Connexion en tant que membre

Education Etudiants La Scolarité Orientation

Enseignement français à l’étranger : cérémonie en l’honneur des boursiers Excellence-Major


CEREMONIE-AEFE-Juin-2018-1.pngSoutenir 850 étudiants étrangers les plus méritants du réseau de l’Agenge pour l’enseignement du français à l’étranger (AEFE) pendant 5 ans en France.

Voilà l’objet des bourses Excellence-Major. L’occasion est donnée de rendre hommage à la persévérance de brillants étudiants venus du monde entier.

 

Bourse Excellence-Major quesaco ?

Les établissements français à l’étranger comptent près de 35000 élèves dont 60% environ d’étrangers. Pour les plus brillants d’entre eux, des bourses existent. Depuis 1992, près de 4000 jeunes étrangers ont ainsi bénéficiés des bourses Excellence-Major.

Ce dispositif a permis cette année encore de soutenir 850 étudiants de nationalité étrangère pendant cinq années d’études en France. Ces jeunes ont été sélectionnés parmi les bacheliers sur des critères d’excellence. C’est l’occasion en cette fin d’année universitaire de réunir les plus brillants d’entre eux, de leur rendre hommage tout en rappelant l’importance du rayonnement du français à l’étranger.

Talents et parcours d’excellence révélés grâce au soutien de la France au travers de l’AEFE précise Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères. Sa présence, lors de cette soirée au quay d'Orsay comme celle de son secrétaire d’Etat Mr Lemoine, soulignent l’intérêt réaffirmée de la France pour les établissements scolaires français à l’étranger.

Christophe Bouchard, directeur de l’AEFE dans son introduction rappelle à l’audience l’importance de l’AEFE dans le monde. Mais aussi, il souligne l’existence de la nouvelle plateforme de l’AEFE à destination des anciens élèves de l’Agence à travers le monde (1/2 million) . 

 

Profil de jeunes « qui font honneurs à la France »

Ils sont heureux, brillants. Ils sont la fierté de leurs familles, de leurs professeurs, de leur pays aussi. Mais revenons quelques années en arrière…

Pourquoi un tel choix ? Pourquoi leurs parents ont-ils privilégiés une école française plutôt que celle locale ?
La Table ronde organisée avec quatre de ses plus brillants boursiers, Valéria Rueda, François Sylla, Marion Bonneau, José Rafael Armijos Cabrera montre pour chacun un parcours scolaire exemplaire. L’obtention de la bourse a été l’évènement décisif pour aller plus loin dans leurs études.

Leur attachement à la langue française, à la France et à son rayonnement dans le monde est fortement présent dans leurs témoignages. Ainsi, ce lien unit la reconnaissance d’un pays qui leur a permis de poursuivre leur rêve et la conscience d’avoir suivi des études exceptionnelles, reconnues dans le monde entier, cela pour un avenir prometteur.

 

Un parcours qui constitue une vraie formation identitaire

« Nous sommes fiers de votre audace, de vos efforts, et de votre réussite dotée d’un je ne sais quoi qui fait honneur à la France » déclarait Jean Yves Le Drian dans son intervention. D’où cela vient-il ? « Peut-être la curiosité, peut-être l’ouverture, peut-être cette identité seconde en partage constituée de la formation reçue au départ dans une école françaises puis d’un exil … »

C'est ainsi que ces jeunes font dialoguer deux cultures. Ils associent la leur avec celle, adoptée dans leur étude. Cette double identité va les emmener plus loin.

Intéressés par le partage culturel, attirés par le côté cosmopolite des études supérieures, ils seront plus flexibles plus adaptables sur le marché du travail, leur prochain terrain de jeu…

Pour eux, il s'agit aussi de transmettre le bénéfice tiré de ces doubles cursus. Ainsi par exemple, Valérie, colombienne et aujourd’hui post-doctorante en histoire économique et économie du développement à Oxford baigne dans le multiculturel. Elle en a fait son sujet de thèse.
François Sylla, jeune Physicien des Plasmas, travaille avec le proviseur du lycée du Parc et le consulat Guinéen. Leur objectif? Créer en Guinée, son pays d’origine une école préparatoire. Son but ? Former la future élite du pays, 300 hommes et femmes pour diriger un Etat blessé par l’histoire. Ces visages de la diaspora sont finalement autant d’atouts pour chacun des deux pays.

 

La France réaffirme son ambition de rayonnement international

La France est très attachée au modèle des lycées français de l’étranger. Les 400 millions d’euros par an constituent pour son gouvernement, le budget le plus important de la diplomation d’influence.
Lors de son intervention, Jean-Yves Le Drian rappelle le souhait du Président de la République exprimé lors de son discours le 20 mars dernier. Les 500 établissements de le l’AEFE constituent pour ce dernier la colonne vertébrale de l’offre d’enseignement français à l'étranger.

Dans un contexte de mobilité accrue des étudiants et de forte concurrence entre système d’enseignement supérieur de nombreux pays, les boursiers d’Excellence-Major sont un atout pour l’influence de la France et la promotion de l’attractivité de ses écoles et universités qui la place au quatrième rang mondial de pays d’accueil d’étudiants internationaux et au 1er rang mondial des pays non-anglophones. « Ambassadeurs de courage dans un monde de repli » concluait-il …

 

Une dernière annonce

Les crédits accordés à AEFE en 2017 sont sanctuarisés pour 2018 et 2019. C’est la bonne nouvelle annoncée par Jean-Yves Le Drian. Le gouvernement français souhaite la consolidation des acquis au sein des établissements français à l’étranger. Il se déclare déterminé également à poser les bases d’un développement plus ambitieux de ce réseau d’enseignement français à l’étranger.

Affaire à suivre... La nouvelle aura le premier mérite de rassurer les acteurs et experts présents lors de ce bel évènement pour le rayonnement de notre pays et de notre langue.

 

Pour aller plus loin 

Réseau AEFE : www.aefe.fr 
Réseau des anciens de l’AEFE www.alfm.fr 
Etudier en France : www.campusfrance.org

 

Sabine Cros-Scherer

Sabine Cros-Scherer est responsable des pages Education de FemmExpat. Un témoignage à partager, un sujet que vous souhaitez voir traiter ?

Ecrivez-lui à sabine.cros@femmexpat.com

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !