Connexion en tant que membre

Expat de la semaine Ma destination Norvège

Portrait d’Anne-Sophie, une blonde en Norvège

Ajouter à mes favoris

blonde-1

Anne-Sophie Drouet, 33 ans, originaire des Ardennes a vécu dix ans à Paris avant de partir pour Tønsberg, plus vieille ville de Norvège. Elle y vit depuis maintenant deux ans. Mais cela ne s’est pas fait d’une traite. En effet, elle et son compagnon ont d’abord fait de nombreux voyages en Norvège. Chacun d’eux renforçait leur idée de vouloir quitter la folie parisienne. Anne-Sophie parle de « coup de cœur ». Ils y travaillent désormais tous les deux.

Découverte de la Norvège                                      

Je suis originaire des Ardennes mais j’ai vécu 10 ans à Paris avant de venir m’installer ici. Je suis venue en voyage en Norvège cinq ou six fois avant de venir m'y installer. Lors de notre premier séjour avec mon compagnon, on a eu le gros coup de cœur et on s'est tout de suite vu vivre ici.

On a voulu découvrir des endroits différents. Et on a eu la chance de voir des choses extraordinaires qui n'ont fait que renforcer, à chaque voyage, notre envie de quitter Paris et de venir s'installer ici.

La première fois on fait un trip entre Oslo et Bergen en passant par les fjords, par Flåm et Myrdal qui offre un décor grandiose. On en a pris plein les yeux ! Pour la première fois de ma vie j'ai été émue aux larmes devant un paysage. Ces paysages idylliques, sous la neige, accompagnés d’une ambiance super décontractée à la Norvégienne... Ça m'a chamboulée.

On s'est regardé avec mon copain. Et on n’a pas eu besoin de parler, nos yeux disaient... Je veux vivre ici.

J'ai aussi visité Tromsø en Laponie à plus de 300km au nord du cercle Polaire arctique. J'ai fait du chien de traîneau, de la motoneige. J’ai surtout vu de magnifiques aurores boréales. C'était un rêve depuis longtemps. Je suis passionnée de sciences. Et en dehors du côté magique du phénomène quand on s'y intéresse scientifiquement, c'est encore plus incroyable. Je vois régulièrement de petites aurores boréales vers chez moi dans le sud du pays mais tout là-haut... C'est une autre dimension !

Venir travailler en Norvège

Je suis monteuse vidéo de formation et j'ai travaillé pendant plus de 12 ans pour de nombreuses productions parisiennes (M6, TF1…). Je suis venue en Norvège pour travailler en free-lance en vidéo.  Mon copain, lui a ouvert une école de batterie.

Raconter la Norvège aux amis

Je suis aussi musicienne. Je rentre d’ailleurs régulièrement en France pour jouer avec mes musiciens. Mon projet s'appelle "Phie". Je suis batteuse, chanteuse et auteur-compositeur. A chaque fois que je rentrais en France mes proches me posaient tout le temps les mêmes questions, clichés inclus, du type :une-blonde-en-norvege-telemark

-Il ne fait pas trop froid ? 

-Tu ne crains pas le manque de lumière ? 

-Il n’y a que des blonds ?

-Tu manges beaucoup de saumon ?

Tous ces clichés me faisaient évidemment beaucoup rire et je prenais toujours beaucoup de plaisir à répondre à toutes ces questions. Pour « illustrer » mes réponses, j’allais souvent sur internet pour montrer des photos en guise de « preuves » ou je cherchais des vidéos.  Alors j’ai eu l’idée de créer moi-même les articles et les vidéos pour répondre à ces questions.

La naissance d’Une blonde en Norvège 

J’ai créé ce blog pour donner aux gens l'envie de visiter et de découvrir ce magnifique pays dans lequel je me sens si bien.

C'est pour moi une façon d'essayer de me faire connaitre en tant que reporter, cameraman, monteuse ou photographe. Tout en faisant partager aux lecteurs du blog mon expérience, les paysages magnifiques que l'on a ici ainsi que la culture.

Arrivée en Norvège, les difficultésune-blonde-en-norvege-telemark-4

La Norvège est un pays où la vie est chère, alors quand on arrive pour s'y installer, on a intérêt à avoir un peu d'économies pour se laisser le temps de s'intégrer.

Le plus gros challenge est d'apprendre la langue, ce n'est pas une langue très difficile à apprendre mais il y a beaucoup de dialectes (plus de 50) et c'est parfois frustrant car on comprend les gens dans une région mais pas dans une autre. Néanmoins tout le monde parle très bien anglais.

Les projets futurs

J'ai fait récemment un reportage mais en mode pub pour un bar à vin français à Oslo "Ma Poule"

Je compte continuer à faire des reportages sur des régions de Norvège dans mes prochaines vidéos. Mais je vais aussi mettre l'accent sur la promotion de lieux français en Norvège.

Les articles écrits sur le site me permettent de parler de l'actualité quand une vidéo n’est pas forcément nécessaire.

Conseil pour qui hésite à s’installer en Norvège

Mon principal conseil ? Bien préparer son départ et faire quelques économies car ici, on ne peut rester que trois mois en visa touriste. Après il faut trouver un travail. Sauf que trouver un travail, sans parler Norvégien, c'est mission impossible. Moi j’ai ouvert ma propre boîte North philm.

N’hésitez pas à prendre contact avec les expatriés français en arrivant pour avoir des conseils !

A part ça, la Norvège est un pays très accueillant. Le rythme de vie ici est super relax et la qualité de vie est incroyable. On a beaucoup de temps libre pour les loisirs, la famille et le bien-être. Voilà un luxe dont je ne pourrais plus me passer !

L’expatriation, un renouvèlementune-blonde-en-norvege-telemark-6

Vivre dans un pays étranger m'apporte beaucoup. J'ai appris de nouveaux métiers. J'ai développé ma passion pour la photo. Et j’en ai fait mon métier. J’ai beaucoup travaillé pour me former et progresser.

Je suis aussi devenue prof de chant en suivant une formation à Paris avant de venir m'installer ici. Je donne mes cours en anglais et en français. Je commence même à les donner en norvégien ! Je donne également des cours de français à des Norvégiens. C’est dire combien j’ai progressé en anglais et en norvégien.

L'expatriation c'est aussi ça, savoir se renouveler et s'ouvrir à de nouvelles activités.

« La Norvège m’a rendue meilleure »

Depuis que je suis en Norvège, j’ai beaucoup appris sur les gens et sur la générosité.

Des personnes m’ont aidée sans rien demander en retour, chose que je n'aurais jamais fait à Paris. Ce sont des comportements qui font changer. Je suis devenue plus généreuse, plus à l'écoute des gens. J'ai aussi appris à ne pas juger trop vite. Tout le monde a son histoire, son passé, ses problèmes… La gentillesse que l'on rencontre ici force à changer et à devenir plus ouvert. Une meilleure personne quoi !

La Norvège m'a rendue meilleure, voilà mon mot de fin !

www.uneblondeennorvege.com

11

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

NORVEGE : 5 Conseils pour se fondre dans le décor


VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nous suivre