Connexion en tant que membre

Etudiants Orientation

L’université française se réforme en 2019 : les 5 points à retenir


luniversite-francaise-se-reforme-en-2019-ce-quil-faut-savoir-de-letrangerLa Loi "Orientation et réussite des étudiants" induit de nouveaux changements : une fois entré à l'université, l’étudiant découvre un parcours individualisé. De nouveaux systèmes de compensation des notes et d'organisation des examens sont établis pour chaque université.

 

 

 

1. L’orientation au lycée est aujourd’hui de rigueur 

Finie l'entrée quasi-automatique dans la filière universitaire de son choix, une fois le bac en poche. Depuis l’instauration en 2013 du continuum de formation entre l’enseignement scolaire et l’enseignement supérieur, les liens entre les choix faits au lycée et l’entrée à l’université, se nouent de plus en plus étroitement.

La loi « Orientation et réussite des étudiants » (dite loi ORE) promulguée en mars 2018, incite les universités à fixer des prérequis pour choisir les étudiants.

 

2. Cohérence entre choix d’enseignements au lycée et licence

Il est désormais essentiel pour le lycéen de sélectionner ses unités d’enseignement en première et terminale, en ayant identifié le secteur d’études supérieures. La plateforme d’entrée dans le supérieur Parcoursup conduit les élèves à motiver leurs choix de filières.

L’université définit des compétences et connaissances par filière. Elles seront requises pour être admis. La priorité sera donnée aux élèves ayant choisi des enseignements communs et de spécialité anticipant la filière demandée.

Par exemple, pour entrer en licence de droit, Paris 2 Assas examinera vos notes de français, de philosophie, d'histoire géographie, d'anglais et de mathématiques.

 

3. L’université modulable

A l’entrée universitaire, l’étudiant signera un « contrat de réussite pédagogique ». Ce contrat définira un parcours personnalisé. Les licences deviennent modulables (+ ou - 3 ans).

L’université revoit aussi la notation sera faite. Le système de notation par semestre disparaît. Les notes pourront se compenser au sein d'unités d’enseignement (UE) ou de groupes d'UE qui iraient ensemble. Les universités attribueront à chaque unité d'enseignement un coefficient et un nombre de crédits.

 

4. Bienvenue au contrôle continu intégral… 

Selon le texte officiel, les universités doivent privilégier "une évaluation continue qui permet une acquisition progressive tout au long de la formation". Elle pourra revêtir des formes variées, en présentiel ou en ligne, comme des épreuves écrites et orales, etc.

L'université fixera, par unité d’enseignement, le nombre minimal d’évaluations qui devront être réparties de manière équilibrée au cours du semestre. Chaque étudiant bénéficie "d’une seconde chance" en cas de notes insuffisantes prévoit aussi le projet d'arrêté.

 

5. … et à la fin du « tout en présentiel »?

Les modalités d’apprentissage se diversifient également : en plus des traditionnels enseignements en présentiel (cours magistraux, travaux dirigés, travaux pratiques), la charge de travail pour l’étudiant est comprise entre 4.500 et 5.400 heures (via des outils numériques ou encore des projets individuels ou collectifs). A cela s'ajoute 1.500 heures au minimum d’enseignement et d’encadrement pédagogique pour une licence.

Nouveau aussi, le rattachement des nouveaux étudiants au régime général de la sécurité sociale (depuis 2018), donnant lieu à une « contribution de vie étudiante » remplaçant la cotisation à la sécurité sociale.

Enfin, le gouvernement promet l’ouverture de 30 000 places supplémentaires réparties dans l’ensemble des universités françaises.

 

Par Adeline Paulsen-Branca , en charge de l'orientation à Sainte-Marie de Neuilly

 

Pour aller plus loin :

Le guide critique 2018 des ECOLES DE COMMERCE: La vérité sur les diplômes, les cursus et les classements, P Gibertie, Ed. Broché,  avril 2018

 

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Les clés pour comprendre les classements d’écoles

Le calendrier 2018-2019 de Parcoursup

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !