Connexion en tant que membre

Expat de la semaine Italie Les billets d'humeur Ma destination

Vivre avec les Italiens : bonheur ou galère ?


En voilà un vrai sujet ! On vous avoue que lorsque l’on nous a posé cette question, nous sommes restées coites. Et bien oui, difficile de répondre à une telle question : vivre avec les Italiens, bonheur ou galère ?

On aurait tendance à vous dire que ça dépend des jours et des périodes, de notre état de fatigue et des embûches rencontrées durant ces dernières semaines. Mais non, ne vous inquiétez pas, nous n’allons pas vous laissez sur votre faim ! Après trois années de vie à Turin et de voyages à travers l’Italie, voici notre analyse de la vie avec les Italiens.

On précise aussi que notre short-list résulte du fruit de nos expériences et ne reflète en rien une généralité sur l’ensemble des 60 millions d’Italiens qui composent l’Italie... 😉

 

Vivre avec les Italiens : les galères !

Vivre-avec-les-italiens-Galeres - Ciccia Cerva
(c) Ciccia & Cerva

La résignation des Italiens

Oui résignés...  Les Italiens se plaignent beaucoup (et bien souvent à juste titre), mais voilà, personne ne lève le petit doigt pour que cela change... Et ça peut désarmer une Française. En effet, cela passe par des petits riens - comme “se laisser marcher dessus” dans le milieu professionnel - à carrément accepter l’inacceptable - de la part du gouvernement italien par exemple.

D’ailleurs, ça ne vient pas franchement à l’idée d'un Italien d'aborder publiquement de quelconques problèmes ou de tout simplement faire appel à un syndicat (inexistant dans les entreprises) pour prendre des informations.

 

L'inévitable comparaison avec les Français

Une autre galère - toujours liée à la plainte d’un monde terriblement triste et hostile - c’est lorsque nous, Françaises, nous intervenons pour donner notre opinion sur une actualité ou un mouvement qui désormais fait partie de notre quotidien. Et là, que vient-on nous dire : “Et en France vous avez vu ce que vous faites”... “En France, vous…” Et cela devient immédiatement une comparaison avec la France. Jusqu’à en arriver aux colonies françaises puis revenir à Jules César - leur (seule et unique) heure de gloire ! 🙂

 

Une conception du travail différente

A force de travailler depuis quelques années en Italie, nous nous rendons compte également des différences dans la conception du travail et des stratégies. Si chez les Français, il faut penser processus, évaluer le risque et faire en sorte qu’avant de se lancer dans un projet, tout soit sous contrôle, en Italie, on fonce ! Et oui : une idée, un projet, si tous sont convaincus, lançons-nous !

Sauf que, quand ça coince, parce que c’est la vie et que parfois ça ne se passe pas comme prévu, là c’est le branle-bas de combat. Littéralement. MAIS, les Italiens sont par contre très, très doués en la solution d’urgence. Et là, de nulle part, sortent des solutions qui vont permettre de débloquer la situation. Par contre, ça reste souvent une solution de transition. Sans chercher à comprendre pourquoi ni comment cela a pu se produire et comment l’éviter, la solution de transition est le nouveau processus jusqu’au prochain problème. Et ça, croyez-nous ça peut être parfois agaçant dans le travail au quotidien !

 

Les mamas italiennes

On en parle de ces jeunes adultes couvés par leur parents ? Et oui, on n'a jamais vu ça... Littéralement couvés - comme la poule couve ses oeufs ! C’est assez impressionnant de voir les mères italiennes être plus qu'envahissantes avec leurs enfants... Même à l’âge adulte. Mais on vous rassure (ou pas) les enfants ne s’en plaignent pas, bien au contraire.

 

Vivre avec les Italiens : le bonheur

Vivre-avec-les-italiens-Bonheur-Ciccia Cerva-ORIGINAL
(c) Ciccia & Cerva

Dans l'assiette

On ne peut commencer à parler du bonheur sans parler de la nourriture ! Le bonheur est dans l’assiette. Et oui, c’est un fait, ils sont doués pour tout ce qui est à base de pâtes : la pizza, la focaccia, les pâtes… Mais pas que ! De vrais petits cordons bleus. Attention car dans chaque région d’Italie, vous savourerez des spécialités différentes et chaque plat est un véritable régal ! Bon, ça tourne souvent autour de la pâte évidemment. Et, à chaque type de pâte correspond sa sauce et sa garniture. Mmmmmm....

En Italie, il n’y a pas à dire, on mange bien. Et on boit bien ! Et oui, si l’on pense être les champions en vins, les Italiens se défendent et il faut bien le leur reconnaître quand même 😉

 

L'accueil comme en famille

De plus, aux plaisirs de la bouche, le bonheur de vivre en Italie tient aussi dans le fait que les gens sont vraiment accueillants. D'ailleurs, s'ils vous reçoivent "à la casa", préparez-vous en conséquence : vous mangerez vraiment beaucoup, beaucoup… beaucoup !

L’accueil est plus chaleureux qu'en France de manière générale et plus vous irez dans le Sud et plus vous aurez l’impression de faire partie de leur famille. Evidemment, comme pour les galères, on ne peut pas faire de ce constat une généralité car comme pour tout, le contraire existe aussi.

 

"Tranquillo / Tranquilla..."

La vie est également plus “tranquille” en Italie. L'expression de la "dolce vita" n'est pas un mythe car les Italiens vivent en prenant leur temps. Et ce qui fait du bien au quotidien c’est bien de le vivre en modalité “tranquillo/a”. Alors bien sûr, lorsque l’on vit dans les grandes villes et notamment à Milan, c’est une vie frénétique... Néanmoins, les gens sont plus souples notamment sur les horaires. Evidemment nous direz-vous puisqu’eux-mêmes ne sont pas à l’heure ! Pas de soucis pour faire un détour, pas de soucis pour décaler de 10 minutes la réunion. On vous a dit rendez-vous à 20h ? Mais finalement ça sera plus 20h30…

Ne vous mettez pas la pression, c’est normal ! Alors, on ne vous dit pas que tout est facile car au début, il faut tout de même un temps d’adaptation mais avec le temps on se rend compte que c’est beaucoup mieux pour notre santé de vivre à l’italienne !

 

Ce qu'on adore... mais qui agace aussi !

On finira par un galère/bonheur... Et donc de la manière dont les Italiens parlent. Car si c’est agréable de les entendre parler, d’écouter cette jolie langues dans ses variations et ses différents dialectes, de s’amuser à reproduire les intonations. Cela devient aussi clairement insupportable quand ils parlent super fort - notamment dans les transports en commun. Voilà, on l’a dit ! Cette manie de vouloir faire entendre au monde entier leur vie privée : madonna que c’est ennuyant !

 

Cette liste de bonheurs et de galères n’est pas exhaustive et vivre en Italie est une expérience incroyablement enrichissante, surtout formatrice pour garder self control ! On peut quand même noter que depuis que l’on vit à Turin, nous sommes plus détendues, moins stressée et pourtant nous vivons au Nord... Imaginez un peu si nous vivions en Sicile !

 

 

Amélie & Laura 

Cicciacerva

Nous sommes Amélie et Laura, deux Françaises de 28 ans, expatriées à Turin depuis juin 2016. Après un contrat V.I.E (Volontariat International en Entreprise), nous avons décidé de rester dans cette charmante ville...

En février 2018, nous avons commencé à écrire un blog "Ciccia & Cerva" afin de raconter notre quotidien en Italie, nos expériences ainsi que nos mésaventures. Nous avons également décidé de consacrer une partie du blog à nos découvertes touristiques et notamment à Turin et dans le Piémont.

Depuis peu, nous sommes également votre nouveau Personal Traveler pour l'Italie. Vous avez des questions pour préparer votre voyage, votre expatriation, contactez-nous !

 

Pour vous évader en Italie, FemmExpat vous recommande aussi :

Ma copine italienne

La pasta italienne

Protection sociale en Italie

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !