Connexion en tant que membre

Etats-Unis Ma destination Mich.

Vivre à Détroit, Michigan


Vivre à Détroit, MichiganSophie est agent immobilier, agent de relocation et Cross Cultural Trainer à Détroit, dans le Michigan. Pour femmexpat elle témoigne de sa vie dans cette ville qui a vécu récemment une époustouflante renaissance. Elle en parle d’autant mieux qu’elle était déjà partie en expatriation à Détroit dans les années 90.

 

Repartir à Détroit, 20 ans après

Je me souviens très bien de cet apéritif à une terrasse de café en France un vendredi soir. Mon mari m’annonce alors son possible transfert à Détroit pour le mois suivant. Réponse à donner lundi matin…

Nous avions déjà été expatriés à Détroit, alors que nous étions jeunes mariés, en 1995

Ainsi, à l’annonce de cette possibilité de transfert, et en support à notre cheminement, nous avons fait trois constats :

  • Détroit est une ville en train de se reconstruire. Mais les reportages de l’époque sur Détroit (avril 2014) restent encore très négatifs. Donc, gros challenge.
  • Nous savions déjà que l’offre en termes de scolarité française était limitée. En effet, l’école française de Détroit n’est homologuée que jusqu’en 4e. Or nous arrivions avec nos quatre enfants, dont l’ainé entrait en seconde. Donc, gros challenge.
  • Mais quelle opportunité incroyable pour notre famille de vivre une expatriation aux USA, dans le Michigan ! Et d’apporter à nos enfants la chance de maîtriser une nouvelle langue, de comprendre la culture américaine.

Je me suis remémorée le long et froid hiver, la pauvreté de l’offre alimentaire en provenance de France ou d’Europe à l’époque de notre première expatriation (je ne trouvais pas de Nutella!) et les rues de Detroit downtown laissées à l’abandon. Voire jusqu’à la ceinture proche de Southfield.

 

Mais notre décision fût prise, il fallait y aller !

En arrivant, notre première sortie familiale a été la découverte de la ville, pour montrer à nos enfants où nous avions vécu. Nous avons pris la route de Birmingham jusqu’au Renaissance Center ou GM Towers (siège mondial de General Motors) en descendant Woodward Avenue. Cette artère est historiquement la première autoroute de l’histoire de l’automobile. Véritable colonne vertébrale de Detroit Downtown jusqu’aux banlieues nord.

 

Et nous avons été surpris

Des piétons dans les rues du centre, des immeubles rasés, de nouveaux buildings en construction et une énergie spéciale que nous avons ressentie d’emblée.

 

Une ville qui ne cesse de se transformer

Entre notre premier passage à Détroit, notre installation il y a quatre ans et aujourd’hui, en 2018, la ville n’a cessé de se transformer.

 

Jeunes mariés, sans enfants

En 1995 nous étions de jeunes mariés sans enfants. Nous avions fait le grand saut avec une grande excitation, prêts à découvrir le nouveau monde ! De cette époque je garde le souvenir d’une vie agréable, malgré le températures extrêmes (hiver et été), mais d’une ville complètement laissée à l’abandon.

Vivant en banlieue nord (Rochester Hills), nos sorties à Détroit étaient placées sous le signe de l’insécurité et du goût du risque… Mais les meilleures et les plus excentriques boîtes de nuit se trouvaient à Detroit Downtown !

En journée, un seul espace où nous pouvions nous sentir en sécurité : Greek Town, offrant quelques bars et restaurants sympas. Rien de plus.

 

Petite rétrospective

Comme vous le savez sans doute, Détroit représentait le joyau des Etats-Unis au début du XXe siècle. Sa prospérité était directement liée à l’explosion de l’industrie automobile.

Du fait d’une mauvaise conjoncture économique dans les années 1960, et suite aux émeutes raciales de 1967, les industries et les bureaux se délocalisent au nord. Le centre-ville se dépeuple. Et les jeunes cadres, familles et grandes fortunes s’installent dans la banlieue nord de Détroit.

Mais déjà en 2010, le milliardaire Dan Gilbert relocalise le siège de sa société Quicken Loans, numéro deux du crédit immobilier aux USA, de Livonia (nord-ouest de Détroit) à Downtown Detroit. Il veut en effet ramener la population active vers le centre-ville.

En 2013, Détroit est la première ville américaine à demander sa mise en faillite (le fameux chapter 11), ayant accumulé une dette impayable.

Cependant cette date marque le renouveau de la ville et la fin progressive de sa décroissance.

 

Notre arrivée en 2014

A notre arrivée en août 2014, on nous explique que des magnats de l’immobilier, dont Dan Gilbert, ont acheté des quartiers entiers au centre-ville. Ils démolissent et reconstruisent ensuite des ensembles immobiliers destinés aux jeunes cadres et à leurs start-ups. Ils rénovent les lofts du centre-ville et accélèrent la construction d’un tramway, le QLine.

Détroit a définitivement renoué avec les milieux d’affaires.

 

Le Tram est une véritable révolution, et le symbole de la relance de la ville

Car les lobbies automobiles n’étaient pas vraiment, jusque-là, moteurs dans la construction de moyens de transports publics. Le Tram dessert le centre-ville et Midtown sur l’artère principale Woodward Avenue. Il relie sur un trajet de 5 km le district financier, les universités prestigieuses, et les complexes sportifs jusqu’au centre nord de la ville.

Les bons chiffres de l’économie américaine ont aussi donné un sérieux coup de pouce à la renaissance de Détroit. Ici c’est le plein emploi, l’industrie automobile se porte (très) bien, et il est difficile d’embaucher un salarié sans, à la base, le débaucher.

 

Malgré tout, la renaissance de la ville reste segmentée

Et des quartiers en périphérie de Woodward Avenue, Downtown et Midtown restent très défavorisés, et relativement dangereux.

 

What’s up in Detroit ?

Aujourd’hui, lorsqu’on annonce vivre dans la région de Détroit, les Américains demandent « What’s up in Detroit ? » (ça bouge à Détroit !), et non « What are you doing in Detroit ? » (Qu’est-ce que vous cherchez à Détroit ? ). Preuve que la renommée de la ville s’est considérablement améliorée au sein des Etats-Unis.

 

Des lieux de sorties agréables

La ville de Détroit propose des restaurants de haut niveau et branchés, des lieux de sorties agréables en famille :

Et comme le montrent de nombreux reportages, on trouve aussi des endroits où les immeubles ont été rasés et les terrains vagues transformés en potagers communautaires, ou destinés aux œuvres de charité.

Les éditions Lonely Planet ont même placé Détroit au deuxième rang des villes des Etats-Unis à visiter !

 

Cependant Détroit reste peu attractive pour les familles

En effet, le District scolaire de Détroit est encore très défavorisé. De nombreuses écoles sont fermées ou en ruine. Les familles avec enfants en âge scolaire déménagent donc en banlieue. D’ailleurs, le District scolaire de Birmingham (dans lequel se situe la French School of Detroit – FSD) est le meilleur du Michigan.

Les familles souhaitant inscrire leurs enfants à la FSD doivent résider dans le District scolaire de Birmingham. Voire dans un mouchoir de poche bien précis pour avoir accès aux bus scolaires par rapport aux écoles américaines partenaires.

 

Vivre à Détroit, Michigan 2Vie artistique

Détroit est le berceau de la Motown, contraction de Motor Town et célèbre studio d’enregistrement fondé par Barry Gordy. Avec son enseigne « Hitsville USA », la Motown marque l’histoire de la musique américaine avec un son nouveau, la soul music ou pop classic.

L’ascension de la Motown coïncide avec la montée des revendications du mouvement pour les droits civils en faveur des populations noires. Elle culmine d’ailleurs avec les émeutes raciales de 1967.

La liste des artistes de la Motown est impressionnante : Stevie Wonder, Smokey Robinson, Diana Ross, les Jackson 5, Marvin Gaye… La région de Détroit est aussi le lieu de naissance d’artistes tels que Madonna, Eminem, d’Arcy la chanteuse des Smashing Pumpkins, Mike Posner, Tom Selleck (Magnum), Anthony Kiedis chanteur des Red Hot Chili Peppers, Iggy Pop…

 

La vie autour des lacs du Michigan

Le Michigan est un Etat du Midwest des Etats-Unis entouré par quatre grands lacs. Il est bordé au nord par le Lac Supérieur, à l’ouest par le Lac Michigan, à l’est par le Lac Huron et le Lac Erié.

Souvent, vu d’Europe, on oublie que le Michigan est formé de deux péninsules séparées par le détroit de Mackinac. La partie nord, ou upper peninsula, est très sauvage avec des chutes d’eau pittoresques, des routes panoramiques, et le spectacle des pictured rocks le long du Lac Supérieur.

Dans la partie sud, les lacs sont nombreux et vous pouvez trouver un logement résidentiel autour d’un lac avec une vue très agréable en banlieue de Détroit (West Bloomfield, Bloomfield Hills par exemple).

 

Les week-ends « up North » en famille

Les familles du Michigan aiment se retrouver pour les week-ends « up North » pour bénéficier des sports d’hiver (moto neige, ice skating, ski de piste même si l’offre est limitée). Ou en été pour profiter de la fraîcheur des lacs, découvrir des paysages étonnants, comme par exemple les Sleeping Bear Dunes (most beautiful place in America on ABC’s Good Morning America), se promener sur les plages le long du lac Michigan dans l’ouest de l’Etat.

 

Les plages en été

En été les familles peuvent accéder aux plages autour des lacs. Cependant un grand nombre de ces plages sont privées. Il faut donc connaître des personnes qui peuvent vous y donner accès.

Le kayak, paddle, jet ski et autres sports nautiques sont très répandus. De plus, la nature est magnifique et les familles aiment se promener dans les parcs et les réserves naturelles.

 

Les couleurs éclatantes de l’automne

En automne, l’été indien s’installe pour quelques semaines. Et c’est le spectacle des feuilles ! Multicolores, abondantes (il faut régulièrement ramasser les feuilles autour des maisons…) et tourbillonnantes, elles participent assurément à la beauté du Michigan.

Vivre à Détroit, Michigan

 

Un hiver rude

L’hiver est plus rude et commence souvent dès mi-octobre, ou avec Halloween, pour perdurer ensuite jusqu’en… avril. L’impression générale est que nous perdons les couleurs en hiver. Le paysage est en noir et blanc.

Souvent les familles du Michigan cherchent le soleil pendant les vacances de février, direction le Mexique (Cancun) ou la Floride.

Mais le spectacle de la neige recouvrant le Michigan est vraiment superbe, surtout avec un beau ciel bleu… et -15° ! Il faut tenir jusqu’au printemps, qui est très court.

 

Où je vis

Nous habitons la ville de Birmingham, ou plus exactement Beverly Hills. Et oui, il existe un Beverly Hills au Michigan !

C’est une banlieue très agréable, de belles maisons dans des subdivisions typiquement américaines, des jardins ouverts sans clôture… Souvent j’ai l’impression de vivre à la campagne avec toutes les commodités de la ville.

 

Le District scolaire de Birmingham, meilleur district scolaire du Michigan en 2018

Cette banlieue nord est particulièrement agréable, car tirée vers le haut par le District scolaire de Birmingham (BPS), noté meilleur district scolaire du Michigan en 2018.

 

L’école française de Détroit

C’est aussi le district dans lequel l’école française de Détroit (French School of Detroit - FSD) s’est implantée, il y a 29 ans. Elle fonctionne toujours de la même manière depuis sa création. C’est la seule structure accréditée de la petite section de maternelle jusqu’en 4eme par l’AEFE dans le Michigan.

 

La scolarité se corse un peu au lycée

Car il n’y a plus de structure française homologuée dès la 3ème (qui est déjà intégrée au lycée dans le système scolaire américain). Du coup nos ainés sont dans un système scolaire américain. Ils ont cependant la possibilité de préparer l’épreuve anticipée du bac de français en seconde et première (sophomore et junior). En 3ème la FSD propose la préparation au Brevet national des Collèges.

C’est un vrai challenge pour nos enfants. Car le curseur doit être mis à un moment donné sur la scolarité américaine ou française (certains élèves français suivent les cours du CNED), avec des implications non négligeables dans leur orientation (Canada, USA ou France ?).

Cette absence de structure française homologuée au lycée complique la donne des familles de lycéens. Je l’ai expérimenté pour mes enfants !

 

Faire le choix de Chicago et son lycée français

Par mon métier, j’accueille également beaucoup de familles françaises. Souvent, elles sont d’emblée découragées par l’offre scolaire. Parfois, elles se tournent même vers Chicago où il existe un grand lycée français. Il s’est, lui, ouvert aux locaux afin de pérenniser sa structure à long terme.

En revanche, d’autres familles refusent carrément le projet d’expatriation, la scolarité des enfants et leur projet familial étant une priorité.

 

Vers d’autres districts avec une scolarité 100% américaine

Si un certain nombre d’expatriés choisissent le district de Birmingham pour se loger, d’autres expatrié s’installent plus au nord, à Troy ou Rochester Hills. Car ils ont opté d’emblée pour une scolarisation à 100% américaine.

Quant aux jeunes couples, c’est plutôt sur Royal Oak et Ferndale qu’ils trouvent leur bonheur. Ce sont des endroits plus jeunes et branchés.

 

Le système scolaire

Mes quatre enfants ont suivi le cursus scolaire de l’école française de Détroit. Mon ainé est ensuite rentré en France pour ses études universitaires, dans une école d’ingénieur. Si je me fais encore beaucoup de soucis pour le niveau scolaire de mes enfants et leur orientation, je pense en revanche que le fait de vivre aux Etats-Unis, dans un environnement complètement bilingue et biculturel est une richesse et une chance.

L’école française leur permet de rester connectés avec les académiques français. Et l’école américaine les pousse à se développer personnellement et à surmonter positivement leurs échecs.

Quant au fonctionnement général de l’école française de Détroit, il est un peu compliqué à expliquer. Surtout que mes trois plus jeunes sont dans trois structures différentes.

 

Un site pour mieux accueillir les expats à Détroit

C’est pour pouvoir mieux expliquer aux familles les choix qui s’offrent à elles, et décrire la scolarité et leur futur lieu de vie, que j’ai créé le site www.expatriationadetroit.com.

 

Sophie Frieh

sfrieh@cbwm.com

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !