Connexion en tant que membre

Expat de la semaine Les billets d'humeur Rendez-vous des expats confinés Vie d'expat

« Emily in Paris » ranime le débat des clichés


Stagiaire chez FemmExpat, Raphaële est un peu la "Emily in Paris" de la rédaction : jeune et avide de découvertes, elle apporte un vent de fraîcheur à notre équipe. Fan de séries, elle n'a pas résisté à l'appel de Netflix afin de se faire sa propre opinion sur la nouvelle saga qui ranime le débat des clichés...

"Tiens, un show américain qui se passe à Paris ! " A la sortie de la série sur Netflix, j'ai directement cliqué sur play comme de nombreux internautes en me disant : "ça ne peut être que distrayant !" Cependant, loin de faire l'unanimité, la série a bientôt ranimé le débat des clichés. En témoigne l'avalanche de commentaires et de critiques qui ont suivi  sa sortie.

 

Alors "Emily in Paris", un show distrayant ? Ça oui ! Mais réaliste ? Certainement pas ! Mais après tout, un film a-t-il pour vocation d'être réaliste ?

 

"Emily in Paris", une série qui tombe à pic 

Il est vrai que sur bien des points, la série faisait envie.

D'une part, il est toujours amusant de regarder un film tourné dans un lieu que l'on connaît bien, et surtout quand il s'agit de Paris. On y retrouve tant d'endroits emblématiques que cela donne presque parfois l'impression d'y être.

D'autre part, j'avais vu Lily Collins dans Love Rosie et je l'avais adorée. En voyant qu'elle était l'héroïne de la série, je n'ai pas pu résister ! Je devais adorer "Emily in Paris" comme j'avais adoré "Love Rosie".

La série tombait d'autant plus à pic que j'éprouvais un réel besoin de me changer les idées. Depuis bientôt un an, à la radio, à la télévision, dans les journaux, dans nos discussions, un seul et unique mot résonne à l'unisson : COVID. Le reste du monde semble s'être évanoui pour laisser la place à un fichu virus qui occupe désormais toutes nos sphères de vies publiques et privées.

Alors je l'admets, quand on me propose une série n'exigeant pas de très grandes capacités intellectuelles, je craque ! Si cela peut me sortir pour quelques minutes voire quelques heures du contexte morose actuel, c'est une bonne chose. 

 

 

Pourquoi la série a-t-elle suscité de telles réactions ?

Comme je le disais, lorsque l'on regarde un film dont l'intrigue se situe dans un endroit que l'on connaît bien, il est toujours tentant de le comparer avec la réalité, enfin plutôt, avec notre réalité. Car oui, la perception que nous aurons de cet endroit ne sera pas la même que le voisin.

Dans "Emily in Paris", il est vrai, on retrouve tous les clichés que les Américains ont sur la ville lumière. Cela peut en faire rire certains, d'autres grinceront des dents. Alors pourquoi la série a-t-elle suscité de telles réactions ?

 

1. Emily, le cliché de l'Américaine

Emily est une jeune Américaine originaire de Chicago qui se retrouve au cœur de la capitale française grâce à une opportunité professionnelle qu'elle saisit. Elle ne connaît de Paris que les clichés qu'elle a entendus toute sa vie et son adaptation est, au début, loin d'être évidente.

Son attitude tout au long de la série est à la fois touchante et exaspérante. En effet, elle se retrouve parfois dans des situations délicates, surtout dans le contexte professionnel car elle ne parle pas un mot de français. Elle fait alors de la peine : pauvre petite étrangère que l'on accueille mal, les Français sont vraiment peu chaleureux. Sa boss par exemple, est odieuse avec elle et la traite comme une malpropre. Mais à côté de cela, ses airs de "madame-je-sais-tout" ont le don d'hérisser le poil, tout comme son sur-optimisme permanent et son assurance excessive qui la rendent parfois presqu'insupportable !

Ah ça oui, on ne pourra pas dire le contraire : Emily correspond parfaitement à l'idée que se font les Français des Américains !

 

2. Le Paris d'Emily est déformé, transformé, faussé

Les clichés s'enchaînent au rythme des épisodes : la chambre de bonne d'Emily fait en réalité bien 50 m², son voisin est un chef cuisinier absolument charmant toujours présent quand on a besoin de lui, tous les Français qu'elle rencontre dans sa vie personnelle ou professionnelle lui font systématiquement la bise voire le baise-main alors qu'elle ne les connaît pas... Bref, j'en passe car la liste serait trop longue.

Et bien-sûr, tout cela est bien éloigné de la réalité de Paris : Paris la ville aux bas-fonds insalubres visités par les rats, Paris aux rues peuplées de sans-abris, Paris la ville bruyante, Paris la ville chère... Mais Paris la ville des Parisiens, et quand on s'attaque à ce qu'elle est, à son essence, quand on essaye de la reproduire dans un show américain qui n'en montre que les bons côtés, ça agace, ça déçoit même !

On s'attendait à y retrouver son esprit et on n'y retrouve qu'une pâle imitation, complètement faussée et transformée.

 

Bon et si après cette lecture vous vous demandez encore si cela vaut le coup de regarder "Emily in Paris", laissez-moi vous proposer une lecture positive et une autre plus critique de la série.

 

Ce que vous allez aimer 

La légèreté et la frivolité de la série font plaisir à voir. Le décor est bien planté dans un Paris parfait dont le spectateur ne perçoit qu'une version édulcorée. Comme disent de nombreuses critiques : Paris y est vu à travers un filtre Instagram. Et c'est bien vrai : c'est un Paris idéalisé dans lequel vit Emily qui est elle-même la version idéalisée de l'Américaine perdue dans le Ville Lumière.

Mais au-delà du décor idyllique, le personnage d'Emily attire la sympathie. N'a-t-on pas tous été un peu Emily à un moment de notre existence ?

Ce que j'entends par là, c'est qu'en tant qu'expat, se sentir étranger au contexte dans lequel on vit est un sentiment que l'on connaît. Arriver dans un pays et y être perçu comme LE Français qui a, par défaut, tel ou tel comportement en raison de sa nationalité est une attitude à laquelle nous avons tous été confrontés. Et ô combien nous avons tous rêvé de rencontrer la personne qui nous comprendrait et n'aurait pas ces clichés ! 

 

Ce que vous allez détester 

"Emily in Paris" peut irriter sur beaucoup de points. Tout d'abord en raison de tous ces clichés, comme je l'expliquais plus haut, qui ternissent l'image de Paris et de la vie que ses habitants mènent. Ensuite, ce qui énerve plus profondément, c'est que ce Paris-là est typiquement celui des livres américains. On le sait très bien mais c'est frustrant de se dire qu'une série aussi fake remporte autant de succès. 

Alors oui, on peut détester "Emily in Paris" mais au fond, la plupart des critiques ont surtout adoré détester la série car elle portait tant à la moquerie qu'il était tentant de se laisser prendre au jeu !

Pour ma part, à tous les confinés français, je dirais : regardez-la, vous avez le temps et c'est amusant. Aux autres, je ne vous la recommanderais pas si chaleureusement... Vous avez mieux à faire croyez-moi 🙂

 

 

Raphaële de Varax

Etudiante en Management Interculturel à l'ISIT et stagiaire chez Expat Communication 

 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous recommande de lire les articles suivants :

Des films et dessins animés en français pour nos enfants expat’

TV5 Monde Plus : un « Netflix » gratuit à la française

Haro sur les clichés !

L’expatriation, lieu de tous les clichés de genre


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Prochains événements

  1. 01/12 – Café Expat Couple Binational et Interculturel (virtuel)

    décembre 1 @ 13 h 00 min - 14 h 30 min UTC+1
  2. 02/12- Conférence Online Etudes Post Bac France

    décembre 2 @ 16 h 00 min - 17 h 30 min UTC+1
  3. 03/12 – Marché de Noël Virtuel

    décembre 3

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !