Connexion en tant que membre

Recherche d’emploi Vie pro

Et si j’osais parler d’argent ?


Et si j'osais parler d'argentComprendre votre rapport à l’argent vous aidera à en avoir une approche plus réflexive et durable au moment de négocier votre salaire ou fixer vos tarifs.

 

Une relation non rationnelle

Avez-vous déjà entendu parler de la réaction « fight, freeze or flight » ?

Pour la résumer en quelques mots,et sans vouloir horrifier tout neuroscientifique qui lit cet article, cette réaction est provoquée par notre cerveau dit «primitif», lors d'une grande peur ou d'une attaque. Ce comportement « normal » intervient quand nous avons la sensation que notre survie est mise en jeu. Celle-ci est liée à la nécessité primaire de combler nos besoins physiologiques et de sécurité.

Chacun aurait tendance à croire que l’argent n'a rien à voir avec nos besoins primitifs et relève plutôt d'une question rationnelle. Mais quel est-ce donc ce lien apparemment incongru avec l’argent ? Selon mon point de vue, quand il s’agit d’argent notre inconscient et nos réactions instinctives l’emportent sur notre rationnel.

L'argent est, depuis des siècles, le moyen d’échange qui permet de satisfaire nos besoins de base physiologique ou de sécurité. Et maintenant je risque d’horrifier des  sociologues, anthropologues et économistes ! Mais le monde actuel est loin d’aller à la chasse pour nous nourrir, aménager des cavernes au creux des roches ou nous protéger par des cris ou du feu. Donc l’argent est devenu surtout la « monnaie d’échange social ». Pourtant, notre mental fonctionne toujours pareillement et l'argent étant devenu le moyen d’échange le plus répandu pour subvenir à nos besoins de base : le cerveau primitif s’active. Chacun conserve cette tendance à « fight, freeze or flight » face à nos besoins de base et donc face à l’argent.

Je m’adresse donc à ce sujet à l’aide du concept d'archétypes.

 

Les archétypes de l’argent

Le concept d’archétypes psychologiques a été avancé par Carl Jung – et c’est le tour des psychologues et psychothérapeutes de s’horrifier. Pour résumer, l'on peut considérer les archétypes comme des prototypes utiles pour l'interprétation des observations ou des comportements qui sont en grande partie inconscients.

Rappelons que ces archétypes ne définissent pas votre personnalité ou «qui vous êtes»...

 

 

Expat Value vous recommande de lire aussi :
Petit guide de survie à lire absolument si votre conjoint cherche du travail
Pourquoi la double carrière est-elle si importante ?

 

Femmexpat vous conseille de lire aussi :
Argent et Bonheur en expatriation
Marine, savoir dire oui aux opportunités !


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne