Connexion en tant que membre

Caisse des Français de l'étranger - CFE Guides Partenaires La maternité

La maternité et l’expat dans tous ses états


 

Maternité

La maternité est un grand changement dans la vie d’une femme, d’un couple, et si en plus une expatriation vient s’ajouter… l’ajustement est encore plus pointu. L’important quand on est enceinte c’est d’être le plus sereine possible. C’est pourquoi, avec la Caisse des Français de l’Etranger (CFE), nous allons vous aider à clarifier votre situation concernant votre protection sociale pendant votre maternité. Car si en France vous avez un seul système unique (sécurité sociale + complémentaire) quand on part à l’étranger plusieurs options sont possibles.

 

Votre grossesse est confirmée. Félicitations !

Vous partez vivre à l’étranger

Outre le fait que votre maternité va se dérouler à l’étranger, pensez vraiment à avoir une protection sociale qui vous suive et vous mette à l’abri.

  • Vous êtes détachée, aucun problème vous dépendez toujours de la Sécurité sociale française, vous serez toujours rattachée à votre ancienne caisse de sécu, mais veillez à avoir une complémentaire qui couvre aussi vos frais à l’étranger.
  • Vous êtes expatriée, et vous adhérez à la CFE au moment du départ, vos remboursements à l'étranger seront tout de suite pris en charge dans la continuité du système français, sans rupture ni délai de carence. Vous devez envoyer à la CFE un certificat médical précisant la date présumée de grossesse et la date d'accouchement. Vous serez remboursée comme en France. Donc soyez vigilante dans certains pays où les soins peuvent coûter beaucoup plus cher, pensez à prendre également une assurance complémentaire.
  • Vous êtes expatriée, et vous cotisez à une assurance santé privée. Dans ce cas, vous sortez du système français (attention, en fonction de votre situation, il est possible que vous ayez un délai de carence au retour en France).

En résumé, ne partez pas sans assurance si vous êtes enceinte ! Une fois à l’étranger, vous pourrez toujours adhérer mais vos soins et votre accouchement ne seront pas remboursés que ce soit par la CFE ou la complémentaire, car il faut que la conception soit effective avant votre adhésion.

 

Vous vivez à l’étranger

  • Vous avez une protection sociale dans votre pays d’accueil, ou via la CFE + complémentaire ou tout autre assurance qui vous convient, c’est parfait.
  1. Si vous avez souscrit à la CFE (et une complémentaire) vous avez le choix d’accoucher soit à l’étranger soit en France, vos frais seront remboursés. Vous devez également envoyer à la CFE un certificat médical précisant la date présumée de grossesse et la date d'accouchement. La continuité reste assurée avec le retour en France.

Pour toute autre assurance, vérifiez sur votre contrat, il est fort possible que vous deviez accoucher dans votre pays d’accueil, et dans ce cas vérifiez bien les conditions sanitaires locales, les tarifs, quelle est votre date d’accouchement (si c’est l’été vous seriez mieux en France) et vos souhaits (être près de votre famille, accouchement par voie basse – dans certains pays la césarienne est privilégiée, etc.)
Concernant aussi les hôpitaux à l’étranger, certains sont conventionnés par la CFE, vous n’aurez pas à faire l’avance des frais.
Si vous allez dans un autre hôpital, vous devrez avancer les frais (sauf si votre complémentaire le prend en charge).

  1. Si vous n’avez pas souscrit d’assurance du tout, que ce soit localement ou à la CFE ou autre, tous les frais liés à votre maternité seront à votre charge, et même si vous rentrez en France, car vous n’avez plus de lien avec la sécurité sociale française.
 

Vous rentrez en France pour accoucher et vous y restez

  • Vous étiez adhérente à la CFE (+ complémentaire), vous demandez votre radiation et vous réintégrez sans problème la sécurité sociale française. La liaison est automatique et sans délai de carence. Votre grossesse et votre accouchement seront pris en charge normalement en France comme si vous n’étiez jamais partie.
  • Vous aviez souscrit à une assurance santé privée, vous ne serez pas remboursée de vos frais de maternité par la sécurité sociale, vous aurez un délai de carence le temps de remplir les conditions pour votre réinscription.

Le délai de carence est le plus souvent de trois mois.

 

Vous rentrez en France pour accoucher mais vous repartez après dans votre pays d'expatriation

  • Vous êtes adhérente à la CFE (+ complémentaire), vous êtes couverte par la CFE, et votre grossesse et votre accouchement sont pris en charge.
    En tant qu’adhérent à la CFE, vous pouvez vous faire soigner pendant 3 mois en France. Au-delà, vous devez souscrire une option spécifique (« séjours en France de 3 à 6 mois).
  • Vous aviez souscrit à une assurance santé privée, vous ne serez pas remboursée de vos frais de maternité par la sécurité sociale, vous aurez un délai de carence le temps de remplir les conditions pour votre réinscription.
 

En résumé

Les trois grandes questions à se poser pour aborder une maternité sereine à l’étranger :

 Est-ce que le pays dans lequel je pars va me satisfaire pour mener à bien une maternité, en termes de qualité de soins, des coûts pratiqués et de remboursements … Vais-je devoir avancer les frais et pour combien ? 

Ai-je envie de rentrer quand même un peu/beaucoup en France pour les échographies, et pour accoucher afin d’être proche de ma famille ? 

Suis-je complètement sûre d’être bien assurée quelque soit le moment où je vais être enceinte : avant le départ, pendant mon séjour, avant de rentrer, au retour…

Ce texte est un publi-info

Caisse des Français de l'étranger

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !