Connexion en tant que membre

Singapour

Recherche d’un emploi à Singapour : 3 pistes pour faciliter votre recherche et y voir plus clair


Vousarticle Singapour venez d’arriver à Singapour et prévoyez de chercher rapidement du travail ? Ou bien avez-vous déjà commencé votre recherche, mais cela ne se passe pas aussi facilement que vous l’aviez espéré ? Voici 3 pistes pour faciliter votre recherche et y voir plus clair !

 

Mon diplôme, un atout à mettre en avant ?

Avant de vous répondre directement à cette question, je voudrais souligner que Singapour est une ancienne colonie britannique qui a gardé de nombreuses traces de la culture anglo-saxonne, et notamment dans le monde professionnel.

Un exemple est précisément l’importance accordée aux diplômes. Si la culture française a tendance à valoriser le diplôme (surtout quand il vient d’une école réputée) et à le considérer comme une «preuve» de notre valeur, les anglo-saxons, eux, sont plus intéressés par nos expériences, par ce que nous savons réellement faire (et donc moins par notre diplôme).

Cette différence fait généralement partie des premières incompréhensions des Français diplômés des grandes écoles françaises, car ces écoles ne vont rien signifier pour leurs interlocuteurs (voir l’interview d’Emma, recruteuse à Singapour) Evoquer votre diplôme de Sciences-Po, HEC, Centrale... va laisser de marbre vos interlocuteurs. Plus chanceux sont ceux qui ont un diplôme d’une école dont un campus existe sur place comme l’Essec et l’Insead, par exemple.

Il y a, bien-sûr, plus de chances que les recruteurs français sur place connaissent le nom de votre école, mais ils ne seront pas forcément plus «impressionnés» car ils sauront qu’ils ne pourront pas en faire un réel argument pour soutenir votre candidature.

Le niveau de votre diplôme peut davantage avoir d’importance, car c’est plus parlant pour votre interlocuteur et qu’en plus, il peut constituer un plus en terme de rémunération  quand l’entreprise rémunère  selon une grille de salaires basée sur le niveau de diplôme.

Conclusion, votre diplôme peut vous aider mais n’est pas forcément votre atout le plus puissant.

 

La communauté française, un levier ?

A Singapour, il est fréquent d’entendre de la bouche des nouveaux arrivants : « Je ne suis pas venu(e) jusqu’ici, pour ne rencontrer que des Français ».

Si vous aussi, vous percevez la communauté française locale, comme une sorte de village gaulois avec lequel vous voulez garder vos distances, vous risquez de vous priver d’un réseau qui peut s’avérer être une véritable ressource pour votre recherche.  Avec plus de 10 000 Français recensés par l’Ambassade de France, la communauté française à Singapour est importante, ce qui signifie qu’elle représente  un large réseau de personnes travaillant en entreprise ou ayant monté leur structure localement. Dans un cas comme dans l’autre, leur situation et leur expérience peuvent vous intéresser...

L’avantage avec les Français sur place, c’est que ce sont des personnes qui sont plus enclines à vous rencontrer, à comprendre votre background (dont votre diplôme) et à vous donner des conseils et/ou des feedbacks sur votre positionnement, car ils sont plus conscients des différences entre la France et Singapour. Ils ont une sorte de double perspective qui peut vous faire gagner du temps dans votre recherche. Le must des Français à rencontrer : ceux qui travaillent dans le même secteur que vous et ceux qui ont été dans la même situation que vous (arrivés sur place sans job et qui ont trouvé depuis).

 

 singapour article

« Etre ouverte à toutes les opportunités », la meilleure stratégie ?

Cette expression, je l’entends souvent, ainsi que « je verrai bien ce qu’on me propose »...

Singapour est souvent décrite comme le nouvel Eldorado asiatique. Avec son dynamisme économique et un taux de chômage à moins de 2%, la Cité-État a, cependant un marché de l’emploi un peu plus compliqué qu’elle n’en a l’air (vu de France) : elle n’est pas vraiment en panne de talents, locaux comme internationaux, diplômés et expérimentés, et la préférence nationale est clairement appliquée avec notamment, des quotas régulant l’embauche de profils étrangers.

Vous l’aurez compris, vous arrivez sur un marché de l’emploi assez concurrentiel donc, vous présenter comme diplômée et expérimentée, ne va pas suffire pour vous démarquer. En plus, vous l’étrangère, allez susciter l’interrogation suivante chez les recruteurs sur-place : « Pourquoi devrais-je la recruter, elle, avec toutes les complications que cela va entraîner (administratives, culturelles...) plutôt qu’un(e) local(e) ? ».

C’est parce qu’à Singapour, cette question est très présente dans la tête de recruteurs qu’adopter la posture « je verrai bien ce qu’on me propose » ou « être ouverte à toutes les opportunités » est risquée au sens qu’elle peut simplement vous conduire dans une impasse.  Sans mettre sur la table vos talents, vos savoir-faire..., vous ne donnez pas grand-chose à vos interlocuteurs pour vous imaginer en action et donc donner envie de vous intégrer dans leur équipe.

Pour vous créer des opportunités et donner envie aux entreprises de vous recruter, vous devez vous positionner en «apporteuse de solutions». C’est cette capacité à vous positionner, qui va vous permettre d’envoyer  un message clair à votre réseau comme aux recruteurs que vous allez rencontrer,  et ainsi vous rapprocher des opportunités qui seront le parfait terrain de jeux pour vos talents.

Parce qu’on est d’accord : trouver un job c’est bien, mais trouver un job qui vous plaît c’est mieux, non ?

 

 

Camille Gautry 2016Camille Gautry, Consultante RH, experte auprès des femmes expatriées qui veulent booster leur recherche d’emploi à l’étranger

Son site : www.expat-audacieuse.com

--

FemmExpat vous recommande les articles suivants :

Camille à Singapour : des walk-talks pour trouver sa voie
Singapour : à savoir avant le départ
Claire, entrepreneur à Singapour
Les 10 infos indispensables sur la carrière du conjoint expatrié

 

 


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne