Connexion en tant que membre

L'interculturel Les billets d'humeur Ma vie en expatriation

Les insultes en expat, la langue interdite


Les insultes en expat, la langue interditeIl existe tout un pan de vocabulaire que vous n’apprendrez jamais avec vos professeurs de langue. Les insultes ! Mais, me rétorquerez-vous avec un air offusqué (tout à fait justifié), les femmes expats sont des êtres civilisés qui n’utilisent jamais les insultes. Bien sûr, bien sûr. Mais connaître quelques insultes de son pays d’expatriation, c’est aussi goûter à la culture locale dans des saveurs d’interdit… On y va ?

 

Les insultes, ces gros mots inconnus

En dix ans d’expat, j’ai appris trois langues. Mais pas un seul gros mot. J’avais bien essayé avec un prof de turc, supporter inconditionnel de l’un des plus grands clubs de foot du pays. Le tableau blanc s’était couvert des plus belles insultes que l’on peut entendre dans un stade. Vite effacé, car c’est un monde interdit que l’expat, surtout la femme, ne doit pas connaître.

L’avantage, c’est qu’en cas de conflit à un feu rouge, on ne se sait pas ce que nous balance l’énergumène en face.

 

Du vulgaire, beaucoup, et de l’original, un peu

Dernièrement, je suis tombée sur un petit livre jaune à la couverture évocatrice et au titre sans équivoque. « Insultes à travers le monde – Comment insulter son prochain en plus de 200 langues ».Insultes à travers le monde

En ce contexte de coupe du monde 2018, j’ai donc repensé à mon prof de turc et à ces insultes interdites. Il est vrai qu’en consultant l’ouvrage, on doit admettre que l’insulte, majoritairement masculine, tourne autour de zones du corps plutôt intimes et franchement maltraitées.

Au milieu des termes les plus vulgaires dans les langues les plus variées, on trouve parfois une certaine originalité et un brin d’humour.

 

 

Coupe du monde des insultes

Voici donc quelques morceaux choisis en fonction des pays de la coupe du monde.

 

Allemagne -  La plus gastronomique

Spätzlefresser

[ch’pètsle fraisseur]

Bouffeur de Spätzle.

Est-ce vraiment une insulte ? Parce que les Spätzle sont de petites pâtes franchement délicieuses.

 

Angleterre – La plus zoologique

Jungle bunny

[djeun’gueul beuni]

Lapin de la jungle.

Finalement, un lapin de la jungle, ça ressemble beaucoup à un marsupilami.

 

Argentine – La plus textile

Chupamedias

[tchoupamédiass]

Suceur de chaussettes.

Attention, ça ne fond pas bien en bouche.

 

Brésil – La plus dangereuse pour la santé

Punheteiro

[pougnétéhiro]

Branleur compulsif.

Parce qu’à force de jouer du poignet, il y a tout de même un risque de tendinite.

 

Colombie – La plus généalogique

Setenta hijueputa

[sétaineta irouépouta]

Soixante-dix fois fils de pute.

Comment ça, l’insulte est plus forte quand elle est dans l’excès ?

 

Corée du Sud – La plus courte

Gger jer

[go tya]

Dégage.

Rapide et efficace, on la retrouve dans toutes les langues.

 

Costa Rica – La plus indigeste

Come huevos

[komè ouèbos]

Bouffeur de couilles.

Une des plus soft avec cette partie du corps. On la retrouve d’ailleurs dans toutes les langues.

 

Croatie – La plus pétomane

Sprdim ti se u farcu

[speurdim ti sê ou fatzou]

Je te pète à la gueule.

Il fallait bien mettre une insulte à base de pet… D’autant que tout ce qui touche aux excréments est fort répandu dans les insultes, dans toutes les langues.

 

Danemark – La plus odorante

Du stinker

[tou stinn keur]

Tu pues.

Utile quand on ne peut pas sentir son interlocuteur.

 

Egypte – La plus petite

Tzobrak sughayar awy

[tsobrak coukœyar œwi]

Ta bite est vraiment petite.

Un genre d’insulte qui manque définitivement d’originalité et d’arguments.

 

Espagne – La plus poilue

Tu madre tiene un bigote

[tou madré tiénè oun bigotte|

Ta mère a des moustaches.

Un rendez-vous chez l’esthéticienne, et l’affaire est réglée.

 

Japon – La plus acrobatique

Heso kande shine

[êsso kandé chiné]

Crève en mordant ton propre nombril.

Voilà une insulte qui ne manque pas d’originalité et d’imagination n'est-ce pas ?

 

Serbie – La plus chaussée

Dada ti zena rodila stonogu pa cea zivot radio za cipele

[dadati jena raudila stonogou pas to jivöte radio ja tsibélé]

Puisse ta femme donner naissance à un centipède pour que tu aies à travailler toute ta vie pour acheter des chaussures.

C’est sûr qu’avec un mille-pattes, ça en fait des Louboutin à acheter…

 

Suède – La plus couvrante

Ga och dra nagot gammalt över dig

[gou ouf dra nogoutt gam’alteu oveu deli]

Allez, va te cacher sous une vieille couverture.

Avec un bon thé chaud au cœur de l’hiver, l’insulte sonne comme un rêve.

 

Suisse (Suisse allemand)  - La plus venteuse

Blas du mir id schueh

[blass dou mir idchou]

Parle à mon cul (littéralement : « souffle sur mes chaussures »)

Un peu à bout de souffle, cette insulte.

 

Pologne – La plus basique

Spierdalaj debilu

[spierredalay debilou]

Casse-toi, pauv’ con

Celle-ci, on la retrouve un peu dans toutes les langues.

 

Portugal – La plus cloisonnée

Burro que nem uma porta

[bouuro ké néïm ouma poorta]

Bête comme une porte

Comme quoi une insulte peut ne pas être vulgaire pour être explicite.

 

Russie – La plus merveilleuse

Oo ti bya, galava, kak, oon a bizyanié yopout

[oho ti biya, kalafa, kak, ohonn a bissouyanié yopour]

Ton cul est vraiment comme ton visage, une merveille.

Ça revient à dire à votre interlocuteur qu’il a une tête de cul. Certes. Mais merveilleuse !

 

Tunisie – La plus bruyante

Bara zamar

[bara zamar]

Va te faire voir (littéralement : « va klaxonner »)

On se demande parfois d’où viennent les insultes…

 

Amusées ou scandalisées, merci femmes expat d'avoir lu cet article. Mais vous, vous connaissez quelques insultes de vos pays d’expatriation ?

 

Maïté Mougin

Maïté-Mougin

Maïté Mougin est la responsable éditoriale de FemmExpat. Elle a vécu dix ans en expatriation (Portugal, Turquie et Roumanie). Elle est rentrée en France en 2014.

Vous aussi, vous voulez témoigner de votre expatriation sur FemmExpat ? Ecrivez-lui :

maite.mougin@femmexpat.com


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !