Connexion en tant que membre

Barcelone Espagne

VIVRE A BARCELONE


barcelone fotolia

Barcelone est bien "la" ville où il fait bon vivre. Que ce soit les étudiants, les jeunes qui y bossent, les familles, tous trouvent dans cette ville, une joie de vivre, d’y travailler, de faire des rencontres, des amis et de se distraire.

S’installer à Barcelone
Les quartiers à découvrir : plusieurs facteurs vont vous faire décider d’un quartier à vivre. Tout d’abord la composition de la famille et le lieu de travail. « Tout dépend effectivement de votre composition familiale, mais c’est évident qu’il faut essayer de ne pas se mettre des temps de transport trop long, ce serait perdre en qualité de vie »

Sans enfant ou avec enfant en bas âge, le mieux est de se placer pas loin de son travail et de privilégier des quartiers comme Gracia, authentique avec des boutiques, tranquille et central, bien placé. A gracia il y a l’école Ferdinand de Lesseps pour les petits. Barcelonetta est un quartier plus près de la mer plus populaire, mais sympa à vivre. Ensuite il y a le quartier de Sarria qui est plus excentré mais avec des rues piétonnes, pas loin du lycée français. C’est un quartier assez artiste avec des ateliers, des créations. Puis vient le quartier de Pedralbes, où se situe le lycée mais qui est le plus cher de Barcelone. Certaines familles aussi vivent près de Sitges à Castelldelfels, qui est près de l’aéroport vers le sud, et où il y a aussi une école française, l’école Bon soleil.

La circulation est un vrai sujet à Barcelone, donc éviter de vous excentrer trop, de faire faire des kms à celui qui travaille, ou de passer trop de temps dans le métro. Vous en gagnerez en qualité de vie. Odile : « nous nous sommes installées au nord de Barcelone à San Cugat car les enfants ne sont pas trop loin en métro du lycée et mon mari a moins (un peu moins) de km à faire chaque jour. Quand à moi je suis très près de Barcelone en transport en commun donc tout le monde y trouve son compte »

La langue : pas le castillan mais le catalan
Pour nous Barcelone c’est l’Espagne... Ben c’est surtout la Catalogne et donc on parle en majorité Catalan. Odile nous disait qu’en arrivant vers la fin de l’été ce n’est pas un souci dans la vie de tous les jours, c’est gai et la vie à Barcelone ressemble à des vacances... Mais quand arrive la rentrée et qu’il faut s’occuper des démarches administratives là on se prend le choc culturel de la langue : l’administration se fait en catalan, les papiers sont en catalan, castillan, et anglais. Point de français, là on commence à ramer un peu surtout si l’on ne parle aucune de ces langues.
En général, on s’en sort, on s’adapte, mais quand on a une baisse de moral, cette barrière de la langue devient un poids en plus.
Si l’on pense continuer sa vie à Barcelone, il est donc impératif d’apprendre à parler Catalan.

Peut-on travailler à Barcelone ?
Sur ce point ils ont tous été unanimes : on dit qu’il difficile pour une conjointe d’expatriée de trouver du travail et pourtant Barcelone semble si près, et économiquement si dynamique !
Quelques conseils : Parler le catalan, en plus de l’anglais, du français, et de l’espagnol reste un plus. Ne pas s’adresser qu’à des entreprises françaises car ces entreprises qui s’implantent ont comme objectif d’embaucher des locaux. Il vaut mieux se tourner vers des structures espagnoles qui cherchent à s’implanter en France. Là vous aurez plus de succès. A noter que la chambre de commerce franco-espagnole basée à Barcelone est très active. Ne pas hésiter à les contacter.
Les choses évoluent... lisez vite l'article d'Alix .

Donc quelles activités ?
La première chose à faire en arrivant c’est bien sûr aller au cercle des français de Barcelone , dont vous trouverez le lien sur le site dans les sites sur Barcelone. Vous pourrez participer à des visites de la ville en espagnol, assister à des concerts, visiter des expositions. Pour les Mamans avec de jeunes enfants il y a le café des Mamans. Il y a aussi une association sur Castelldefels, avec des activités plus tournées vers le sport. Ce sont des activités plutôt culturelles et artistiques que l’on pourra trouver. Si l’on a des dispositions manuelles et artistiques on aura de quoi être vraiment très occupée ! Mais, on ne trouve par exemple à Barcelone des activités à dimension humanitaire. Pour pratiquer du sport c’est facile dans chaque quartier il y a des clubs où l’on peut s’inscrire.

Les enfants
Pour les plus petits vous trouverez des garderies de 4 mois jusque 3 ans.

Ensuite pour l’école, les enfants petits peuvent parfaitement aller dans le système catalan. Pour l’enseignement francophone, vous avez le lycée franco-espagnol à Pedralbes, qui obtient chaque année d’excellents résultats. Vous avez aussi l’Ecole française de Bel Air à San Père de Ribes, et le collège Bon Soleil à Castelldefels. Vous avez aussi l’enseignement en anglais, avec l’American school of Barcelona, Benjamin Franklin International School et la British School à Castelldefels.

Barcelone est une ville très accueillante pour les enfants : vous trouverez des jardins et des parcs dans la ville, des parcs d’attractions et parcs à thèmes, des ateliers pour les activités manuelles... et dès que le beau temps est là, ne pas oublier que Barcelone est quand même au bord de la mer, et que la plage est vraiment tout près.

Avant de vous installer à Barcelone, ou dès votre arrivée, procurez-vous l’excellent guide à destination des expatriés francophone : le carnet de Barcelone. Vous le trouverez à Barcelone : FNAC, au cercle des français de Barcelone, librairie Jaimes (passeig de gracia 64) et dans d’autres librairies (Baibars, centro europeo...)

Mais Barcelone et les environs sont très agréables, on y trouve vraiment de quoi s’occuper, c’est une ville qui bouge, qui est jeune.

Femmexpat vous conseille de lire :

Travailler à Barcelone

BARCELONE : Les bonnes adresses et les loisirs

BARCELONE : A SAVOIR AVANT DE PARTIR

Esther, à 1035 kilomètres de Barcelone : Erasmus à Barcelone

 Crédit Photo : CC by MayanBrenn


Commentaire

Poster un commentaire

  • je suis catalane et quand je lis les commentaires de cette page, j’ai honte. Honte de lire pareils embellissement de la réalité.

    Honte d’être catalane, honte de voir ce que les indépendantistes font subir  à cette région.

    Avec les derniers problèmes de ces derniers jours, les bouts de plastique jaune qui salissent encore plus la ville et la région en général, ma province me dégoûte et j’ai décidé d’en partir le plus tôt possible.

    J’irai en France.

    Ce qui est certain c’est qu’à Barcelona, tout est dangereux, sale et pauvre. En voyageant un peu, je me rends compte à quel point notre ville et la Catalunya en général est la risée de l’Europe.

    Je demanderai la nationalité française dès que possible, mon mari est français.

    Ces extrémistes qui sont pour l’indépendance sont des menteurs!

    Ils mentent comme ils respirent et ils ne se rendent même pas compte que les personnes qui ont un minimum de culture et d’intelligence ne les croient pas.

    L’autre jour, assise à une terrasse, j’ai discuté avec un couillon qui avait un pins jaune sur la jaquette.

    Il me disait que le Dom Perignon avait été inventé par un catalan qui s’était rendu en champagne en France pour apprendre aux français à faire ce breuvage.

    Ensuite il disait que les catalans possédaient des gênes, un code génétique à part, supérieur aux autres gens d’Europe.

    C’est trop pour nous! Nous n’avons même pas réagis, car ce couillon croyait vraiment les mensonges qu’il disait.

    Les catalans extrémistes sont dangereux, très dangereux!

    Je ne conseillerais jamais à quiconque de venir habiter à Barcelone sauf pour un weekend et armée de préférence avec une arme de défense.

    Marie jose martin cabanas

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne