Connexion en tant que membre

Le retour Les billets d'humeur Ma vie en expatriation

Le ni-nisme du retour d’expat


Le ni-nisme du retour d’expatLe mercato des expats, c’est en juin-juillet-août. Ceux qui partent en expat sont dans les dernières démarches administratives. Ceux qui rentrent sont dans le bas de la check-list du retour. Mais pour quelques-uns, les cartons sont déjà arrivés en France et vous êtes déjà dans le ni-nisme du retour d’expat.

Le ni-nisme c’est quoi d’abord ?

Le ni-nisme est un terme qui est en train de devenir à la mode en France, tellement on ne sait plus vraiment où se situer. Des politiciens qui ne se disent ni de droite, ni de gauche. Des citoyens qui ne veulent voter ni pour l’un, ni pour l’autre. Un temps que l’on ne voudrait ni trop chaud, ni trop pluvieux. Des petites filles et des petits garçons ni roses, ni bleus (et c’est tant mieux !).

Le ni-nisme, finalement, est le propre de celui qui se cherche.

Le syndrome des vieilles pantoufles

Alors que dire de vous, chères Femmes Expats, qui venez d’empiler vos cartons dans votre ancienne maison à Lyon ou à Paris ? Elle vous semble soudain bien petite après votre appartement immense de Chicago ou votre villa en Malaisie.

Vos amis pensent que vous n’avez qu’à rechausser vos vieilles pantoufles. Et hop, la vie reprendra comme avant. Elle n’est pas belle, la baguette magique ? Mais vous ne pouvez pas leur en vouloir. Même vous, vous avez imaginé, ou espéré, que ce serait simple de remettre vos pieds dans vos vieilles habitudes.

Ni d’ici, ni d’ailleurs

Pourtant vous sentez bien que les choses ont changé ici. Peut-être est-ce d’ailleurs vraiment le cas ? Votre antenne de la CAF a fermé et vous devez vous rendre à 10 km pour tenter de rencontrer quelqu’un. Trois magasins bio ont ouvert à côté de chez vous. Et les arbres de la grande avenue ont été coupés pour pouvoir regoudronner.

Mais surtout, confusément, vous sentez bien que vous, vous avez changé. Car non, l’expat n’est pas une parenthèse que l’on referme une fois rentrée chez soi. Elle reste inscrite en vous. Et tout cet ailleurs auquel vous avez dit aurevoir il y a quelques semaines restera à jamais ancré en vous.

Du coup, vous êtes en décalage avec vos voisins, vos amis, votre famille. Voilà, vous êtes en plein dans le ni-nisme. Ni d’ici, ni d’ailleurs.

Trouver ses repères

Finalement, le retour d’expat, c’est un peu comme une nouvelle expatriation. Vous devez redécouvrir votre univers d’ici avec vos yeux d’ailleurs. Un conseil ? Gardez cette curiosité et cette résilience qui vous ont permis de vous adapter à la vie dans un pays complètement différent.

Alors oui, vous remplacerez petit à petit le marron des cartons par les couleurs de la vie en France. Et un jour, promis, vous serez à jour auprès de la Sécu, de la CAF et des impôts.

Refaire son cercle d’amis

Pour beaucoup, au retour, il n’est également pas simple de renouer les amitiés relâchées par la distance. Ni amis, ni ennemis, vous n’êtes tout simplement plus forcément sur la même longueur d’onde. Là encore il y aura quelques ajustements, de nouvelles rencontres ici, et ces amis d’ailleurs avec qui on garde le contact et qui savent si bien vous comprendre.

Un café retour pour partager

Sachez juste une chose, même si chaque histoire reste unique et personnelle, vous avez plein de points communs avec les autres expats sur le retour. Des craintes, des joies, des expériences qu’Expat Communication (l’éditeur de FemmExpat) vous propose de partager autour d’un café ou d’un thé, d’un jus de fruits et de quelques viennoiseries, le lundi 3 juillet à 9h (en plus c’est gratuit !).

Et nous, l’équipe de FemmExpat, nous serions bien heureuses de pouvoir partager ce moment avec vous et vous aider à atterrir en douceur en France.

Parce que le ni-nisme du retour d’expat, on y est toutes passées !

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Au retour, gardez l'expat attitude !

Au retour, un Accueil comme à l’étranger avec France Retour Accueil (FIAFE)

Les émotions contradictoires du retour d’expat


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !