Connexion en tant que membre

Culture Les Activités Ma vie en expatriation

Et si je lançais mon club de lecture en expat ?


Et si je lançais mon club de lecture en expat ?« Expat aimant lire cherche à partager son plaisir. » Cette petite annonce vous parle ? Après tout, vous pourriez très bien en être l’autrice. Parce qu’en expat, on n’a pas toujours beaucoup de choix en termes de livre, pourquoi ne pas se regrouper pour partager vos lectures dans un club de lecture ?

 

Les bases de mon club de lecture
Les participants

Pour commencer votre club de lecture, il vous faut trouver des participants. A vous de sonder dans votre entourage ceux qui peuvent être intéressés.

N’hésitez pas à élargir à tous les francophones en général. Les habitants de votre pays d’accueil qui parlent la langue de Molière peuvent être ravis de découvrir des lectures avec vous.

Optez pour des petits groupes. 4 personnes minium pour avoir quelques points de vue différents. Pas plus de 10 personnes pour éviter toute cacophonie.

 

Les livres

Il y a deux solutions pour un club de lecture. Soit tout le monde lit le même livre, soit les livres tournent d’un rendez-vous sur l’autre.

En expat, la deuxième solution semble plus réaliste. Car il est peu probable que tout le monde puisse se procurer facilement le même livre. Et puis tout l’intérêt étant de partager et de découvrir des livres, autant faire tourner !

Fixez les règles dès la fondation de votre club de lecture.

 

Le lieu

Vous pouvez vous réunir chez l’une ou l’un d’entre vous, de façon fixe ou à tour de rôle. Vous pouvez aussi choisir un café dont l’ambiance vous plaît. Ce sera l’occasion de sortir des univers parfois confinés de l’expat.

En tout cas le lieu doit être convivial. Prévoyez quelques boissons et des biscuits, ou un apéro si c’est en soirée. Lectures et discussions ouvrent l’appétit 😉

 

La fréquence

Inutile de vous réunir trop souvent. Il faut laisser le temps aux participants de lire les livres. Une fois par mois semble tout à fait raisonnable.

Fixez votre calendrier de réunions dès le premier rendez-vous. Et pensez dès le départ à retirer les vacances d’été de votre calendrier. Bien trop d’expats partent deux mois à cette époque de l’année. Donc, en partant sur un rendez-vous par mois, fixez 10 dates sur l’année.

Si l’année est déjà bien entamée, fixez les dates jusqu’aux vacances d’été et la première date de la rentrée. Vous ferez le planning de l’année prochaine à ce moment-là.

 

L’organisation de mon club de lecture
Présence

Rien de pire qu’un club de lecture où personne ne vient. Prévenez bien ceux qui s’inscrivent à votre club de lecture qu’ils s’engagent à venir aux rencontres. Bon, n’allez pas jusqu’à leur faire signer une charte. Mais un engagement oral est la moindre des choses.

Ajuster les horaires à votre public. Si les participants sont nombreux à travailler, optez pour des rencontres en soirée. Sinon, un petit-déjeuner ou un café mensuel fera très bien l’affaire. Ainsi, vous vous assurez de la présence de tout le monde.

 

Système de rotation des livres
  • Définir un planning de lectures communes

Comme nous l’avons vu précédemment, vous pouvez choisir de tous lire le même ouvrage. Dans ce cas, fixez la liste de lecture assez rapidement pour que chacun ait le temps de commander le livre.

A ce propos, si vous n’avez pas de librairie française à proximité pour commander des livres, pensez à Bookwitty. Ce sont de vrais libraires qui rédigent les avis et listes de lecture. Et les frais de livraison sont gratuits dans le monde entier !

Tout le monde aura alors lu le même livre. Et les avis pourront se croiser et se confronter sur un même sujet. Passionnant.

  • Faire tourner les livres

Vous pouvez aussi choisir de faire tourner les livres entre les participants. A la première séance, chacun amène un livre de son choix et le présente. Puis tous les participants échangent leurs livres.

Dès la deuxième séance les avis peuvent se croiser. Certes, il y aura un certain décalage dans les confrontations d’avis, mais ce système permet de ne pas avoir à trouver beaucoup de livres. Ce qui est un avantage dans les régions du monde où les livres en français sont une denrée rare.

  • Un nouveau livre à chaque rencontre

Enfin, vous pouvez décider que chaque participant fasse découvrir un nouveau livre à chaque rencontre. Si vous avez prévu 10 rencontres, cela signifie que chacun s’engage à faire découvrir 10 livres.

A la fin de la réunion, chacun peut emprunter le livre de quelqu’un d’autre. Et vous pouvez tout-à-fait insérer une fiche de lecture dans le livre. Ainsi chaque lecteur y ajoutera son avis personnel. Et vous aurez à la fin de l’année une fiche de lecture estampillée par tout le club.

 

Présentation des livres

Pendant un club de lecture, les participants doivent présenter les livres. Il ne s’agit juste de dire « j’aime/j’aime pas ».

Demandez à chacun de présenter l’auteur et le contexte du livre. Et avant de donner ses impressions de lecture, il est nécessaire de le résumer rapidement.

Pour ne pas prévoir d’ailleurs la lecture d’un ou plusieurs extraits choisis ?

Ensuite, tout le monde peut poser des questions sur l’histoire, le style, les personnages… 

 

Le slow reading, un autre type de club de lecture

Le slow reading est une nouvelle sorte de club de lecture, moins basé sur l’échange que sur la lecture elle-même. En effet, les membres se réunissent avant tout pour prendre le temps de lire.

Il s’agit là de s’accorder du temps pour lire. On oublie la pression de méga-boss, les devoirs des enfants, les querelles avec chéri-bibi. Ce temps-là est pour nous.

Et comme c’est en groupe, on a un vrai rendez-vous. Un bunker en béton armé contre les intrusions. La lecture devient méditation. Car c’est prouvé scientifiquement. Au bout de seulement six minutes de lecture, le pouls ralentit et les muscles se détendent.

 

Alors, si je lançais mon club de lecture, ce serait comment ? Et pourquoi pas un club de lecture pour les enfants aussi ?

 

N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences en commentaire de cet article ou en nous écrivant directement à editorial@femmexpat.com.

 

Maïté

Mars 2018

 

 

Maïté Mougin - Responsable éditoriale FemmexpatMaïté Mougin est la responsable éditoriale de FemmExpat. Elle a vécu dix ans en expatriation (Portugal, Turquie et Roumanie). Elle est rentrée en France en 2014.

 

Vous aussi, vous voulez témoigner de votre expatriation sur FemmExpat ? Ecrivez-lui :

maite.mougin@femmexpat.com

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !