Connexion en tant que membre

Psycho Recherche d’emploi Développement personnel

Perte d’un emploi pour cause de départ en expat, fardeau ou opportunité ?


OpportunitéFardeau

"Mon conjoint est muté à l’étranger. Son salaire lui permet d'assurer les revenus de toute la famille. C'est un projet familial très excitant, mais pour moi, c’est tout mon univers qui s’écroule ! Je n’ai plus de travail et je deviens financièrement dépendante."  Cette phrase, Claire Aladel, Expat Coach chez Expat Communication, l'a entendue des dizaines de fois. Prenons quelques minutes avec elle pour voir les choses autrement, sereinement... 

OK. Nous avons été éduquées dans l’idée de l’égalité homme/femme, dans la revendication des mêmes droits, d'un même poste et responsabilités, d'un même salaire.

Nous avons fait beaucoup d’années d’études, décroché de beaux diplômes, un job intéressant, trimé pour monter en responsabilités, pour être reconnues pour nos compétences. Aussi, nous sommes fières d’être indépendantes, autonomes. Des femmes qui s’assument, qui dépensent leur argent comme elle l’entendent , et se sentent les égales de leur mari.

Et voilà que, tout à coup, tout semble vaciller avec cette expatriation.

Qui suis-je sans mon boulot ? À quoi je sers ?

Même si la motivation financière est souvent faible, des sentiments négatifs vous assaillent : peur du blanc sur le CV au retour, perte de confiance et de reconnaissance sociale, sentiment d'inutilité... 

Comment réagir ? Comment rebondir face à ses émotions qui me paralysent ?

Et si la solution était de m’autoriser pendant quelques années à penser autrement ? Et si l’expatriation était une parenthèse pour voir les choses sous un autre angle ? En me libérant des attentes du système, du regard de la société, du poids de l’éducation ? Ouf, pas facile… ça fait beaucoup d’un coup !

Mais après tout, étant donné que je suis là pour quelque temps et que je me sens mal, pourquoi ne pas essayer ?

Si j’imaginais que l’expatriation est un cadeau, une belle opportunité pour découvrir ma valeur en dehors de mon job et de mon salaire ? Est-ce que la valeur d’une personne est seulement liée à son métier, à son niveau de salaire et de responsabilités ?

Qu’est ce qui est caché au fond de moi et ne demande qu’à s’exprimer ?

En apprenant à découvrir et apprécier d’autres facettes de ma personnalité que celle de la professionnelle (qui est souvent tellement prenante qu’elle prend toute la place dans ma vie), j’apprends à me connaître dans ma globalité :

  • quelles sont mes valeurs, les choses qui comptent dans ma vie ?
  • qu’est-ce que j’aime faire, qui me ressource et me donne de l’énergie ?
  • quels sont mes talents et mes qualités innées ?
  • qu’est-ce que j’apporte autour de moi par mon savoir être ?

Ca fait du bien d’accueillir tout ça dans ma vie, je commence à me sentir bien alignée avec moi-même !

Petit souci : j’ai besoin de cette reconnaissance extérieure que j’ai eu l’habitude de recevoir pour croire en moi.

Mais au fond, qu’est-ce qui m’empêche de me donner cette reconnaissance plutôt que de l’attendre de l’extérieur ? J’aimais qu’on dise de moi au travail que j’étais quelqu’un d’efficace et pertinent. Et si j’aimais encore plus découvrir et apprécier ma générosité naturelle et ma créativité ?

Se connecter avec le meilleur de soi-même 

Quelle liberté si j’apprenais à m’aimer par moi-même ! C’est le moyen idéal pour se connecter avec le meilleur de soi-même, pour laisser place à sa créativité et retrouver entrain et énergie sans effort.

Accueillez alors vos idées et vos envies, et votre projet personnel va émerger petit à petit ! M’investir dans un projet humanitaire, découvrir la joie de voir grandir mes enfants, avoir du temps pour des activités sportives et culturelles, exprimer mes talents au théâtre ou dans la peinture, découvrir le plaisir d’enseigner, de lancer mon business pour les âmes entrepreneuses, de me former à un nouveau métier ou bien pourquoi pas de retrouver un emploi salarié avec un nouveau challenge… A chacune le projet qui lui convient ! 

En fait, mon principal besoin est de m'accomplir au niveau personnel et professionnel et de trouver le fil rouge entre ma vie d'expatriée et celle d'après. C'est ce fil rouge qui me permettra de valoriser mon expérience à l'étranger et de rebondir au mieux à mon retour.

Finalement comment profiter sans peur et sans culpabilité de ce qu'on sait être une belle opportunité ?

N’y a t-il pas des milliers de professionnelles stressées qui rêveraient d’avoir cette opportunité une fois dans leur vie ?

Et si la véritable indépendance c’était ça ?

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

Claire Aladel

Claire Aladel

Aix-en-Provence, France
Française, expatriée en Malaisie.

Langues de coaching : français, anglais.

Coach certifiée ICF, formée à l’Approche Neurocognitive et Comportementale, Claire est spécialisée dans la transition internationale, la carrière des conjoints expatriés, l’aide au retour d’expatriation et le coaching interculturel. Depuis son expatriation en Malaisie, elle a à coeur d’accompagner ses clients dans leur aventure internationale vers plus d’épanouissement, de confiance et de réussite.

Pour faciliter votre vie en expatriation, Expat Communication, l'éditeur de FemmExpat, met à votre disposition une équipe de
coachs spécialisés dans l’expatriation
pour travailler avec vous par skype, ou en direct dans certaines villes.

Envie d’en savoir plus ? Rendez-vous ici pour découvrir nos offres d'accompagnement !

FemmExpat vous recommande également :

Lost in translation – Quand l’expatriation coupe les ailes des « brave, brave girls »

La tribune de Corinne – “Chérie, c’est super que tu travailles !”

La femme expatriée et le syndrome de l’imposteur…

Le coaching pro pour trouver un job en expat ou au retour !

La femme d’expat n’existe pas !


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne