Connexion en tant que membre

Europe Fiche pratique Turquie

Istanbul : les bonnes adresses


BONNES ADRESSES

Voici les bonnes adresses et conseils expat à découvrir pour la ville d'Istanbul - Propos et informations recueillies auprès d'expatriés

Santé
Les conditions sanitaires sont très acceptables... tout du moins pour ceux qui en ont les moyens. Si la santé publique n’est pas très cotée, le système privé est très développé et nombreux sont les médecins qui ont fait leurs études soit en Europe, soit aux États-Unis. Vous en trouverez une liste dans les " Clés Pour Istanbul ".
Un petit paragraphe pour rassurer les plus angoissés : Ici, on peut accoucher sans problèmes, se faire opérer dans de bonnes conditions (et avec des diagnostiques souvent conformes à ceux réalisés en France), bref se soigner sans accrocs... pourvu que l’on ait les moyens. Il est tout de même conseillé d’avoir une bonne mutuelle. Les pharmacies sont habilitées à délivrer tous les médicaments sans ordonnance et pour les personnes concernées, il existe même des centres pour handicapés très accueillants.

Clubs de sports
Disons-le franco, il n’est pas aisé de faire du sport à Istanbul. Il n’existe pas d’infrastructure publiques et les quelques grands centres sportifs privés sont très chers. Néanmoins de petits clubs de gym se développent dans les quartiers et nombreux sont les expats qui ont une piscine ou un tennis. Enfin, d’autres opportunités sont proposées par l’intermédiaire d’Istanbul Accueil.

Les supermarchés
Comme en France, il y a des supermarchés (Champion, Macro, Migros, etc.), des supérettes et des chaînes discount dans la ville. Les hypermarchés sont à la périphérie (Carrefour, Real).
Dans les centres commerciaux des hypermarchés vous trouverez çarsi (équivalent des Galeries Lafayette de province), Bauhaus ou Praktiker (enseignes de bricolage) et les chaînes telles que Zara, Mango et compagnie. Par contre, il n’y a encore ni Ikéa, ni Décathlon.

Où trouver les produits français ?
On trouve quelques produits français dans tous les supermarchés pré-cités mais c’est chez Macro qu’il y en a le plus. Par contre, ceux ci sont très chers et pas toujours réassortis. Vous trouverez dans les " Clés Pour Istanbul " une liste des produits à rapporter de France. Les enseignes culinaires françaises ne sont pas bien nombreuses (Paul, Hippopotamus ou Lina’s) mais on trouve de nombreux restaurants à la française dans Istanbul. Enfin, si champagnes et vins sont hors de prix, charcuteries quasi-inexistantes et fromages très décevants, la gastronomie turque nous fait (parfois) oublier ces désagréments...

Coiffeur
Istanbul est certainement la capitale mondiale de la coiffure ! Les salons pullulent à chaque coin de rue et leurs tarifs défient toute concurrence. Attention cependant, la qualité des coupes n’est pas toujours au rendez-vous ! Par contre, vous n’hésiterez plus à vous faire brusher, manicurer et pédicurer avant chaque dîner !
C’est le sport national des jeunes turques fortunées (surnommées les turquettes). Pour les plus réticentes, sachez qu’il existe un salon Dessange et que l’Oréal est largement implanté ici.

Habillement
Entre Akmerkez (centre commercial), Nisantasi et la Bagdat caddesi vous trouverez toutes les enseignes présentes en Turquie : Zara, Mango, Benetton, Mexx, Morgan... mais aussi de nombreuses chaînes turques pas mal du tout. Mais c’est surtout sur les marchés que vous ferez les meilleures trouvailles : copies et originaux dégriffés des meilleures marques internationales s’y vendent par wagon. Normal, la Turquie étant un très gros producteur de textile.

Chaussures
Là, par contre, le choix est assez pauvre ou dans des qualités assez moyennes et avec des styles très -trop- mode, cheap... à vous de voir mais moi je vous conseille de les rapporter de France. Surtout celles de vos enfants.

Décoration
Vous trouverez à Istanbul tout ce qu’il faut pour décorer votre maison. Entre les turqueries du grand bazar, les tissus d’Ukapani, les meubles de Modoko, les vieilleries des antiquaires vous risquez d’être un peu perdus au début mais laissez vous guider et vous finirez par trouver !

Sorties pour les grands
Restaurants
Il y en a des milliers à Istanbul, des turcs comme des français, des bons comme des moins bons, des très chics comme des très popu, des très branchés comme des très simples. Une seule règle, les tester ! Il existe pour vous aider un guide anglophone des restaus d’Istanbul " Yeme ve Içme Istanbul’da " (dans les bonnes librairies) et une liste non exhaustive vous est proposée dans les " Clés pour Istanbul ". En dehors des restaurants, Istanbul vous accueillera dans l’un de ses nombreux cinémas (les films sont presque tous en VO sous-titrés turc), dans ses non moins nombreuses boites de nuits. Il y a également des théâtres où vous seront proposés de nombreux concerts, opéras et pièces de qualités inégales. Enfin, l’Institut Français organise de nombreuses manifestation dans notre langue.

Loisirs des petits
Il n’est pas toujours facile d’occuper les enfants qui n’ont cours que la moitié de la journée, mais voici tout de même quelques activités proposées à Istanbul : des piscines, quelques manèges et parcs d’attractions, un zoo, quelques musées à leur portée, le Playbarn (maison entièrement destinée aux enfants), des cours en tout genre et des activités proposées par Istanbul Accueil.

Idées week-end
Honnêtement, les week-end sont parfois un peu longs, surtout l’hiver : les espaces verts sont peu nombreux, le temps est souvent pluvieux et il n’est pas facile de sortir de la ville pour trouver une petit coin de verdure. Cependant, nombreuses sont les familles qui se reçoivent les unes les autres pour diverses activités dominicales.
En été, la forêt de Belgrade est très agréable (bien qu’un peu surpeuplée), quelques plages privées ouvrent le long de la mer noire, les piscines sont ouvertes et les ballades sur le Bosphore merveilleuses ! Par contre, dès que vous avez le temps de faire un saut en avion, les côtes turques offrent un tourisme balnéaire et culturel incomparable.

Mot de la fin
Pour finir, je dirai qu’Istanbul sera ce que vous en ferez. C’est une ville très agréable à vivre, culturellement riche, à la fois dépaysante et proche de notre mode de vie, le tout à 3heures 30 de Paris. Les possibilités y sont multiples et la plupart des expats que nous avons connu ont du mal à quitter cette ville et y reviennent souvent l’année suivant leur départ. C’est tout dire, non ?

Femmexpat vous conseille de lire :

Gaëlle, expatriée et bénévole en Turquie

Turquie : à connaître avant de partir

Istanbul : à savoir avant le départ

Le régime matrimonial en Turquie

Expatriation et miniatures à Istanbul


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne