Connexion en tant que membre

Barcelone Orientation

Esther, Erasmus à Barcelone à 1035 kilomètres de Paris


ESTHER BARCELONE

Début Janvier, je pars à 1035 kilomètres de Paris dans le cadre de mon Erasmus, pour une durée de six mois. Devenue incontournable pour les voyageurs et les étudiants du monde entier, Barcelone n’est pas la capitale d’Espagne mais de loin la ville la plus importante pour les Catalans. Un an auparavant je rêvais d’obtenir ce choix de destination, et me voilà maintenant Place Catalunya avec mon sac à dos et mes deux valises.

Nous sommes le 6 Janvier, il est environ 20h. La fête commence. Melchior, Gaspard et Balthazar m’accueillent avec leur remarquable procession dans les rues de la ville. C’est un jour aussi important que Noël en Espagne. Les enfants sont sur les épaules de leurs parents pour voir au mieux les grands chars lumineux et tendent leurs petites mains pour attraper les milliers de  confettis de couleurs qui volent dans le ciel.

Je suis émerveillée par tout ce que je découvre mais je dois m’occuper en priorité des tâches admiratives : m’inscrire à mes cours à l’université, m’enregistrer pour bénéficier du statut de résident, prévenir mon école de mon arrivée. Je suis en résidence universitaire pour quelques jours. Quant est-il de la fameuse « auberge espagnole », est-ce un mythe ou une réalité ? Je trouve une colocation en plein centre de Barcelone avec sept autres étudiants Erasmus venant des quatre coins du monde. Une réelle solidarité se créer entre nous. Je recommande vivement de choisir une colocation en Espagne. Un esprit familial se créera forcément et cela vous aidera à vous sentir comme chez vous.

Barcelone est une ville de possibilités qui vous prouve que tout est réalisable. Je rêve de faire tout ce que je n’ai jamais fait auparavant. Mais c’est une ville de compromis. Je suis parfois frustrée de ne pas pouvoir faire plus d’activités dans une journée. Il faut souvent choisir : marchés vintages, festival de couleurs, courses à pieds pour étudiants ou cinéma en plein air. 

Mes cours à l’université sont très intéressants. J’ai la chance d’être en classe avec des catalans, des espagnols et des étudiants Erasmus et étrangers. Est-il facile de se lier d’amitié avec les catalans, sont-ils ouverts d’esprit comme les espagnols ? Oui, les catalans sont très accueillants. A l’université, ils sont toujours prêts à nous aider si nous avons des questions et toujours partants pour nous faire découvrir leur région dont ils sont fiers. Mais que disent-ils à propos de l’indépendance de la Catalogne ? C’est un sujet qu’ils évitent d’aborder entre eux mais ils y répondront ouvertement si on leur pose la question.

Barcelone ne m’attendait pas mais m’accueille de la plus belle des manières avec son premier soleil de la saison. L’ambiance ici est apaisante et la vie se met ici en scène plus que n’importe où ailleurs. Les espagnols prennent le temps de vivre. Barcelone est une ville moderne, tournée vers le progrès, et authentique avec une forte richesse culturelle et une véritable identité. Entourée par les montagnes et envoutée d’un embrun marin, Barcelone est une ville où il fait bon vivre. Je me perds dans les rues, à la découverte de nouveauté parce que chaque quartier a ses secrets. « Proxima estacion : Barceloneta ». Milles couleurs s’envolent aux fenêtres, le linge est dehors et sèche au soleil. Les enfants jouent au ballon dans la rue et le monde se retrouve en terrasse. « Proxima estacion : Espanya ». Le musée de la culture catalane surplombe la grande avenue.

Barcelone, c’est le point de rendez-vous et de rencontre des passions. Les sportifs se retrouvent sur la plage pour des tournois de football ou de volley-ball et les skateurs s’affrontent dans les rues en tentant leurs meilleures figures. Quant aux marins, ils sont déjà loin et ne nous laissent entrevoir que leurs grandes voiles blanches qui dessinent l’horizon. Les artistes se retrouvent dans la rue. Les musiciens  sont les chefs d’orchestre de l’atmosphère et les étudiants en beaux arts dessinent sur leurs toiles les grands monuments de la ville. Côté cuisine, à Barcelone vous découvrirez la paella royale comme vous n’en avait jamais mangée, le secret d’une sangria toujours réussie et de nombreux tapas gourmands.

Si je vous dis « parc enchanteur sur le flanc d’une colline », que me répondez-vous ? Le parc Güel en effet, ce vaste et joyeux espace vert parsemé de structures fantasques aux éclats de céramiques scintillants. Vous y trouverez perruches en libertés qui vantent leur belle couleur et fleurs de toutes les couleurs.  La ville entretient un vrai lien avec la nature. Certaines rues sont réputées par exemple pour leurs géants palmiers, mais si vous vous promenez sur la montagne de Montjuic vous découvrirez un immense jardin de cactus et si vous traversez le Parc de la Ciutadella vous pourrez visiter des serres tropicales. Si je vous dis « temple de la religion et de l’originalité architecturale, chef d’œuvre moderniste de Gaudi », à quoi cela vous fait-il penser? La Sagrada Familia bien sûr, cet extraordinaire édifice toujours en construction. Si vous avez la possibilité d’entrez, vous pourrez y admirer une palette de vitraux plus extraordinaires les uns que les autres et vous pourrez vous perdre sous une immense nef.

Cette expérience est de loin la plus enrichissante pour moi. J’ai gagné en maturité et responsabilités. J’ai appris à lier indépendance, administration, travail et inconnu.

r

Je vous laisse découvrir par vous même cette ville que vous allez forcément aimer.

 

Par Esther.

--

FemmExpat vous conseille la lecture de ces articles :

Vivre à Barcelone

Barcelone, à savoir avant de partir

Etudiants, l'Europe est à vous !

Blandine, d'une enfance expat aux USA à la vie étudiante à Lisbonne

Jeune expatrié(e)

L'expat du jeune : easy or not easy ?

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !