Connexion en tant que membre

La santé Les Risques naturels Mes dossiers

Sécurité des enfants et adolescents


Par Xavier Carn
Directeur des Services Crises & Sécurité - International SOS
www.internationalsos.com

court-jus

Pour les bébés et très jeunes enfants
Le risque le plus important, comme partout, est celui des accidents domestiques :
La noyade est une des causes d’accidents non négligeable dans les pays chauds, la vigilance relâchée des nounous peut les exposer à des situations accidentelles par manque de connaissance et de compréhension de l’enfant. Dans le choix des gardes privilégiez une personne si possible avec un brevet de secourisme (ou des bases), qui sait nager. Quand l’enfant est confié à un chauffeur, même si ce n’est pas la règle dans le pays hôte, obligez au port du siège enfant sécurisé. Quand vous vous promenez, l’enfant doit porter sur lui un papier muni des renseignements de base (nom, nationalité, groupe sanguin, contacts téléphoniques...).

Quand vous partez en voyage, n’oubliez pas une décharge médicale avec des renseignements complets, idéalement son carnet de naissance. Joignez-y les noms et contacts de personnes susceptibles de la prendre en charge si l’enfant devait rentrer en France (grands-parents, oncles...). Il est sécurisant que l’enfant ait son propre passeport pour un éventuel rapatriement.

Adolescents et pré-adolescents
La relative liberté dont ils jouissent fait qu’ils sont les plus exposés sans pour autant appréhender tous les risques qu’ils encourent.

Attention aux accidents de scooters, voitures. Rouler sans casque est tentant mais il faut savoir que la mortalité en deux roues est une des premières causes de décès des occidentaux dans une ville comme Phuket. Un point important : leur aisance financière peut les exposer à des agressions. Leur argent de poche peut représenter des mois de salaire pour des locaux. Evitez qu’ils ne se promènent de façon ostensible avec des appareils électroniques (I-Pod, téléphones...) de dernier cri. Des tenues non appropriées pour les filles peuvent également les conduire à des risques auxquels elles ne pourront faire face.

Les adolescents sont amenés à fréquenter des lieux de divertissement pour leur âge et par là même côtoyer des gens qui ne leur veulent pas que du bien (drogue, alcool, prostitution, racket, corruption). Les faunes les plus hétéroclites s’y mélangent, alors la vigilance est de mise.

Un dernier point qu’il faut bien leur expliquer : la loi dans certains pays traite avec la même rigueur adolescents et adultes en matière de vol, viol, drogue, accident causé à un tiers. Aucune impunité ne leur sera réservée par leur statut d’étranger.

Les principes de base de la sécurité doivent être appliquées et peut être encore un peu plus. Dialogue et concertation, connaissance du contexte peuvent limiter les risques. Une prise de conscience peut être nécessaire avec l’intervention et les explications des différents agents comme les services consulaires, le chef d’établissement, le médecin local. Quand un adolescent commence à perdre pied, une rupture radicale avec l’environnement est quelque fois salutaire. Les adolescents expatriés moins qu’ailleurs ne doivent être livrés à eux-mêmes.

Femmexpat vous conseille de lire :

Le blues de novembre des expatriés

La tribune de Corinne : L’expat du jeune, easy or not easy ?

Les risques politiques et l'expatriation

GERER AU MIEUX SA SECURITE

La sécurité et l'expatriation

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !