Connexion en tant que membre

Bénévolat Vie pro

Bénévolat : quand il est temps de « passer la main »


Bénévolat : quand il est temps de « passer la main »Votre expatriation touche à sa fin et avec elle, votre mission bénévole. Ou tout simplement, voici venu pour vous le temps de passer la main dans votre association, dans laquelle vous aviez investi beaucoup de temps et d’énergie.

Voici quelques conseils pour que la transition se passe en douceur, et qu’elle ne mette pas à mal tous ce que avez crée ! 

 

Quand Agathe Noel apprend que son retour en France est définitif et programmé, elle est à la tête d’une plateforme qu’elle a créée quelques années auparavant… et qui fonctionne à merveille : Casa Bénevolat.

💬 Elle témoigne : « Pour moi, il fallait que ça continue ! Je n’allais pas laisser tomber tout ce que j’avais mis en place et qui commençait tout juste à fonctionner. » Pour elle, les choses se sont passées en douceur, comme une lente et tranquille transition. « J’ai commencé à parler de mon départ très tôt, pour montrer que les choses allaient changer, et qu’une place était à prendre. » C’est ainsi que l’une des bénévoles de l’association lui propose de prendre sa place. La formation se fait ensuite sereinement. L’avantage d’une préparation assez longue, finalement.

💬 Pour Frédérique de Grignart, expat coach carrière chez Expat Communication : « Réflexion, préparation, choix, formation, intégration. Voilà des mots qui rappellent finalement ce qui se fait dans le monde de l’entreprise lorsqu’il s’agit de recruter son successeur. Ce rapprochement pourrait effrayer ou indigner certains mais nous aurions tort d’opposer salariat et bénévolat. La réalité et des études menées sur le terrain montrent en effet que la majorité des volontaires considère qu’une gestion rigoureuse et professionnelle fait partie intégrante des valeurs et des engagements de l’association dont ils font partie. »

 

Comment savoir si c’est la bonne personne ?

Pour Agathe Noel, à Casablanca, il faut :

  • Se fier à son feeling
  • Oser faire confiance, ne pas avoir peur.
  • Savoir s’ouvrir aux autres, et voir les apports qu’un nouveau bénévole pourrait avoir.

Pour Casa Bénévolat par exemple, c’est la présence de Sylvie au Maroc depuis des années, et un ancrage important dans la communauté marocaine, et non plus seulement expatriée.

💬 Frédérique de Grignart ajoute : « Il sera important d’identifier également les motivations qui animent le successeur potentiel : quelles sont ses attentes, qu’attend-il (elle) de ce rôle, en a-t-il (elle) mesurer ce que cela signifie en terme d’engagement ? Car assurer cette responsabilité, sur les plans juridique et social notamment, suppose certaines compétences : management d’équipe, gestion au sens large des RH, de projet »

 

Une bonne formation est la clé d’une passation en douceur

💬 Agathe se souvient : « Nous avons passé beaucoup de temps ensemble les premières semaines. Et puis, je laisse la main progressivement. Dans notre cas, il y a beaucoup à apprendre en matière de réseaux sociaux. Beaucoup d’échanges chez nous se passent sur Facebook. Après quelques semaines, je laisse la main, mais reste en back-up. Il n’est pas dit que je ne reste pas quelques mois encore à distance. Cela me fait plaisir aussi… »

 

Et savoir laisser sa place…

💬 Frédérique de Grignart insiste sur ce point : « Changement, sentiment de perte (d’un certain statut, d’un certain rôle au regard des autres), appréhension sur la prochaine étape concernant celui qui s’en va : des émotions qui ne sont ni à minimiser ni encore moins à mettre sous le tapis. Commencer par les accepter, les exprimer à ses proches, à son successeur (quel gage de confiance !) sera sans doute le moyen de « passer la main » et vivre cette transition de la façon la plus sereine possible. »

 

Bon courage à toutes celles qui « passent la main » ces jours-ci ! 💪

 

 

Frédérique de Grignart
Coach professionnelle et ancienne DRH. Elle intervient chez Expat Communication, site éditeur de FemmExpat. Elle anime certaines sessions du Job Booster Cocoon et accompagne des conjoints de retour d'expatriation dans leur insertion professionnelle.

> Envie de contacter Frédérique ? Pourquoi ne pas commencer par vous inscrire à une séance découverte de 30 minutes d’expat coaching ?

> En savoir plus sur Casa Bénévolat.

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous conseille de lire aussi : 

Expatriation et engagement humanitaire

Bénévolat de compétences : à distance aussi !

Le bénévolat, c’est bon pour la carrière !

Manager des bénévoles, mode d’emploi

6 raisons de s’engager dans un Accueil de la FIAFE


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne