Connexion en tant que membre

Amérique du sud Equateur Ma destination

Vivre à Quito, Equateur


quito1Fleur, de Quito Accueil, s'est installée  il y a 2 ans en famille à proximité de Quito. Elle partage ses impressions sur la vie en Equateur et nous donne ses bonnes infos sur la vie quotidienne.

Nous sommes arrivés il y a 2 ans avec nos filles, Blanche, 4 ans et Capucine, 2,5 ans. Nous n'avons à ce jour rencontré aucune difficulté dans notre vie quotidienne pour les enfants, que ce soit pour l'altitude, pour la sécurité, pour les urgences, pour l'hygiène, pour l'école, pour les loisirs...

Il y a peu de choses que vous pouvez faire avant d'arriver, à part déterminer en famille la façon dont vous souhaitez vivre : êtes-vous beaucoup dehors ? Souhaitez vous une maison ou préférez vous un appart' cosy? Recevez-vous beaucoup ? Quelle sera l'activité quotidienne de votre conjointe ? Vos enfants iront-ils à l'école française ? Etes-vous sensibles au froid ?

Les réponses à ses questions vous orienteront pour un choix capital (!) : allez-vous vivre dans Quito, ou dans la vallée (Cumbaya-Tumbaco) ?

- À Quito, vous aurez plus de facilités à profiter de la ville à proprement parler : transports (et encore, cela dépend des adresses), choix dans les loisirs (resto, sorties...), vues spectaculaires.

- Dans la vallée, vous restez à 20 minutes au mieux de Quito, tout en bénéficiant d'un climat plus doux (300 m de moins en altitude), de plus de soleil, de maisons plus grandes (sur Quito, le choix se fait souvent entre 2 appartements), les services (et les malls!) se multiplient et vous ne manquerez de rien.

quito-vallée1Comme vous le comprendrez, je ne suis pas objective, car nous avons fait le choix de la vallée, et même de Tumbaco (plus loin sur la route de l'aéroport), oú nous bénéficions d'un grand jardin, du calme de la campagne, tout en emmenant les filles l'école en 25 minutes le matin ! Il me semble que ceux qui habitent à Quito comme ceux qui choisissent la vallée sont des inconditionnels de leur style de vie : peu échangerait ! Oui, les cours de skate et de rollers n'ont lieu que sur Quito le dimanche matin ; mais dans la vallée, nous avons entre autres une formidable école de danse, pour petits et grands. Oui, Jérôme a son restaurant gastronomique à Quito ; mais nous profitons en 5 min des brunchs de Rafa, de Mare et de Mulala (huuuum !).
Ce clivage est pourtant exagéré : encore une fois, la vallée et le centre-ville de Quito ne sont qu'à 25 minutes grâce au tunnel !

Ici, vue de Tumbaco depuis la Cumbre de l'Ilalo. Quito est derrière les montagnes sur la gauche de l'image.

La conduite
Je conduis sans aucune retenue... peut-être parce que je suis Marseillaise d'origine! Nous avons 2 véhicules, d'abord car le système de Pico y Placa empêche chaque véhicule (sauf les plaques diplomatiques) de circuler un jour par semaine ; puis car il est vrai que dans la vallée, c'est vite indispensable si on ne veut pas dépendre des taxis (par exemple : 12 usd pour monter sur Quito et 15 minutes d'attente au mieux). Les véhicules, comme toutes les marchandises importées, taxées au maximum, sont très chers. Si on veut en plus profiter des magnifiques balades à faire en 4x4 sur les chemins de montagnes, cela devient un réel budget ! Et si on exige de la sécurité avec des air-bags pour les passagers, on s'embarque dans une véritable aventure qui n'est pas sûre d'être fructueuse !
Il peut cependant s'avèrer épuisant de conduire aux heures de pointe dans Quito : incivisme, pollution, travaux... les temps de trajet s'allongent et la soupape atteint vite la saturation !
Sur Quito, ceux qui le peuvent optent pour un chauffeur. La majorité (la totalité?) des écoles proposent un service de bus pour les enfants. À La Condamine, le lycée franco-équatorien, on peut sélectionner les trajets : matin ou/et soir.
Le rythme de travail  est calqué sur le modèle local : les enfants commencent avant 7h45, et sortent pour les plus jeunes à 12h45. Les minots sont étonnants : ils s'adaptent même à ça ! La majorité des élèves de La Condamine sont Équatoriens et pendant les pauses, l'espagnol domine largement : les enfants maitrisent donc rapidement cette langue ! Les nôtres discutent maintenant sans aucune retenue avec tous, y compris l'employée de maison.
Cette dernière nous facilite bien la vie ! Elle a accepté de décaler les horaires classiques (8h-16h) vers l'après-midi et reste donc jusqu'à 18h (salaire minimum 340 usd pour 5 j/semaine + IS, mais c'est ce qu'on donne à notre employée pour 4 j/semaine). En complément, une jeune fille du lycée vient dormir une fois par semaine à la maison pour que nous puissions sortir, et c'est une bonne alternative au système de live-in, très cher ici.

L'Équateur est un pays magnifique, avec des paysages divers et variés, des possibilités de découvertes à quelques heures de voiture de Quito ou quelques heures d'avion si on veut rejoindre Cuenca le week-end, par exemple. Il faut pourtant tenir compte du coût du tourisme : c'est l'une des principales ressources du pays, et on constate des abus sur le rapport qualité-prix des hébergements, notamment. Il existe incontestablement des établissements qui proposent une nuitée très bon marché, pour des draps propres. Les sanitaires seront partagés et il ne faudra pas demander beaucoup au service. Ce qui est aussi vrai dans les "grands" hôtels : le service est souvent réduit à sa plus simple expression, bien que les gens soient toujours d'une extrême gentillesse et très souriants. Pour la nourriture, jamais de grandes surprises : toujours à base de riz et de poulet, voire de porc. Et on se précipite sur les succulents jus de fruits ! Et de retour à Quito, on se fait plaisir dans les restaurants péruviens !

Concernant les enfants, il y a quelques pédiatres qui parlent anglais. Dans la majortié des cas, les médecins sont formés aux USA. La seule chose que je n'ai pas pu acheter ici a été le liniment ! Le reste est très cher, mais il est là. Il est possible, quand on ne trouve pas ce qu'on veut (ou pas dans nos prix) de faire faire : meubles, vêtements sont réalisables sur mesure, pour des prix raisonnables (et à négocier).

Une idée des prix (mars 2014) :
-place de cinéma 3D : 6,40 usd ; 4,80 avec la carte de fidélité
-repas dans une gargotte (soupe + assiette riz/poulet + jus) : 3 usd
-repas dans un restaurant : 40 usd
-un plein d'essence SUV (=une semaine) : 25 usd
-1l de lait : 1,15 usd
-babysitting : 15 usd /h (on a un plan à 20 usd /soirée)
-gel douche : 3,99 usd
-carotte : 1 usd/kg
-lit 1,5 place avec lit tiroir : 220 usd
-chaussettes enfant : 3 usd les 2 paires
-couches : 20 usd les 40 pampers de base.
-bouquet de 20 roses (qui ne vont pas tenir longtemps, mais c'est joli) : 4 usd au supermarché, 1 usd dans la rue
-eau : bouteille 50 cl : 0,5 usd dans la rue ; galon pour la maison : 3 usd
-un mois d'eau (sans arroser le jardin): 9,50 usd
-entretien du jardin (toutes les 2 semaines) : 50 usd

 Fleur de Quito Accueil

Femmexpat vous conseille de lire :

Ambre : "mon tournant de vie en Equateur"

QUITO ACCUEIL


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à ne pas manquer

Pas d'évènements prévus pour le moment.

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !