Connexion en tant que membre

Amérique du nord Etats-Unis Ohio

Expat à Cincinnati, Ohio


cicinnatiPeu de gens savent où se situe et à quoi ressemble Cincinnati. Cincinnati est une assez grande ville de l’Ohio, dans le Midwest, à cinq heures en voiture de Chicago (280 kms). Vous en avez entendu parler, dans les médias, au moment des élections présidentielles américaines. L’Ohio est un « swing state », déterminant pour les résultats.

Très étendue (2 millions d’habitants sur 130 km2), comme le sont souvent les villes américaines, Cincinnati n’est peut-être pas New York, ni San Francisco, où tout est en ébullition, mais on y vit bien. C’est une ville calme, où l’on se sent en sécurité, au rythme plaisant (une circulation relativement fluide), et à la vie culturelle relativement  animée. C’est aussi l’endroit idéal pour élever ses enfants. Tout ou presque y est « children-friendly ».

Les enfants. C’est souvent à eux que l’on pense en premier quand on envisage une expatriation. À Cincinnati, il n’y a pas d’école internationale, encore moins de lycée français, mais l’expérience est incroyablement enrichissante et les enfants s’adaptent très vite. Ils sont particulièrement heureux ici. Il y a, dans certaines écoles, des cours spéciaux pour les enfants ne parlant pas l’anglais. Nous avons la chance, d’avoir, à Cincinnati, (et dans sa banlieue plus particulièrement), certaines écoles publiques d’un très bon niveau. Il est capital de se renseigner sur les écoles avant de choisir où résider (contacter le CincyFrancofun, voir ci-dessous).

Le dépaysement est garanti, et il ne faut pas sous-estimer le choc culturel. D’abord, il y a la langue. Celle que nous, Européens, apprenons à l’école, c’est l’anglais d’Angleterre. Ici, on parle américain ! Vocabulaire différent, accent, bien sûr, différent, mais on s’y habitue.

C’est peu de dire que les habitants de Cincinnati, de l’Ohio, sont accueillants. Toujours prêts à rendre service, même s’ils ne vous connaissent pas, ils sont d’une amabilité confondante. Et on vous appellera facilement par votre prénom, ce qui donne encore une impression de proximité. Mais attention, ce n’est pas un gage d’amitié. Et si votre voisine vous promet de prendre un café avec vous bientôt, ne vous empressez pas de sortir votre agenda. Ici comme ailleurs, peut-être parfois plus qu’ailleurs, quelque chaleureuses que soient les démonstrations d’affection, établir des relations profondes avec les gens du cru prend longtemps. Et n’oubliez pas que si vous êtes déconcerté par les différences culturelles, les Américains sont aussi déconcertés par les vôtres, que vous n’identifiez pas forcément encore comme telles. Si l’Américain est aussi chaleureux, cela tient d’une gentillesse sincère, certes, mais c’est encore accentué par la culture du service. Le client est roi ! Vous croyez savoir ce que veut dire cette expression. Attendez d’être ici ! C’est d’ailleurs bien agréable !

Le dépaysement vient aussi des habitudes culinaires. D’abord, les réglementations sont bien moins contraignantes que chez nous. Cela veut dire qu’il faut faire attention à ce que l’on achète. OGM, pesticides, etc., il faut apprendre le mode d’emploi, quoi et où acheter. Heureusement, il y a eu une prise de conscience chez les Américains et on trouve de plus en plus de produits de qualité et d’agriculture biologique. Quant aux restaurants, leur qualité est très variable, comme les prix, mais leur carte, pas autant et l’originalité n’est pas toujours au menu.

Ce qui frappe les visiteurs venant du Vieux Continent, c’est la lumière. Le climat est souvent extrême, étés très chauds et humides, hivers rigoureux, mais, quelle que soit la saison, il n’y a que rarement plusieurs jours consécutifs sans soleil. Et ça, ça vous donne un moral en béton !

L’achat d’une maison est plus facile qu’en France, et les prix peu élevés dans la région. Tout est, bien sûr, plus grand. Beaucoup plus grand ! Les constructions sont cependant moins solides qu’en Europe. Il faut toujours bien se renseigner avant de prendre une décision, sur le secteur scolaire, et pour éviter d’être isolé. Les distances sont très grandes. À noter d’ailleurs qu’on ne peut pas vivre sans voiture, les transports en commun étant quasi-inexistants.

Alors, comment s’orienter quand on doit venir s’installer à Cincinnati, comment savoir où habiter, comment prendre les décisions importantes pour s’installer ? C’est là que le CincyFrancofun intervient.

Qu’est-ce que le CincyFrancofun ? Le CincyFrancofun n’est pas une association, mais un groupe informel de francophones, (ça, vous l’aurez deviné). Il n’y a pas de cotisation. Les activités sont organisées, régulièrement, par quelques personnes de bonne volonté, ou ponctuellement, par toute personne ayant une idée et la volonté de la mettre en place. Nous sommes réunis par un désir à la fois de nous retrouver pour parler français, pour nous replonger dans notre culture, mais aussi pour explorer ensemble notre environnement et mieux le comprendre. Visites de musées, de fermes organiques, de centre de recyclage, réunions-échanges de livres, soirées dansantes, soirées-jeux, nos activités sont très variées. Vous en trouverez des exemples sur le calendrier de notre blog, (http://cincyfrancofun.blogspot.com/), ainsi que bien d’autres informations.

L’une de nos missions primordiales, c’est l’accueil des nouveaux arrivants. Démarrer une nouvelle vie à l’étranger, dans un nouveau pays, une nouvelle ville, présente toujours des difficultés. Nous avons décidé de créer le système de soutien que nous aurions aimé avoir en arrivant. Un conseil important : l’attitude avec laquelle on arrive est déterminante pour la réussite de l’expatriation. Une attitude positive garantit une expatriation réussie.

On l’a vu, dans une ville aussi étendue que Cincinnati, il est important de savoir où habiter, de comprendre le système éducatif et de connaître le niveau des écoles. C’est dès ce moment que nous pouvons intervenir et c’est pour cela qu’il est crucial de nous contacter le plus tôt possible. Ensuite, il faut s’adapter à son environnement, et cela commence souvent par la nourriture ! Nous organisons des visites de magasins, de supermarchés, et expliquons ce qu’il faut savoir sur les produits d’ici, si différents de ce que l’on peut trouver en Europe. Il faut aussi comprendre comment fonctionnent les Cincinnatiens, comprendre leurs mœurs. Nous essayons de transmettre notre savoir, construit souvent sur la compréhension des malentendus et quiproquos, de nos maladresses et erreurs en tous genres.

Le CincyFrancofun est décrit par tous ceux qui y ont participé comme une source d’informations précieuses, et un moyen capital pour se constituer un réseau d’amis, s’adapter le plus rapidement possible et profiter des quelques années à vivre ici. Mais s’il n’est pas toujours facile d’arriver dans un nouvel endroit, en partir peut être plus douloureux. C’est ce que disent celles et ceux qui ont quitté Cincinnati avec tristesse, et y repensent avec beaucoup de nostalgie.

Els & Annie
Les Francofilles

 

 

 

Femmexpat vous conseille de lire :

Vivre à Cleveland, Ohio

Ma maternité à Akron, Ohio, USA

Etats-Unis - Vivre dans le Connecticut à Fairfield County

Cincinnati : les bonnes adresses

CINCINNATI  : à savoir avant de partir


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !