Connexion en tant que membre

La Prévention Mes dossiers Le Club Des Mamans

Les vaccins de bébé


La vaccination des enfants est une préoccupation majeure de nombreux parents. Lorsque l’on part en expatriation, cette question devient cruciale, notamment pour certaines destinations à risque. Pourtant au fil des expatriations et des différents calendriers vaccinaux, il est parfois difficile de s’y retrouver.

Quelles recommandations suivre ? Quels vaccins faire ? À quel âge ? Quid du carnet de vaccination ?

Pour vous aider à y voir un peu plus clair, on fait le point sur la question de la vaccination des enfants expatriés.

 

Quel calendrier vaccinal suivre ?

Si vous êtes amené à déménager souvent en gré de vos expatriations, il est sans doute préférable de suivre le calendrier vaccinal du lieu où votre enfant a reçu sa première injonction. Il n’existe pas de recommandation claire sur le sujet. Cela dit, cette solution évitera tout risque de confusion, en particulier si vous êtes amené à rentrer en France par la suite. Elle a, en effet, le mérite d’éviter les doubles vaccinations ou l’oubli d’une injection.

Cependant, en fonction du pays de destination, il est conseillé de vérifier les vaccins obligatoires et/ou recommandés. Il peut alors être nécessaire de compléter la vaccination de votre enfant afin de réduire les risques de contraction d’une maladie endémique dans le pays de résidence ou tout simplement pour pouvoir être inscrit à l’école. Certains pays imposent en effet des vaccins obligatoires pour pouvoir suivre une scolarité.

 

Bon à savoir : Lycées français de l’étranger et obligations vaccinales

L’inscription dans les lycées français de l’étranger requiert en principe les mêmes conditions en matière de vaccination que pour les résidants en France.

Votre enfant doit donc être à jour dans les vaccins obligatoires. Vous devez pouvoir en attester en montrant, par exemple, une copie de son carnet de santé, complété par un médecin, français ou pas. Les dates et le type de vaccin doivent clairement être mentionnés.

 

 

Le calendrier vaccinal français

Avant le 1er janvier 2018, seuls trois vaccins pédiatriques étaient obligatoires : diphtérie, tétanos et poliomyélite. Depuis, huit vaccins jusque-là seulement recommandés, ont été ajoutés à cette liste. Il s'agit des vaccins suivants : coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, Haemophilus influenzae, pneumocoque et méningocoque C.

Tous les parents d'enfants nés à partir du 1er janvier 2018 doivent réaliser ces onze vaccins.

Âge Vaccins Recommandés / Obligatoires
1 mois Injection unique recommandée : vaccin BCG
2 mois Injection obligatoire : diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP), coqueluche, HIB (haemophilus influenzae b), hépatite B, pneumocoque
4 mois Injection obligatoire : diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP), coqueluche, HIB (haemophilus influenzae b), hépatite B, pneumocoque
5 mois Injection obligatoire : méningocoque C
11 mois Injection obligatoire : diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP), coqueluche, HIB (haemophilus influenzae b), hépatite B, pneumocoque.
12 mois Injection obligatoire : rougeole-oreillons-rubéole
méningocoque C
16 à 18 mois Injection obligatoire : rougeole-oreillons-rubéole
6 ans Rappel obligatoire : diphtérie-tétanos, poliomyélite, coqueluche
Entre 16 et 13 ans Rappel obligatoire : diphtérie-tétanos-poliomyélite, coqueluche

Injection conseillée pour les filles : HPV (vaccination contre les infections à Papillomavirus humains)

À noter : aucune sanction n'est prévue pour les parents qui décident de ne pas suivre le nouveau calendrier. Cependant, leurs enfants ne seront acceptés ni en crèche, ni à l'école.

Pour plus d’informations :
https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/vaccination/calendrier-vaccinal
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/calendrier_vaccinal_maj_17avril2019.pdf

Le saviez-vous ?

Chaque année, l’OMS propose une stratégie vaccinale pour chaque région du monde. Chaque pays va ensuite moduler ses obligations et recommandations vaccinales en fonction de plusieurs facteurs (risques spécifiques, coût de la vaccination, etc.).

En France, c’est le Comité technique des vaccinations, qui appartient au Haut Conseil de la Santé Publique, qui élabore chaque année un calendrier. Ce groupe de travail regroupe des experts de nombreux domaines (infectiologie, pédiatrie, microbiologie, immunologie, épidémiologie, économie de la santé, etc.). En fonction des avancées et des recherches, le calendrier vaccinal peut donc évoluer.

 

Des applis pour suivre le calendrier vaccinal de votre enfant

Au fil des déménagements, pas toujours facile de se souvenir où on en est dans le calendrier vaccinal de ses enfants. Pour vous aider, des Apps disponibles sur AppleStore et GooglePlay ont été développées.

L’application mobile Biloba aide les parents à suivre et comprendre la vaccination de leurs enfants. À tout moment, vous pouvez vérifier si votre enfant est à jour et vous recevez une notification pour les prochains vaccins à effectuer. Pour l’utiliser, c’est très simple : vous la téléchargez, vous y ajoutez les vaccins déjà réalisés et c’est parti ! Elle est en plus totalement gratuite.

L’application Mesvaccins, gratuite, est une véritable carte de vaccination électronique. Vous allez pouvoir ajouter les vaccins reçus, avec la date et le numéro du lot concerné. Une partie “Vaccins à faire” vous indique les vaccins qui devront être réalisés. Petit plus : l’application se met à jour automatiquement en fonction du nouveau calendrier vaccinal. Vous pourrez créer plusieurs profils pour les membres de votre famille. Parfait pour ne rien oublier !

Enfin, l’application NotreSanté va vous permettre de gérer gratuitement toutes les questions médicales de toute la famille. Elle est hyper complète. En plus des vaccinations, elle vous permet d’ajouter les rendez-vous médicaux, les prescriptions médicales ou encore les documents de santé. Vous pourrez programmer des rappels pour la prise de médicaments, par exemple, ou encore transmettre vos informations à un tiers de confiance.

 

La reconnaissance des carnets de santé dans le monde

En principe, un carnet de santé français (et ceux provenant des pays européens, des États ou encore du Canada par exemple) sera reconnu et accepté dans tous les pays du monde, à condition d’avoir été rempli par un médecin. Il se peut que certains pays en demande une traduction, afin de pouvoir le prendre en compte.

À Singapour ou Hong Kong, par exemple, les carnets de santé provenant d’un pays européens sont acceptés pour l’inscription dans les établissements scolaires locaux. Une simple traduction par un traducteur assermenté suffit. Dans la plupart des cas, un carnet de santé local vous sera proposé afin d’effectuer le suivi de votre enfant. Cela dit, de plus en plus de médecins acceptent de remplir les carnets étrangers pour peu qu’ils soient libellés dans une langue qu’ils comprennent.

Pour d’autres pays, la reconnaissance du carnet de santé peut être plus problématique. Il convient donc de se renseigner au cas par cas.

Enfin, si votre enfant reçoit des vaccinations dans un pays qui ne dispose pas de carnet de santé, deux solutions s’offrent à vous :

● demandez au médecin de bien vouloir remplir le carnet de santé en votre possession (français par exemple) ;
● si vous ne possédez aucun carnet de santé, demandez lui de vous fournir une attestation de vaccination comportant la date, la nature et le numéro de lot du vaccin.

Et à notre retour en France ?

À votre retour en France, vous pouvez parfaitement présenter le carnet de santé étranger de votre enfant à votre médecin traitant. Proposez-lui une traduction du document afin d’éviter des erreurs et des incompréhensions. Vous pouvez également obtenir un carnet de santé français et lui demander de le compléter sur base du ou des carnets étrangers.
Comment obtenir un carnet de santé français à son retour en France ?
Vous pouvez demander un carnet de santé pour votre enfant au service départemental de protection maternelle et infantile (PMI). Pour cela, contactez le Conseil départemental de votre lieu de résidence.

À noter : tout enfant mineur, né à l'étranger, qui vit habituellement en France peut obtenir un carnet de santé.

Sur place
Pensez à prendre un rendez-vous par téléphone. Vous devez vous munir d’un justificatif d’identité et de votre livret de famille.

Par courrier
Faites une demande par courrier en joignant une photocopie des documents.

 

Le carnet de vaccination international : une solution pour les grands voyageurs

Il n’est pas rare dans la vie d’un enfant expatrié de changer de pays tous les 2 ou 3 ans. Dans ce cas, le suivi des vaccinations peut vite devenir aléatoire. Le carnet de vaccinations international peut être une solution simple permettant de conserver dans un seul document toutes les vaccinations de l’enfant au cours de sa vie. Ce document est valable partout dans le monde. Plus besoin donc de longues explications ou de traduction.

Cependant, le carnet de vaccinations international n’est remis qu’en cas de vaccination de la fièvre jaune. Ce vaccin est recommandé dès l’âge de 9 mois pour les enfants expatriés ou se rendant dans un pays à risque.

 

Le carnet de vaccinations international est délivré, gratuitement, dans les Centres de vaccinations internationales.

Bon à savoir : Jusqu’en 2016, le carnet de vaccinations international était valable 10 ans. Depuis lors, vous n’avez pas besoin de refaire votre carnet de vaccinations international, ni de recevoir un nouveau vaccin contre la fièvre jaune. Le carnet est, en effet, valable à vie, même si la mention “valable pendant 10 ans” est indiquée.

Centres de vaccinations internationales en France : https://www.mesvaccins.net/web/vaccinations_centers/all

Vous savez maintenant comment gérer la question des vaccins pour vos enfants expatriés. N’hésitez pas à partager avec nous en commentaire, votre expérience en la matière.

 

FemmExpat vous conseille de lire :

EMMENER BÉBÉ EN EXPATRIATION

Adoption et expatriation

Apprendre le français à son enfant : quand s'y mettre ?

 


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne