Connexion en tant que membre

Bien-être L'interculturel Vie d'expat

La cuisine comme vecteur d’intégration en expatriation


poivrons épices cuisiner couteauPour s'intégrer plus facilement, faut-il cuisiner local ou proposer une cuisine de chez nous ? Véronica, coach Expat Communication, est chilienne d'origine et expatriée en Suisse. Elle témoigne de son expérience et nous éclaire de ses conseils. 

 

La découverte de nouvelles saveurs et manque de "mes" produits

Il y a 22 ans, lorsque que j'ai quitté le Chili pour la Suisse, j'ai découvert le monde du fromage. Différentes variétés, couleurs et odeurs donnent le sentiment et la quasi certitude qu'en Suisse, tout est fait de fromage.

Mais après quelques mois d'enchantement (et quelques kilos de plus!), j'ai ressenti un grand manque de la nourriture chilienne.

Le « pastel de choclo » (une préparation à base de maïs et de viande hachée) est le plat qui m'as le plus manqué. Avide d'en recréer les saveurs, je me suis mise en quête d'ingrédients... Et là, grosse déception quand j'ai découvert que le maïs produit en Suisse était destiné à l'alimentation animale et que les boîtes de conserve que l'on trouve au supermarché étaient du maïs sucré !

Alors, à chaque retour du Chili, je mettais dans ma valise un sac de maïs congelé (contre un supplément à la douane).

Grâce à cela, je pouvais préparer les plats que je désirais et enfin retrouver les saveurs de chez moi. Quel plaisir !

 

 

A chacun ses spécialités 

Pendant mes années d'expatriation, j'ai vu beaucoup de gens faire de même :

    • Les Colombiens et les Vénézuéliens transportent du "harina pan" pour les "arepas";
    • Les Mexicains ? Une farine spéciale pour les "tortillas";
    • Les Brésiliens ? Un mélange pour préparer du "pão de queijo";
    • Les Hollandais ? Des "stroopwafels".

Ainsi chacun transporte une saveur qui lui est familière et satisfait le besoin de se nourrir tout en restant connecté avec les émotions de son pays.

 

 

Une des plus grandes richesses de la vie dans des cultures différentes est la découverte d'autres formes de nourriture

Chacun possède des produits, des méthodes de préparation, des façons de servir et de manger différemment.

Par exemple, au Brésil, ce qui m'a le plus surpris, c'est l'abondance et la variété des plats. Dans un dîner, vous trouverez de nombreux types de salades et accompagnements autour de la viande qui reste l’ingrédient principal.

Si un Brésilien vous invite chez lui :

  • ce sera en général un "churrasco" (grillade).
  • il y aura de nombreux invités, un mélange de famille, amis et nouvelles connaissances et tout le monde mangera autour d'un copieux buffet.
  • chacun se servira et ira s'asseoir n'importe où pour discuter avec des gens qu'il ne connait pas.

A l'inverse, en Suisse, les repas sont simples, pratique et conviviaux. Et souvent à base de fromages ! Ainsi, la fondue et la raclette sont des repas que les Suisses ont l'habitude de partager avec leurs amis et étrangers. Néanmoins, le nombre d'invités est toujours restreint de façon à pouvoir partager avec tout le monde. 

 

La cuisine comme moyen d'intégration

Il est intéressant de constater la manière avec laquelle les expatriés s'approprient les plats de leur culture d'accueil. Et quand ils invitent leurs amis, ils sont fiers de montrer qu'ils savent intégrer la culture locale dans leur cuisine. C'est ainsi que beaucoup de Brésiliens sont ravis d’avoir découvert la raclette et aiment la servir aux Suisses ! Et dans ce cas, je ne suis pas sûre que cela recommandable 🙂

 

La nourriture est un élément fondamental de la culture

Elle aide à comprendre les différences culturelles et à les expérimenter. C’est à travers la cuisine que vous pouvez vous connecter les locaux avec votre "chez vous".

Invitez-les à goûter vos plats typiques. Ceux de votre enfance comme la recette spéciale de votre grand-mère. Chaque saveur et odeur s'associe à un souvenir personnel partagé avec nos proches. La nourriture permet donc aux étrangers d'entrer dans votre espace d’intimité et de comprendre votre culture.

Ainsi,  les repas deviennent des moments magiques pour créer des conversations où chacun peut apprendre et apprécier les différences des autres.

 

Pour une bonne intégration, misez donc sur la cuisine en préparant chez eux, les plats de chez vous !

 

Portrait-Veronica-Coach-Expat-Communication-Rond NL FXP-2020

 

Verónica De la Fuente

Coach certifiée Expat Communication

-   Pour la contacter  : veronica.delafuente@expatcoachacademy.com

 

 

Logo-Coaching

 

Parce qu'un départ ou un retour dexpatriation ne s'improvise pas, Expat Communication accompagne depuis 2001 chacun des acteurs de la mobilité internationale sous la devise « Together, we care for expats » et propose :

 

  • Des stages départ : un accompagnement indispensable pour préparer son départ et faciliter son adaptation sur place.
  • Des stages retour : une journée pour les collaborateurs ou pour les conjoints, pour faire le point. Relire son expatriation, avancer sur ses projets de retour et échanger avec d’autres personnes qui sont dans la même situation. Une bulle d’esprit expat avant de plonger dans le bain du retour.
  • Un accompagnement individuel : une coach, ancienne expatriée elle-même, vous aide à élaborer et mettre en œuvre votre projet. Service disponible à Paris ou par skype avant votre retour. Vous n'êtes pas sûr de vous ? Expat Value vous propose 30 minutes pour décider.
  • Le job booster cocoon (Retour à l’emploi après une expatriation ): des groupes d’expatriés, hommes et femmes, boostent leur carrière en s’entraidant pour définir et obtenir le job de leurs rêves. Pour garder l’esprit innovant, débrouillard et solidaire de l’expatriation qui fera rebondir leur carrière. A Paris et à San Francisco.

 

Envie d’en savoir plus ? Retrouvez toutes les informations sur le site d'Expat Value.


bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Cuisine française : la first lady de l'expat

Le goût change-t-il avec l'expat ?

L'utilité du coaching en expat pour gérer les phases de transition

Expatriation, quelles sont les étapes typiques du choc culturel ?


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !