Connexion en tant que membre

Entrepreneuriat Vie pro

Amélie expatriée à Bangkok et responsable marketing dans un hôpital privé


amelie-expatriee-a-bangkok-et-responsable-marketing-dans-un-hopital-prive

(article redirigé sur Expat Value - https://expatvalue.com/salariat/temoignages-dexpats-salaries/amelie-expatriee-a-bangkok-et-responsable-marketing-dans-un-hopital-prive/)

 

 

Amélie, 35 ans, mariée, 3 enfants vit à Bangkok depuis 10 ans. Diplômée en 2006 de l’ESPEME Lille, renommée BBA EDHEC depuis. Son but (avec son petit-ami-devenu-mari) était de partir travailler en Asie. Ils ont cherché en parallèle. Lui a trouvé un VIE (Volontariat International en Entreprise) qui demandait un an de formation à Paris. De son côté, elle a décroché un CDD. Douze mois plus tard, ils partaient à Bangkok !

Une jeune diplômée à Bangkok

Je suis arrivée à Bangkok à 25 ans, un bac + 4, une expérience professionnelle limitée à quelques stages et un CDD. Mon envie était de trouver un poste de rêve en marketing/développement de produits dans une grande enseigne… Je me suis vite rendue compte que ni Chanel, ni Cartier n’avait besoin d’une petite Française, jeune diplômée, qui ne parlait pas un mot de thaï (depuis je peux me débrouiller pour la vie de tous les jours, mais impossible de travailler en thaï). J’ai donc changé de stratégie et inondé le marché de mon humble CV. Via l’annuaire de la chambre de commerce franco-thaï. J'ai aussi postulé sur des sites locaux d’offres d’emploi, mais moins de 5% des offres étaient pour des non-Thaï. Mes premières expériences furent mitigées, mais avec patience et détermination, de meilleures opportunités se sont présentées à moi.

 

Un poste en marketing : Le Saint Graal

A Bangkok, le permis de travail et le visa compliquent les choses. Afin d'embaucher un étranger, la société doit......

 

 

Pour lire l'intégralité de cet article, rendez-vous sur Expat Value, le site de la carrière en expatriation.

Abonnez-vous à la Weekly

 

Pour aller plus loin Expat Value vous recommande de lire aussi :

Nathaly : de la grande distribution aux médecines alternatives !

De l’expatriation à l’entrepreneuriat, le parcours de Corinne Tucoulat

 

Femmexpat vous conseille de lire aussi :

La femme expat, la power girl de la résilience

Pourquoi la double carrière est-elle si importante ?


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Femmexpat Conférences en ligne