Connexion en tant que membre

Europe Ma destination Slovaquie

Vivre à Bratislava, Slovaquie


Bratislava_Slovaquie"C’est un peu particulier parce que nous avons eu deux fois l’annonce d’un départ pour Bratislava. La toute première fois que le nom Bratislava est arrivé dans la conversation, nous étions expatriés au Brésil...Cela me paraissait le bout du monde, j’imaginais une ville soviétique toute grise, avec des vieilles voitures rouillées, et de la neige ! Pas franchement très attirant. J’étais incapable de placer la ville dans un pays ni le pays sur le planisphère. Mais la carotte était un passage obligé de 18 mois en France...Après 3 ans de Brésil, loin de nos familles, cela me tentait bien ce retour au pays ! J’ai dit oui ! Je me disais que je reprendrais des forces en France et puis que cela allait être tellement différent du Brésil que je ne pourrais rien comparer et que donc je ne serais pas déçue. Nous y sommes restés 15 mois, je suis partie en pleurant...J’étais conquise par la douceur de vivre de cette petite capitale méconnue. La seconde fois, c’était 4 ans pile après notre premier retour de Slovaquie, j’ai hurlé de joie !! Même pas besoin d’une carotte !! Femme varie !

Une fois arrivée sur place, qu’est-ce que vous avez ressenti ?
"Notre premier séjour s’est écoulé entre février 2005 et août 2006. La Slovaquie n’appartenait pas à l’Europe, même pas à l’espace Schengen. Le passage de la frontière barbelée était impressionnant. Mais la ville est jolie, du moins le centre ville, Staré Mesto. Le quartier de Petrazalka, sur l’autre rive du Danube, vestige des Communistes est un quartier populaire avec de grandes barres d’immeubles moches. Vrai cliché des villes de l’est. Mais c’est un témoignage de l’histoire du pays. La ville est calme, les gens ne paraissent pas stressés. Il y fait bon vivre, cela saute aux yeux. Il y a des parcs, beaucoup d’infrastructures sportives. J’avais lu quelque part que les Slovaques sont les plus latins des slaves. C’est sûrement vrai ! Au moindre rayon de soleil les terrasses se remplissent.

Question logement et quartiers où il fait bon vivre :
Staré Mesto, le vieux Bratislava parce qu’on peut y trouver de jolis appartements presque Haussmaniens, très " au pays de Sissi" ; Horsky Park, joli quartier résidentiel autour du parc du même nom, petit poumon de la ville ; Ce quartier est un ancien village dans la ville. Koliba, dans Nové Mesto, quartier très résidentiel avec de belles maisons d’archi. L’urbanisme slovaque n’impose aucune règle ni dans les formes ni dans les matériaux, aux architectes qui laissent parler leur imagination. Koliba est une des premières montagnes de la chaîne des Tatras. L’école française est à Kramaré mais on n’y trouve peu de maisons à louer.

Le transport :
Il y a beaucoup de lignes de bus, de tram et de trolley bus, la ville est très bien équipée en transport en commun, rien à dire. On peut même acheter son ticket de bus par sms ! La circulation, pas de gros points noirs, pas de bouchons interminables. De grands axes sillonnent la ville, il faut juste apprendre à circuler avec les trams. Beaucoup de grands parkings payants donc pas de souci pour stationner même en hiver lorsque la neige recouvre tous les trottoirs.
La conduite : pendant 8 mois sur 12, RAS et puis pendant les 4 mois de neige, il faut s’habituer. Les pneus neige sont obligatoires dès la première neige ! Donc fortement conseillés dès le 15 octobre. Les services de la municipalité travaillent sans relâche et les grands axes sont toujours impeccables, les petites rues elles sont plus sportives. On roule avec les feux de position toute l’année. Les autoroutes sont limitées à 130 et 110 en hiver. Aucune tolérance avec l’alcool, ZERO mg dans le sang ! Une règle facile à respecter, pas besoin de compter les verres !! Les bières existent en version soft (nealcool) ainsi que tous les cocktails dans les restaurants.

Les supermarchés, l’adaptation à l’alimentation locale :
En 2005, l’offre alimentaire était réduite mais aujourd’hui avec l’Europe on trouve tout. Il y a 5 ans on ne trouvait pas de courgettes par exemple ni encore moins de crème fraîche. Il faut parfois faire plusieurs supermarchés pour tout trouver mais mêmes les plus réticents aux changements alimentaires trouvent ! Tesco, l’anglais, Carrefour, le français et Bila, l’autrichien se partagent le territoire. Il y a plusieurs marchés extérieurs et couverts dans la ville où l’on trouve des maraîchers locaux, des vendeurs de volailles de la région etc. Il y a une très bonne ambiance et les produits sont de qualité. La gastronomie locale ne déchaîne pas les passions chez nous ! Les pommes de terre, le chou et le porc sont présents à tous les repas. Pour Noël, la tradition veut que les familles mangent une carpe achetée vivante quelques jours auparavant, gardée dans la baignoire familiale jusqu’au grand jour ! On ne peut pas parler d’adaptation...Nos menus sont les mêmes qu’en France !!!

Bratislava est une ville branchée...alors les restaurants tendance se multiplient. Vous pouvez manger brésilien, italien, chinois, japonais, thaï, ou français (une crêperie !!) un peu partout dans la ville !

Les enfants / les écoles :
Il y a plusieurs écoles internationales : hongroise, allemande, anglaise, américaine et française. Tout le monde trouve donc son bonheur. L’école française est gérée par une association de parents d’élèves et appartient au réseau de AEFE dépendant du Ministère des affaires étrangères. Les professeurs sont des expat’ de l’éducation nationale française. Cette année il y a 150 élèves de la petite section à la 3ème. Le programme de l’éducation nationale française est respecté à la lettre avec un léger plus en langue (anglais et slovaque à tous les niveaux deux fois par semaine). Les lycéens sont tous au Lycée français de Vienne (Autriche). La capitale autrichienne n’est à qu’une soixantaine de kilomètres de Bratislava, les élèves y sont pensionnaires la semaine.

Céline S.
Printemps 2011

Liens utiles :
Ecole Française de Bratislava
Bratislava Accueil

Femmexpat vous conseille de lire :

Slovaquie : à connaître avant de partir


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !