Connexion en tant que membre

Grande-Bretagne Orientation

Choisir le Royaume Uni pour ses études


EtudierGBSabine vit aux US. Son fils partira, pour ses études, en Grande Bretagne. Elle partage avec nous les pour et les contre, ainsi que les choses à savoir pour prendre sa décision et suivre tout le processus d'inscription, de cette démarche.

Pour :

  • Un environnement international, nos enfants expatriés y sont à l’aise.
  • Un enseignement de qualité mondialement reconnu.
  • Des étudiants entourés et soutenus, un environnement équilibré et positif.
  • La sélection est rude à l’entrée, mais une fois entré, tout le monde a sa place en seconde année (sous condition de travailler bien sûr) donc une atmosphère d’entraide plutôt saine.

Contre :

  • Peu de choix : l’élève ne peut demander que 5 universités maximum.
  • Le prix peut être dissuasif : de 9000 GBP / an (Tarif européen) voire plus pour les tarifs    internationaux, sur 3 ans. (Tarifs particuliers pour l’Ecosse)
  • Des domaines d’études très spécialisés, l’étudiant doit pratiquement toujours savoir vers quelle voie se diriger lorsqu’il s’inscrit. Il fera une seule lettre de motivation (Personal Statement) commune aux 5 universités demandées.
  • Peu de cours, beaucoup de travail personnel.
  • Des offres généralement toujours soumises à une condition de note au Baccalauréat (Entre 14 et 16 de moyenne, parfois moins, mais c’est rare pour les meilleures, à laquelle peut s’ajouter une note spécifique dans une matière), donc souvent nécessité de prévoir un back up dans un autre pays.

Le dossier UCAS est composé de:

  • 5 universités demandées (un programme choisi par université)
  • Une seule lettre de motivation (Personal Statement) commune aux 5 choix
  • Une lettre de recommandation de l’Etablissement (généralement l’élève n’en a pas connaissance)
  • Les Predicted Grades de l’élève (notes qu’il peut obtenir au bac par matière) ainsi que les notes obtenues lors du bac de Première (généralement l’élève n’en a pas connaissance).

 

La démarche :

Dès la fin de seconde, si votre enfant sait ce qu’il veut étudier, faites lui faire des stages en rapport avec ses futures études, ce sera un plus pour son dossier d’admission.

Dès la Première, commencez à naviguer sur le post bac anglais UCAS : www.ucas.com

Allez sur les sites des universités, beaucoup proposent des programmes qui n’existent pas en France et que vous n’auriez même pas soupçonnés, très novateurs.

Attention aux classements des Universités pas toujours très fiables. Bien que les Universités du Russel Group (équivalent de nos Grandes Ecoles ou Ivy League US) soient toutes très réputées (www.russellgroup.ac.uk), il y a de très bonnes universités qui n’en font pas partie (Bath, St Andrews, UEA…).

Prendre aussi en compte la situation de l’université en fonction du caractère et des gouts du futur étudiant : campus à la campagne avec beaucoup d’installations sportives et une vie moins chère ou  campus en ville avec une vie plus citadine, un accès plus facile aux activités culturelles (et un prix en transports et logements beaucoup plus important à Londres par exemple)

En fin de Première : Arrêter son choix sur un programme et passer le Test d’anglais IELTS (ou éventuellement TOEFL) en vérifiant les Entry Requirements English Language sur le site internet de chaque université.

Durant l’été : Commencer à écrire le Personnal Statement et avoir une liste d’universités un peu exhaustive.

Afin de faire son choix, tenez compte des Entry Requirements sur les sites des universités, si votre enfant a plutôt 12 de moyenne et si l’université de ses rêves demande 16 au bac, voyez si c’est raisonnable de postuler, il faut parfois tenter sa chance…

Debut de Terminale : Definir les 5 universités demandées et programmes choisis (similaires, du moins cohérents). Peaufiner son Personnal Statement. L’établissement scolaire de votre enfant devra rédiger une lettre de recommandation et mettre des Predicted Grades sur le dossier UCAS de l’élève une fois ces démarches terminées.

Pour les élèves qui demandent Oxford ou Cambridge (on ne peut pas demander les deux. Attention, ces deux universités nécessitent de choisir en plus un College spécifique et demandent beaucoup de documents en plus de UCAS, faire les démarches le plus tôt possible), Médecine (Test UKCAT à passer durant l’été précédent la Terminale) et Vétérinaire : Inscriptions UCAS au plus tard le 15 octobre.

Pour les autres : Inscription au plus tard mi-janvier, on conseille vivement de tout envoyer avant les vacances de Noel.

Les Offres :

Il n’y a pas de date précise pour recevoir une offre, on peut donc recevoir une réponse entre 15 jours et 6 mois après l’envoi du dossier UCAS. L’élève reçoit donc au maximum 5 offres (au pire, aucune)

En mai, il sera demandé à l’élève de n’en garder que deux. Une Firm et une Insurance. Il y a donc là un choix stratégique à faire en fonction de la nature de l’offre (note au bac)sachant que le bac n’est pas encore passé, et des éventuelles démarches entreprises dans d’autres pays (Canada, France, USA)

L’aspect financier : le statut Home/EU ou International.

Est Home/ EU tout étudiant qui peut justifier d’un statut de résident européen dans les 3 années précédant l’entrée à l’université.

Si vous ne vivez pas en Europe mais que vous êtes temporairement résident dans un pays, avec un visa de travail lié à un contrat de travail européen, alors  vous pouvez peut être obtenir le statut Home/EU. Sur le UKCISA website,on peut lire : “You are 'ordinarily resident' in the relevant area (Europe) if you have habitually, normally and lawfully resided in that area from choice. Temporary absences from the residence area should be ignored. If you can demonstrate that you have not been ordinarily resident in the relevant residence area only because you were, or your 'relevant family member' was, temporarily working outside the relevant residence area, you will be treated as though you have been ordinarily resident for the period during which this was the case.”

Par ailleurs, l’université peut vous demander si vous êtes propriétaire d’une résidence en Europe que vous ne louez pas et que vous occupez régulièrement.

Si vous vivez hors Europe et que vous pensez malgré tout pouvoir avoir le Home /EU statut, cochez bien la case Home/EU lors de l’envoi du dossier UCAS. Ayant une adresse hors Europe, vous serez quasi systématiquement mis dans les étudiants internationaux, à vous de faire la demande et de justifier par la suite votre statut. L’université se réserve le droit de donner ou non ce statut, mais si vous n’avez pas coché la case Home/EU dans UCAS, vous avez peu de chance de l’obtenir.

Par ailleurs, sachez qu’il y a un certain nombre de places réservées aux Internationaux et qu’il est parfois plus facile d’entrer avec ce statut, l’élève ne prenant pas la place d’un anglais. Certaines offres peuvent stipuler qu’elles ne sont valables qu’avec un statut international.

L’installation :

Les étudiants de première année ont systématiquement une place dans les résidences universitaires situées sur le campus ( à condition d’avoir fait la démarche d’inscription par internet dans les temps bien sûr, voir la section accomodation de chaque université). Les étudiants vivent la plupart du temps dans des chambres individuelles et partagent une cuisine à 6/10 voire les sanitaires. Ils ne sont donc jamais seuls et ont très vite une vie de communauté par Flat et par résidence.

A l’arrivée, que ce soit à la gare ou à l’aéroport, il y a toujours une équipe de l’université pour accueillir les nouveaux « Freshers », tout est très bien organisé.

La vie quoditienne :

Tous les étudiants restent sur le campus le week-end, il y a beaucoup de « Societies », que ce soit pour le sport ou toutes autres activités culturelles etc…les bibliothèques sont accessibles 24/24 en période d’examen au moins et 7j/7.

La notation se fait sur les 3 ans d’étude (note finale qui va de First (la meilleure), en passant par 2/1, puis 2/2 et enfin Pass). La première année est la plus facile car les notes comptent peu (10% du total final) alors que la 3e année, qui compte pour au moins 50% de la note finale est la plus difficile. Il n’y a pas de classement entre élèves, si une promotion est très bonne, les élèves sortiront tous avec une très bonne note finale, ce qui explique l’esprit d’entraide et de solidarité qui règne entre les élèves.

Il y a près d’un mois de vacances à Noel et un mois de révisions en avril avant les examens de Mai qui sont les plus importants. Toutes les societies et sorties s’arrêtent durant cette période et l’ambiance est au travail quasi 24h/24.

 

Sabine de La Villemarqué
 
 
+33 6 5126 44 85
 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !