Connexion en tant que membre

CEI Centre d'échanges internationaux Ecole locale et internationale Education La Scolarité Les langues Les séjours linguistiques

Et si votre ado partait étudier dans un lycée à l’étranger ?


trois jeunes étudiantes faisant un selfie en uniforme en AustralieLes familles d’expatriés le savent, il n’est pas toujours évident de concilier expatriation et qualité d’enseignement pour nos enfants, sans parler de la durée de l’expatriation et du pays d’accueil, qui peuvent impacter fortement leur niveau d’anglais voire leur niveau de français – langue maternelle. Le même problème peut également se poser dans les cas de familles issues d’un couple de deux nationalités différentes. Bref, expatriation ne rime pas toujours avec maîtrise linguistique.

Partir seul vivre une immersion en lycée

Il existe des possibilités de mettre à profit certaines périodes plus calmes dans une année scolaire ou entre deux périodes d’expatriation : les programmes scolaires à l’étranger. Ces formules, allant de 2 mois à une année scolaire, permettent aux jeunes entre la 3e et la 1e, d’être inscrit dans un lycée à l’étranger, tout en étant accueilli dans une famille, ce qui garantit de réels progrès en langue et ce, sur la durée (surtout dans le cadre d’une année scolaire complète).

Ces expériences permettent :

  • d’acquérir un vocabulaire riche 
  • une aisance dans la langue du pays d’accueil,
  • de faire murir le jeune 
  • de lui donner confiance en lui,
  • lui permettre de gagner en autonomie. 

La confrontation à un autre mode de vie et à une autre culture apprend au jeune à s’adapter et à trouver des ressources en lui-même, ce qui lui sera bénéfique pour son avenir personnel et professionnel.

Choisir la meilleure formule pour son enfant

Quand arrive le moment de choisir la formule, il faut veiller à se poser les bonnes questions. Pour commencer, l’âge aura bien sûr un impact.

Des programmes « spéciale seconde » , par exemple, permettent de profiter de la fin du dernier trimestre de la classe de seconde, pour partir 3 mois et faire une rentrée classique. Il existe de nombreuses possibilités de pays. Au CEI, nous proposons des trimestres aux Etats-Unis, au Canada, en Afrique du Sud, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Irlande, en Espagne, en Argentine, en Allemagne et au Japon.

Selon la langue étudiée et les souhaits du jeune, ainsi que sa maturité, il est aussi possible de partir sur des durées plus longues, de 6 mois voire une année scolaire complète. Autre possibilité : les programmes mixtes, qui permettent de voyager dans 2 pays.

Combiner passion et immersion longue durée à l’étranger

Il est également possible, pour des jeunes sportifs, de profiter de cette expérience pour pratiquer un sport, comme par exemple le rugby en Nouvelle-Zélande, dans l’un des lycées qui a formé des All Blacks ! Les lycées anglo-saxons, de manière générale, font la part belle aux activités sportives, mais aussi artistiques et techniques. La plupart des lycées à l’étranger (Allemagne, Japon, Afrique du Sud…) offrent le choix des matières étudiées, qu’elles soient académiques ou non. Les activités extrascolaires (volontariat, sport, orchestre, chorale…) sont encouragées. Des motivations supplémentaires pour partir !

NZ avec un joueur des All Blacks
Une de nos étudiante avec un joueur des All Blacks

Témoignage de Mathilde, partie 5 mois en Australie

SidneyBonjour,

Je suis Mathilde. Je suis âgée de 15 ans. J’ai participé à un séjour en Australie d'une durée de 5 mois de janvier à juin.

J’ai pris la décision de partir à l’étranger, il y a environ un an. Ma maman avait un collègue dont une des filles avait eu la chance de vivre une expérience exceptionnelle et de ses bienfaits. L’idée de partir loin pour apprendre, découvrir et s’enrichir m’intéressait beaucoup.

Je me suis posée pas mal de questions :

Allais-je être capable de partir, de vivre loin de mes proches, de ne pas « craquer » mentalement sur la durée du séjour ? J’ai donc appelé la jeune fille qui m’a expliqué son voyage, la richesse de l’expérience, mais aussi les difficultés rencontrées. Ce Skype m’a rassurée et a été un des éléments déclencheurs de ma décision. Entendre les moments inoubliables et magiques que cette jeune fille a vécus m’a fait comprendre que je voulais à mon tour faire quelque chose de fou, de différent et vivre quelque chose de nouveau dans une autre culture.

Mon expérience sur place s’est très bien déroulée. J’ai fait la rencontre de personnes formidables qui m’ont énormément appris. Les deux éléments majeurs, là-bas, étaient ma famille et mes amis du lycée et des activités sportives.

Selon moi, il est très important d’apprécier sa famille pour pouvoir apprécier pleinement ce voyage. Ma famille a choisi d’accueillir une jeune étrangère, démontrant ainsi son envie de partager quelque chose avec moi et de s’impliquer dans cette expérience commune.

Ma famille était une sorte de réconfort.

Le lien s’est créé naturellement. Une complicité s’est construite avec les enfants, mais aussi avec les parents. Chacun faisait des efforts pour mettre à l’aise l’autre. Ils se sont comportés pour que je me sente chez moi et que je m’exprime spontanément.

Les amis, le lycée a été le deuxième élément majeur. On a tous peur d’arriver dans un lycée où l’on parle une langue étrangère et de devoir aller de l’avant pour communiquer, comprendre, se faire comprendre. Finalement, le lycée est un souvenir magique. C’est l’endroit où j'ai passé la plupart de mon temps. On rencontre des personnes ayant des centres d’intérêts communs aux miens et qui me font découvrir leur pays avec un angle de vue différent.

J’ai appris humainement à accepter les gens tels qui sont, à les observer sans juger si c’est mieux ou moins bien qu’en France. J’ai vraiment réalisé l’importance d’aimer les gens pour ce qu’ils sont intérieurement et de prendre le temps de les connaître. Humainement, j’ai également appris à mieux me connaître et à savoir où étaient mes limites. Techniquement, j’ai énormément progressé en anglais. J’ai élargi mes connaissances sur la culture du pays et amélioré mon vocabulaire.

Ma_soeur_australienne
Ma soeur australienne et moi avec nos uniformes d’hiver.

Selon moi, pour partir séjourner à l’étranger plusieurs qualités sont nécessaires :

  1. Premièrement, il faut se sentir capable de partir. Il faut réaliser qu’on arrive seul dans le pays. Il est nécessaire se rendre compte qu’il y aura des hauts et des bas qu’il faudra surmonter ainsi que des difficultés qu’il y aura sur son parcours dès son début.
  2. Deuxièmement, il faut savoir s’adapter. C’est à dire faire des efforts pour changer les choses autour de soi qui ne vont pas. La famille peut avoir des habitudes de vie très différentes de celles auxquelles j’étais habituée. Il ne faut pas essayer de retrouver ses habitudes, il faut essayer de se mettre sur leur rythme et de se créer de nouveaux points de repères.
  3. Troisièmement, il faut être ouvert d’esprit. Pour profiter, il faut essayer de nouvelles expériences. Je conseille d’accepter le maximum d’occasions qui se propose à toi. Dernièrement, être positif. Il est important de s’encourager lors des efforts réalisés, d’apprécier les moments vécus et d’oser dépasser les difficultés en considérant que c’est une opportunité pour apprendre et progresser donc.

    photo_Australie

Je recommande évidemment le CEI pour partir à l’étranger. L’organisation est très sérieuse. Solenne Colas, Angelina Lecouturier ainsi que l’équipe du CEI nous ont accompagné tout au long de notre expérience. Il est essentiel de sentir soutenue et accompagnée quand on part seul. Le CEI était présent pour écouter toutes nos demandes et questions avant le départ comme pendant le séjour.

À l’étranger, j’avais un représentant de l’association partenaire du CEI à qui je pouvais me confier et discuter en cas de problèmes. Je remercie beaucoup le CEI de m’avoir accompagnée pendant ces cinq mois avec bienveillance, sincérité et qualité. C’était une expérience extraordinaire, je garde des contacts formidables avec ma famille et des amies.

Cordialement,

Mathilde

Voici quelques photos de mon aventure

premier_entrainement_de_hockey
Une photo après mon premier entrainement de hockey.
ecole_australienne
Mon groupe d'amies
enfants_sportifs
Les grands sportifs du groupe 🙂

A propos du CEI

Le CEI– Centre d’Échanges Internationaux - a été créé en 1947 dans l’objectif de réconcilier les jeunes après la Seconde Guerre Mondiale, grâce à des voyages : les premiers séjours linguistiques !

Depuis, le groupe a développé son offre en s’adaptant aux évolutions du marché et est aujourd’hui l’unique acteur français positionné à la fois sur les secteurs éducatifs ET loisirs. Ainsi, le CEI est le seul groupe à proposer une offre aussi vaste allant des colonies de vacances aux jobs/stages à l’étranger en passant par des cours d’anglais, une année (ou quelques mois) d’étude à l’étranger, des séjours linguistiques ou encore des activités culturelles et sportives combinables lors des voyages. 

Chacun de ces programmes a pour objectif un réel projet éducatif et pédagogique en ouvrant les jeunes sur la richesse et la diversité des autres cultures.

Toutes ces activités sont personnalisables pour une expérience sur-mesure.

Ceci est un publi-redactionnel

 

banniere-mobile-CEI

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !