN, Chine

 

Comment créer une école d’entreprise ?

La création d’une école est réalisée à la demande de et en concertation avec l’entreprise. Cette dernière détermine, en fonction de ses besoins, les niveaux de classes, dote l’école de bâtiments (construction, location ou aménagement de locaux existants). L’entreprise fournit le mobilier scolaire et l’ensemble du matériel didactique, rémunère les services de la Mlf et gère la logistique des professeurs.

La Mission laïque française elle, apporte son expertise pédagogique et ses conseils en matière de normes de construction et d’équipement scolaires. Elle recrute des professeurs titulaires détachés de l’Éducation nationale, les rémunère et assure leur formation continue. Elle ajuste la structure aux besoins de l’entreprise, assure le suivi de l’école par un dialogue avec l’entreprise et le directeur.

 

Où s’implantent géographiquement en priorité les écoles d’entreprise de la Mlf ?

Il est très difficile d’anticiper la localisation de ces écoles. Aujourd’hui encore, il est impossible de dire si une zone géographique est plus concernée par la création de ces écoles qu’une autre. Ces écoles suivent les implantations des entreprises. Pour une vue complète, nous recommanderons l’examen de la carte sur notre site où il est aisé de retrouver les 21 écoles d’entreprise aujourd’hui ouvertes.

Depuis près de cinquante ans, de nombreuses entreprises ont fait confiance à la Mission laïque française pour son expertise en matière de pédagogie et d’ingénierie scolaires. Aux quatre coins de la planète, on peut citer aujourd’hui : Airbus, Areva Alcatel Lucent, Areva, BNP Paribas, Bouygues, CFAO, Danone, EDF, Peugeot, Michelin, Suez, PSA, Renault, Sanofi, SG, Total et bien d’autres encore….

« L’école est une composante majeure d’une expatriation réussie en famille et quand les enfants s’épanouissent à l’école, cela facilite grandement l’intégration dans le pays. » — Marie-Laure Schneider LF de Stavanger, Norvège

 

Entretien réalisé en mai 2018

 

Pour aller plus loin :

Réseau Mlf : www.mlfmonde.org

Contact et informations : ecoles.entreprises@mlfmonde.org

Siège de la Mission laïque française : 9 rue Humblot, 75015 Paris.

Tel : +33(0)1 45 78 61 71

accueil.mlf@mlfmonde.org

 

Sabine Cros-Scherer

Sabine Cros-Scherer est responsable des pages Education de FemmExpat. Un témoignage à partager, un sujet que vous souhaitez voir traiter ?

Ecrivez-lui à sabine.cros@femmexpat.com


1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !