Connexion en tant que membre

Entrepreneuriat Etats-Unis Ma vie en expatriation Vie quotidienne

Les “tips” de Laure pour vivre et travailler aux USA


Laure-Les-Americains-vivre-et-travailer-aux-USA-UNE femmexpat 559x520Une expatriation aux USA vous tente mais vous avez 10.000 questions sur la vie sur place et les opportunités d'emploi ? Bien sûr, les Etats-Unis font toujours rêver. Mais, derrière la carte postale se cache l'envers du décor qu'il est intéressant de connaître avant de faire le grand saut !

Pour y voir plus clair, Laure Costanzi, une jeune française expatriée à Seattle depuis 2019, s'est lancée dans les podcasts. Dans "Les Américains", elle part à la rencontre des Français et francophones qui ont franchi le pas et se sont expatriés aux Etats-Unis.

Chaque mercredi, toutes les deux semaines, elle nous propose de découvrir des parcours inspirants et leurs témoignages sur l’Amérique d’aujourd’hui. Son objectif : nous INSPIRER et nous donner envie de sauter le pas pour une expatriation réussie aux Etats Unis !

Rencontre.

Laure, revenons sur votre départ aux USA, comment cela s'est-il passé ?

J’étais installée sur Paris depuis 11 ans où je travaillais dans le recrutement et en marketing digital dans des secteurs comme la mobilité et l’énergie, puis on a offert l'opportunité à mon mari, ingénieur chez AWS, de rejoindre le siège à Seattle.

C’était le moment idéal, on cherchait une aventure à l’étranger, on était dans la trentaine, sans enfants, et on était sûr de pouvoir partir malgré les visas parfois compliqués à obtenir pour les US.

En effet, mon mari étant de double nationalité franco-canadienne, on est parti sous visa TN grâce aux accords de Nafta (US-Mexique-Canada) qui a grandement facilité notre départ contrairement au visa H1B qui n’est pas si facile à obtenir car 50% des postulants ne l’obtiennent pas...

Mais voilà, ce visa TN ne permettant pas de travailler dans l’immédiat, et il a bien fallu s’occuper le temps d’obtenir la carte verte !

Et donc pour vous "occuper", vous vous lancez dans les podcasts...

Exact !

Depuis mon arrivée, j’ai eu la chance d’échanger avec beaucoup de membres de la communauté francophone installés aux Etats-Unis, qui ont tenté leur chance et qui ont réussi professionnellement. Tous viennent d’horizons, de pays différents mais ils avaient les mêmes mots à la bouche :  “les opportunités que j’ai ici, jamais je ne les aurais eues en Europe”.

Leurs parcours sont inspirants et peuvent servir à d'autres. J’ai donc décidé de donner de l'écho à leurs histoires afin de répondre aux interrogations non seulement d’autres francophones tentés par l’expérience de l’expatriation mais aussi à tous les curieux qui se demandent comment c’est la vie aux US.

Quels sont les enseignements que vous retirez de votre expérience et de celles de vos interviewés que vous pouvez partager avec FemmExpat ?

Les plus gros défis :

Il faut garder à l'esprit que “partir vivre aux Etats-Unis, c’est toujours possible mais ça reste compliqué !”

  • En effet, le plus gros challenge c’est le visa ! C’est le seul ticket d’entrée pour les US et il faut s’accrocher pour en obtenir un...
  • Donc un visa c’est bien mais faut-il encore pouvoir avoir le droit de travailler. Parfois le conjoint est privé d’autorisation de travail.

Fabienne Mouton, Associate director au Career Center de Bellevue à WA, le précise dans le podcast hors série que nous avons réalisé :

"Il faut réfléchir à ce qu’on peut faire pendant ce temps et l’optimiser. Le volontariat est très répandu aux US, considéré comme une expérience aussi valorisante qu’un travail”.

  • Enfin, s'intégrer et se faire des amis, il faut tout recommencer de zéro: du permis au cercle d’amis... Les Américains sont très friendly, mais il est difficile de s’en faire des amis.

Géraldine Tissot Brown, avocate, invitée dans le podcast le confirme :

“Il y a beaucoup de codes dans les relations”

Les plus grosses surprises / découvertes / déceptions ?

  • On pense connaître la culture américaine avant d’arriver, on sait que les congés sont moins longs qu’en Europe, que la voiture est largement utilisée et parfois selon les villes vous ne trouverez personne qui marche dans la rue, et je ne parle pas de l’école et du système scolaire où selon les investissements financiers des parents d’élèves, les enfants peuvent suivre d’autres cours que les cours “standards” - apprendre à lire, écrire et compter.
    Tout est basé sur l’argent aux Etats-Unis !

  • La notion de communautés est bien plus forte qu’en Europe je dirais.

  • Un pays avec beaucoup de disparités : les Américains de la ville et des campagnes n’ont pas les mêmes préoccupations et ne se comprennent pas. Il suffit de sortir à quelques kilomètres des grandes villes pour le voir.

  • La mentalité américaine : ils sont toujours prêts à aider, positifs, et encouragent à donner le meilleur de soi ! Certains disent que c’est “faux” mais j’apprécie vraiment ces qualités dans mon quotidien.

  • C’est aussi une terre d’immigration, des gens du monde entier sont ici parce qu’ils ont justement eu des opportunités qu’ils n’auraient pas eu dans leur propre pays ! C’est ce que tous mes invités disent sur le podcast : ingénieur, sportif, militaire, architecte, musicien... Vous pouvez réussir en vous donnant les moyens !

  • Les accents : d’un état à l’autre ils changent et aussi d’une nationalité à une autre. Pas toujours facile mais c’est un excellent moyen de progresser en anglais.

  • Même si vous êtes en règle dans vos papiers, que vous payez vos impôts, selon votre visa d’immigration, vous n’avez pas totalement les mêmes droits qu’un Américain. Prenons l'exemple de Robin Gillon, skieur professionnel dont la conjointe australienne a perdu son emploi pendant le Covid-19...  elle n’a eu que quelques jours pour quitter le territoire.

Comment se préparer ?

“On est jamais réellement prêt : il faut savoir accepter que c’est une aventure et rien ne se passe toujours comme on l’a prévu !”

C’est un pays avec des extrêmes, des opportunités certes que vous n’aurez pas ailleurs mais aussi un pays qui ne propose pas d’accompagnement et avec un Etat qui ne vous soutient pas ou très peu. C’est très différent de la France, il faut s’y préparer !

Il faut anticiper les coûts : frais de vie, les écoles, l’assurance maladie, le chômage. Certes, on peut mieux gagner sa vie qu’en Europe, mais il y a peu de protection sociale, voire elle est inexistante selon les Etats. D’où l’intérêt pour toute personne qui envisage de s’installer de penser à tous ces aspects.

Pour finir l’éloignement avec les proches. Le décalage horaire est parfois si important qu’il est difficile de garder contact avec les amis et la famille. On loupe aussi les anniversaires et fêtes de famille mais ça fait partie de l’aventure. Pendant le Covid, et selon les visas, si vous quittez le territoire, vous ne pouviez pas revenir.

Est-il encore possible / facile de s'expatrier aux USA : quels sont les secteurs porteurs - les profils recherchés ?

Sur le sujet de l'emploi aux USA, ne manquez pas l'épisode "hors-série"  avec l'interview de
Fabienne Mouton, Associate Director au Career Center de Bellevue et expatriée aux US depuis 20 ans.

Dans cet épisode, Fabienne livre ses conseils sur le process de recrutement et sur ce qu’il faut faire et ne pas faire, elle y parle également des différences qu’il existe entre la France et les Etats-Unis et notamment le networking, les références et les “informational interviews”. Elle explique aussi comment venir aux Etats-Unis en étant sponsorisé et aussi de l’importance du volontariat, considéré comme une véritable expérience professionnelle aux yeux des recruteurs.

> Pour suivre Laure et son podcast "Les Américains" sur les réseaux :

Les épisodes sont en écoute sur Spotify, Apple, Deezer… tous les liens sont à retrouver sur lesamericains.com

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Visa de travail aux USA pour les conjoints

Partir en expatriation en plein Covid… pourquoi j’ai pris ce « risque » ?

S’expatrier en temps de Covid : « je croyais être organisée et les déménageurs sont arrivés !!!! »

Faut-il encore s’expatrier aux USA ?


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne