Connexion en tant que membre

Eutelmed Guides Partenaires

Quand on rentre au bercail…


quand-on-rentre-au-bercailAu cours de nos publications, nos psychologues ont souvent évoqué les challenges de l’expatriation, mais il est parfois encore plus difficile de rentrer chez soi.

Pour les expatriés, le départ du pays d'accueil reste souvent associé à un changement de couleur des relations aux personnes, au pays d'origine et à celui d'accueil. Il peut être également synonyme de perte de singularité dans l'identité personnelle et professionnelle.

Le travail de deuil et le choc culturel inversé sont des éléments à ne pas négliger lors d’un retour.

 

Au niveau personnel d’abord

Les pertes sont liées aux relations interindividuelles à caractère international, à l’ouverture culturelle, aux découvertes constantes.

Il faut aussi considérer la relation particulière au lien familial en expatriation.

  • Pour les personnes expatriées en famille, le retour peut représenter la disparition du rapprochement induit par la plongée de toute la famille dans un environnement étranger.
  • Pour les proches restés dans le pays d’origine, la distance peut induire une idéalisation des relations, des liens d’attachements.
Lors du retour

La confrontation à la qualité réelle des relations peut être l'objet de douloureuses désillusions. Ainsi, le départ parfois a permis de s’éloigner de relations familiales ou d’un environnement social peu satisfaisant qu’on risque bien de retrouver au retour.
Le retour d’expatriation peut aussi s’ancrer dans un véritable projet de vie personnel, où l’on souhaite retrouver des repères familiers. Créer un ancrage et construire une stabilité de vie à laquelle on aspire désormais. De manière plus générale, le retour s’apparente aussi à un confort retrouvé avec des codes linguistiques et culturels que l'on maîtrise.

Au niveau identitaire

Le retour confronte à un vrai questionnement. Nous revenons à un certain anonymat après avoir vécu une vie différente des autres. Les expériences singulières vécues à l'étranger induisent souvent un sentiment de décalage par rapport aux autres et peuvent même parfois conduire à un isolement quel que soit le statut ou l’âge de la personne. Il peut exister une réelle difficulté à se réintégrer dans un groupe dont on ne maîtrise plus toujours les codes culturels, sociaux et avec lequel on ne voit pas comment partager ce qui a été vécu. De plus, et la chose est surtout vraie pour les personnes expatriées seules, cette mise en suspens de la participation aux constructions des uns et des autres dans le pays d'origine peut donner l'impression que l'on n'a pas construit sur le plan personnel. Il s’agit donc de prendre le temps pour se permettre de se réapproprier son environnement et être attentif aux réactions que cela produit pour chacun.

Au niveau professionnel

Un certain nombre d'expatriés se voient confier des responsabilités auxquelles ils n'auraient jamais pu prétendre dans le pays d'origine. Au retour, ils ne retrouvent pas toujours ce même niveau d’intérêt, d’autonomie ou de responsabilité dans les missions qu’ils leur sont confiés. La valorisation et la reconnaissance tant professionnelle qu’humaine n’est pas toujours au rendez-vous. Cette situation peut créer une réelle frustration. Il s’agit pour les professionnels de rester vigilants à conserver des liens réguliers avec leur entreprise, d’anticiper les prochaines étapes professionnelles.


Ce que l’on retient

Le retour est vécu très différemment selon qu’il aura été choisi ou imposé. La dissonance en lien avec la distance peut être réduite en utilisant les moyens de communication modernes. Le retour peut être appréhendé et travaillé en sollicitant ces mêmes moyens. Au-delà du casse-tête administratif, il faudra être attentif à ses émotions et si l’on ressent le besoin d’en parler. C'est pourquoi, il ne faudra pas hésiter à en parler à des professionnels qualifiés. Un retour se prépare pour chaque personne qui va le vivre et en famille, il est important de rester vigilant aux uns et aux autres dans ce processus de réintégration dans un pays que l’on croit toujours connaître et dont on croit qu’il nous reconnaîtra aussi.

Emmanuel Faraus
Psychologue au sein du réseau Eutelmed

 

www.eutelmed.com

La première plateforme de vidéo-consultation sécurisée qui vous permet de consulter psychologues, orthophonistes, médecins psychiatres ou coach expérimentés et ayant eux-mêmes vécus la mobilité. Qu'il s'agisse de problèmes d'adaptation, de couple, de troubles dépressif, anxieux, ou de difficultés scolaires chez vos enfants, vous trouverez des professionnels à qui parler, quel que soit votre lieu de résidence. 

 

logo eutelmed

28 rue d'Aboukir
75002 Paris
Tel : 01 40 26 07 32

Ce texte est un publi-rédactionnel

 

Femmexpat vous conseille de lire :
L’amour « off shore »

Thérapie de couple et de famille : une riche expérience
Replay – Les défis de l’expatriation au féminin


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !