Connexion en tant que membre

Education La Scolarité Orientation

Parcoursup, la plateforme d’accès aux filières de formation supérieures


Parcoursup, la nouvelle plateforme d’accès aux filières de formation supérieures

Parcoursup, voilà un mot rentré dans le vocabulaire de la plupart des lycéens français depuis 2018.

C’est LA plateforme d’accès aux filières de formation supérieures, utilisée tous les ans par environ 900 000 personnes, lycéens mais aussi étudiants de première année de l’enseignement supérieur redoublants ainsi que des actifs désireux de reprendre des études.

Ces derniers s’inscriront sur le module Parcours+ accessible depuis Parcoursup.fr.

 

Besoin d'y voir plus clair ? Suivez-nous !

 

Le principe

Parcoursup permet à tous les étudiants en terminale ou ayant le bac de grouper leurs voeux d’inscriptions pour le supérieur.

C’est aussi :

  • pas loin de 18 000 formations proposées sur tout le territoire français (contre 10 000 en 2018). Il reste des formations qui “résistent encore et toujours à l’envahisseur” Parcoursup, mais elles sont de moins en moins nombreuses chaque année, le gouvernement français ayant manifesté la volonté que toutes les formations soient accessibles via cette plateforme.
  • plus qu’une plateforme d’inscription, c’est aussi une plateforme d’information et de conseil destiné aux élèves et parents, mais aussi à tous les acteurs, au sein des établissements d’enseignement secondaire, qui participent à ce dispositif.

 

Qui peut s’inscrire sur Parcoursup?

Tous les étudiants:

  • inscrits dans une classe de terminale de l’enseignement secondaire français, en France métropolitaine, dans un département ou territoire d’outre-mer, dans un lycée français de l’étranger, qu’ils soient scolarisés dans un établissement public, privé ou sous contrat, ou privé hors contrat, dépendant du ministère de l’éducation nationale ou de tout autre ministère.
  • redoublants de première année de l’enseignement supérieur en quête d’une ré-orientation (ceux qui redoublent dans la même formation doivent se réinscrire dans leur établissement)
  • lycéens français scolarisés dans un établissement secondaire étranger, désireux de venir faire leurs études supérieures en France dans une formation sélective (BTS, BUT, école, licence, classe préparatoire, DCG, bachelor etc.)

> Pour plus d’informations sur les modalités d’inscription, voir notre article Parcoursup: processus d’inscription

 

 

La philosophie de Parcoursup: l’élève est acteur de son orientation

 Chaque candidat est en droit d’exprimer jusqu’à 10 voeux et 20 sous-voeux maximum, sans les classer par ordre de préférence.

>> Un voeu est un choix de formation fait par un candidat, pour une formation proposée par un établissement.

Par exemple: Thomas va s’inscrire en licence de Mathématiques à l’Université de Lyon.

>> Un sous-voeu permet à l’étudiant d’augmenter le nombre de ses demandes en postulant dans plusieurs établissements pour une même formation, pour augmenter ses chances de réussite (c’est fortement recommendé).

Par exemple: Thomas va s’inscrire en licence de Mathématiques à l’Université de Lyon, à celle de Saint-Etienne ainsi qu’a celle de Grenoble.

Cet étudiant est considéré comme ayant exprimé un voeu et trois sous-voeux.Il pourra également exprimer un autre voeu et s’inscrire par exemple en école d’ingénieur dans un ou plusieurs établissements.

 

Une fois les voeux et sous-voeux exprimés, les diverses formations supérieures procèdent à l’examen des dossiers de candidature les concernant.

Elles mettent en place des “commissions d’examen des candidatures”, chargées de classer l’ensemble des candidats. Certaines formations se contentent de le faire en fonction des informations contenues dans le dossier Parcoursup. D’autres formations y ajoutent des épreuves complémentaires (concours, lettre complémentaire de motivation, entretien devant un jury, etc.).

Elles procèdent à ce classement en se fondant sur les “attendus” (sorte de liste de prérequis, de connaissances et de compétences qu’il serait bon que chaque candidat ait acquis s’il veut avoir des chances d’être admis). Les attendus sont indiqués pour chaque filière sur Parcoursup.

 

Un conseil : prenez bien connaissance des “attendus” nationaux et locaux.

Dans son livre SOS Parcoursup-édition 2021, Bruno Magliulo cite Jean D., professeur principal d’une classe de terminale à Lyon:

“J’invite mes élèves à considérer que les attendus sont une sorte de miroir qu’on leur tend et dans lequel ils sont invités à se regarder en se posant la question de savoir s’ils ressemblent ou pas à ce qu’ils y découvrent. Si la réponse est oui, alors ils peuvent en déduire que cette formation leur conviendra très probablement. Si c’est non, alors il vaut sans doute mieux y renoncer”.

 

 

L’importance de la “fiche avenir”

La fiche avenir est un document essentiel à fournir pour chaque candidature sur Parcoursup.

Les profs et le chef d’établissement vont émettre un avis sur les choix d’orientation, qu’ils soient positifs ou négatifs. Cela peut être une bonne ou une mauvaise nouvelle en fonction des notes et des appréciations données au candidat. C’est un travail collectif, mobilisant l’ensemble de l’équipe pédagogique qui accompagne le lycéen.

Ouvert dès le mois de février, le module “fiche avenir” permet aux professeurs, professeurs principaux et chefs d’établissements de renseigner et de vérifier les éléments portés au dossier de candidature. L’étudiant a accès aux fiches avenir avant l’envoi de son dossier. Il pourra consulter ses notes, les éléments de classement dans la classe et appréciations des professeurs ainsi que ses notes obtenues aux épreuves anticipées de première. Cependant il n’aura pas accès aux appréciations globales du professeur principal ni à l’appréciation du chef d’établissement.

Notre conseil : ne négligez pas cet aspect du dossier qui peut grandement influencer la décision des établissements post bac visés.

 

 

Quelles sont les réponses que le candidat peut recevoir?

Les candidats reçoivent une réponse pour chaque voeu formulé.

Quatre type de réponse peuvent lui parvenir: “oui”, “oui si”, “non” et “en attente d’une place”.

 

Si la formation demandée est sélective :

  • Une réponse “oui” est une proposition d’admission.
    C’est au candidat de décider s’il la retient ou pas. Il peut l’accepter définitivement (ce qui annulera toutes les autres propositions) ou bien seulement la valider pour la garder de côté en attendant une éventuelle réponse d’une autre formation sur laquelle il est en attente. Il ne peut en accepter qu’une seule.
  • Une réponse “non” est un refus d’admission.
    Cette décision est sans appel mais le candidat peut demander les raisons pour lesquelles cette décision a été prise
  • Une réponse “en attente d’une place” est peut-être le cas le plus stressant, sachant qu’en fonction de son rang de classement (qui lui est alors communiqué), le “en attente” peut se transformer en “non” à la fin de la procédure.
    Lui sera également communiqué le rang du dernier admis sur liste d’attente l’année précédente. Il peut donc se faire une idée de ses chances de réussite. Le candidat a le choix entre refuser cette réponse ou la valider.

 

Si la formation demandée est non sélective :

Le candidat pourra recevoir une réponse “oui” ou “en attente d’une place” comme pour les formations sélectives ou une réponse “oui si”.
Une réponse “non” est interdite puisque la formation concernée est officillement non sélective.

  • Une réponse “en attente d’une place” peut arriver si la filière universitaire est dite “en tension” ou “licence non sélective à capacités d’accueil limitées” (c’est souvent le cas pour les filières droit/psycho/STAPS/PASS/LAS etc.).
    Par manque de capacité d’accueil, ces formations sont en droit de refuser un candidat. L’algorithme de Parcoursup lui proposera de suivre cette formation dans un autre établissement en fonction des places disponibles ou lui proposera une autre formation dite “approchante”.
  • Une réponse “oui si” signifie que le candidat est accepté dans la filière de son choix, mais qu’il s’engage à suivre les “parcours personnalisés” proposés par l’établissement (modules de remise à niveau à la rentrée, cours supplémentaire pendant l’année, licence en 3 ans etc.).
    Cette réponse signifie que l’établissement d’accueil a des doutes sur la capacité du candidat à réussir dans cette formation et qu’il court un grand risque d’échec. Les motifs lui sont communiqués, à charge pour lui de décider s’il maintient sa candidature ou s’il y renonce.

 

A noter : le candidat doit répondre obligatoirement au fur et à mesure et en continu à chaque proposition d’admission dans les délais indiqués dans son dossier (dans les 5 jours ou les 3 jours en fonction des phases) au risque de voir les propositions reçues annulées.

 

Si le candidat ne reçoit aucun voeu à l’issue de la phase d’admission principale

  • Il peut demander, dès le 27 mai 2021, un accompagnement individuel ou collectif dans son lycée (auprès du service orientation) ou dans un CIO pour envisager d’autres choix de formation et préparer la phase complémentaire.
  • Du 16 Juin au 16 septembre 2021, il peut participer à la phase complémentaire et formuler jusqu’à 10 nouveaux voeux dans les formations qui disposent de places disponibles.
  • A partir du 2 juillet 2021, il peut solliciter, depuis son dossier, un accompagnement personnalisé de la commission d’accès à l’enseignement supérieur (CAES) de son académie. Cette commission étudiera son dossier et l’aidera à trouver une formation au plus près de son projet, en fonction des places disponibles.

 

Parcoursup en 3 étapes

 

L’objectif de Parcoursup lors de sa création en 2018, était de pallier aux limites de l’ancien système APB (admission post bac), qui adoptait la sélection par tirage au sort pour départager les nombreux candidats à une admission dans une filière non sélective, où l’offre était inférieure à la demande. Lutter contre l’échec à l’université est une des priorité du gouvernement, ce qui n’est pas aisé, lorsque l’on sait que 60% des étudiants échouent à obtenir leur bachelor en 4 ans.

Parcoursup se veut une plateforme qui propose aux candidats des parcours personnalisés adaptés à leur profil, une meilleure information sur la réalité des formations et un accompagnement personnalisé au lycée.

Mais surtout “Parcoursup propose une procédure simple, transparente et plus juste pour que chaque candidat à une admission dans l’enseignement supérieur ait une solution”.

 

Notre conseil:

Pensez à votre projet d’orientation bien en amont pour ne pas vous perdre dans la multitudes de formations qui s’offre à vous. Parcoursup va vous aider à trouver l’établissement qui convient à votre projet professionnel mais ne vous aidera pas à définir votre projet. Vous pouvez nous consulter pour plus d’information sur le programme coaching d’orientation que nous proposons.

 

Sixtine- Rond NL FXP - 2019Sixtine Gontier

Coach certifiée CTI, ICF, ALC et certifiée Expat Communication Coach Academy, formée à la thérapie brève de l’école de Palo Alto, spécialisée dans l’accompagnement des jeunes de 15-25 ans. Elle vit en Californie depuis 8 ans.

Auteur de  "Post Bac mode d'emploi pour être un expat bien informé"  (18,98 euros)

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous recommande de lire aussi :

Parcoursup : mode d'emploi et processus d'inscription

Que faire si vous n’avez que des refus sur Parcoursup ?

Coaching d’orientation spécifique lycéens expatriés

L’orientation scolaire, pour qui, pour quoi ? Réponse en 10 points


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Prochains événements

  1. 26/02 – Job Booster Cocoon

    janvier 26 @ 14 h 00 min - 15 h 30 min UTC+1
  2. 28/01 – Atelier Expat « partir du bon pied », poser les bases d’une expatriation réussie

    janvier 28 @ 17 h 00 min - 18 h 30 min UTC+1
  3. 29/01 – Atelier Expat « Identifier ses atouts sur le marché de l’emploi »

    janvier 29 @ 14 h 00 min - 15 h 30 min UTC+1

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !