Connexion en tant que membre

Ma vie en expatriation Vie quotidienne

Le risque terroriste en expatriation : comprendre ses caractéristiques pour mieux y réagir


Le risque terroriste en expatriation  comprendre ses caractéristiques pour mieux y réagirLa vague d’attentats qui a touché l’Occident dès 2012 s’est intensifiée en 2014 avec la prise de pouvoir du groupe État islamique en Irak et en Syrie, faisant du risque terroriste, une préoccupation majeure des populations. Si l’action de la coalition internationale a entraîné la chute du groupe fin 2017 et une baisse visible des attaques, le risque reste prégnant.

Djihadisme islamique, groupes séparatistes, insurrectionnels et d’extrême de droite et de gauche sont autant d’entités qui menacent la sécurité des expatriés lors de leur séjour à l’étranger.

Bien qu’il soit très difficile de prévoir ces attaques, connaître leurs caractéristiques permet de réagir de façon adaptée en cas d’incident.

 

Quelques clés de compréhension sur les attaques terroristes

  • Les attaques terroristes peuvent tout d’abord être le fait de groupes organisés. A titre d'exemple, on peut évoquer les attentats du Westgate à Nairobi en septembre 2013. En novembre 2015, il y a les attentats du Bataclan à Paris.
  • Elles peuvent aussi être perpétrées par des individus isolés (qualifiés de « loups solitaires » par certains spécialistes). On peut citer les tueries d’Oslo et d’Utoya en juillet 2011, ou l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray en juillet 2016.

Dans un cas comme dans l’autre, selon le mode opératoire utilisé, les conséquences peuvent être dramatiques. Cependant, les attentats perpétrés par les groupes d’individus peuvent avoir une temporalité plus longue, pouvant se caractériser par un « surattentat ». Ce terme désigne une situation dans laquelle un premier attentat est déclenché dans le but de créer un important rassemblement de personnes (forces de l’ordre, secours, médias, passants), visé lui-même par un second attentat. Le surattentat étant impossible à prévoir, il convient de toujours anticiper cette possibilité, en évitant ou quittant immédiatement les lieux des attaques.

 

Quels sont ces lieux de prédilection pour les attaques terroristes ?

Comme les nombreux exemples le démontrent, un attentat peut arriver en tout lieu, à tout moment. C’est pourquoi il est important de toujours rester attentif aux éléments annonciateurs d’une attaque. Cependant, certains lieux d’affluence (zones de rassemblement, gares, aéroports, etc.) ou symboliques (bâtiments gouvernementaux, sièges de grandes entreprises à l’étranger, etc.) peuvent constituer des cibles privilégiées pour les groupes ou individus terroristes. Une vigilance particulière à leurs alentours est alors de mise.

 

Les différents modes opératoires 

Les actes terroristes se différencient également par leur mode opératoire. 

  • Les attentats à la bombe 

Ils restent les exemples les plus marquants dans les esprits. Ils sont aujourd’hui principalement utilisés en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient. En août 2020, une dizaine de personnes a perdu la vie dans un double attentat à la bombe sur l’île de Jolo, aux Philippines.

En Afghanistan, ces attaques sont quasi quotidiennes. Engins explosifs improvisés (EEI), voitures ou colis piégés, « gilets-suicide » sont autant de dispositifs permettant aux terroristes de mener à bien une explosion.

Ce mode opératoire, très spectaculaire, est cependant plus difficile à mettre en œuvre dans les pays occidentaux. En effet, les composantes nécessaires pour ce mode oprératoire, font l’objet d’un fort contrôle. Par conséquent, les terroristes privilégient les attaques dites de « basse intensité ». 

  • Les attaques dites de « basse intensité »

Ces types d'attaques nécessitent uniquement des moyens techniques à la portée de tous : armes blanches, armes à feu, voitures-bélier. Ces attaques peuvent être tout aussi dévastatrices.

À titre d'exemple :

  • L’attentat au camion-bélier de Nice de juillet 2016 a notamment fait 86 morts et 458 blessés.
  • Une attaque au couteau a également fait 3 morts et 3 blessés graves à Reading (Royaume-Uni) en juin 2020.
  • La fusillade, particulièrement meurtrière, est aujourd’hui un mode opératoire très utilisé. En effet, il y a énormément de la facilité à se procurer des armes à feu dans de nombreux pays. Ce fut le cas des attaques à Paris en novembre 2015 ou de Christchurch (Nouvelle-Zélande) en mars 2019. Cette technique est également très utilisée par les djihadistes affiliés à Boko Haram au Cameroun. On peut évoquer l'attaque du camp de réfugiés de Mozogo en août 2020. Cette technique est aussi très utilisée par Al-Shebab en Somalie. On peut citer l'attaque de l’hôtel de Mogadiscio en août 2020. 
  • Les enlèvements 

Enfin, il faut également mentionner le cas des enlèvements opérés par les groupes terroristes. Les enlèvements peuvent avoir différents motifs : symbolique, découlant d’intérêts financiers ou de propagande. Ce mode opératoire est surtout visible en Amérique du Sud, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Ces attaques peuvent viser les étrangers, considérés comme des sources de richesses et de moyens de pression particulièrement efficaces. Mais, elles demeurent rares. Toutefois, elles peuvent être particulièrement traumatisantes pour les expatriés, en raison de la durée de ces situations et la violence qu’elles peuvent infliger.

 

Comment réagir face à une attaque terrorisme ?

S’il est possible de réduire partiellement l’apparition de ces risques grâce à une vigilance accrue, il reste important de savoir y réagir pour minimiser les impacts physiques et psychologiques qu’ils engendrent.

S’enfuir, se mettre à l’abri et contacter les forces de sécurité sont les principales règles à appliquer pour les attaques les plus communes.

Dans le cas des kidnappings, la patience reste la meilleure arme, en attendant la résolution de la situation par des entités extérieures.

Dans tous les cas, il demeure primordial que les expatriés s’informent sur ce risque avant toute expatriation. Ceci leur permettra de connaître les spécificités liées à la menace sur leur lieu de destination, et de s’en protéger de façon appropriée.

 

Avant même d’apprendre à réagir face à une attaque terroriste, il faut comprendre ses caractéristiques. Iremos, cabinet de Conseil & Editeur de Logiciels, est la référence pour gérer les risques en entreprise. Son expertise et son accompagnement personnalisé vous permettront d'évaluer le risque sécuritaire d’un projet expatrié et son impact sur le patrimoine de votre entreprise. Pour plus d'informations, consultez le site de notre partenaire, Iremos

 

Ceci est un publi-rédactionnel. 

 

Le risque terroriste en expatriation  comprendre ses caractéristiques pour mieux y réagir

FemmExpat  vous recommande aussi :

L’obligation de l’employeur d’assurer la sécurité de ses expatriés

Expatriation : quels risques et quelles mesures de sécurité dans les transports ? 

Comment la crise du Covid-19 a-t-elle modifié les risques à l’expatriation ? 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne