Connexion en tant que membre

Expat de la semaine Mali

Charlène, une fille en or au Mali !


Charlène, une fille en or au Mali !
Si l'on vous dit que Charlène est une fille en or au Mali, ce n'est pas juste un jeu de mot. Cette jeune orpailleuse est une baroudeuse comme on en connaît peu, une routarde dans le sens littéral avec un cœur gros comme ça, tourné vers les autres et le monde. Découvrez son parcours hors des sentiers battus !
Bonjour, moi c'est Charlène Lemay

Je suis Canadienne d'origine. J'ai 28 ans, je vis actuellement au Mali.

J'étais en France depuis un peu plus de treize ans. Ce qui m’a permis, non sans ma,l d’obtenir la double nationalité canadienne et française.

Je travaillais comme conductrice de car saisonnière. L'hiver à la montagne dans les stations de ski des Alpes. L'été pour une base de canoë kayak en Dordogne. Et entre les deux je faisais un peu de tourisme en car voyage en tout genre pour une compagnie de transport, dans le golfe du Morbihan en Bretagne.

Avec cette de vie rythmée par les saisons, j’habitais dans mon camion transformé en camping-car. Cela me permettait de me déplacer partout et d'être très réactive pour les offres d'emploi. Et surtout de sillonner les routes de France au gré de mes envies et ce pendant huit ans.

Expat depuis que j'ai 7 ans

A l’âge de 7 ans j'ai quitté le Québec avec mes parents. Ils ont fait le choix de l'expatriation pour des raisons professionnelles, dans le domaine de l’énergie. Depuis ce jour, eux comme moi, nous ne sommes plus rentrés au Canada !

Nous avons enchaîné trois ans en Guinée Conakry, deux ans Tanzanie, un an à Djibouti puis la France dans différentes régions. L’Alsace, la région parisienne, La Rochelle où j'ai passé mon Bac. 

Ensuite mes parents sont repartis sur Dubaï, la Hongrie et le Mali. C'est en 2008 que j’ai commencé mes saisons jusqu'à l'été dernier. J’ai alors pris la décision de les rejoindre au Mali pour travailler dans le domaine de l’orpaillage traditionnel et leur donner un coup de main.

L'orpaillage, une aventure familiale

L’arrivée de la famille dans ce domaine auparavant inconnu s'est faite par hasard, au gré des rencontres professionnelles. C’était une opportunité que je ne pouvais refuser. La prise de décision à été effectivement accompagnée de quelques doutes. Le Mali, pays partiellement en guerre, n’est pas forcément une destination touristique en vogue !

Des doutes sur les activités hors boulot, les rencontres éventuelles… En effet, après le coup d'état de 2012, beaucoup d’expats sont partis. Des doutes aussi sur l'approvisionnement en tout genre, nourriture, vêtements, etc.

Mais bon, il n'y avait qu'une seule chose à faire, prendre la décision et foncer pour voir ! Et saisir cette opportunité de découvrir un nouveau domaine et un nouveau pays…

Je commence à doucement intégrer l’entreprise familiale. Nous faisons de la prestation de services pour les orpailleurs. Et bientôt sûrement la mise en place de formations techniques pour les orpailleurs. L’orpaillage au Mali concerne 10 % de la population. C’est un milieu peu connu dans le monde, qui est régi par des règles ancestrales, coutumières, respectueuses et bien définies. Le Mali est d'ailleurs le troisième exportateur d'or Africain.

Il se peut, messieurs dames, que votre alliance ou quelques composants électroniques de votre téléphone ou ordinateur contienne un peu d’or du Mali.  Qui sait ?

Vivre au Mali

Pas toujours facile d’être une jeune femme blanche, non mariée, sans enfant, dans un milieu d’hommes, de majorité musulmane. Mais heureusement très ouvert ! Ça donne lieu à de nombreuses demandes en mariage par jour et des interrogations : « Mais pourquoi tu n’es pas mariée ? Qu’est-ce que tu attends ? » …   Mais bon j’en rigole.   

Ces dernières années, on parle malheureusement surtout du Mali pour ses faits divers, attentats terroristes et événements qui se déroulent aujourd’hui encore dans le nord. Mais on oublie de dire combien ce pays est magnifique, avec une culture très libre, ouverte, et des paysages surprenants. 

J’ai trouvé un pays d’accueil très chaleureux, des gens super respectueux et ouverts. Un climat de sécurité règne dans ce pays, du moins dans la partie sud où je me situe. On y trouve tout ce dont on a besoin. Mais pas nécessairement ce que l’on cherche.

Partir, une décision toujours difficile

Même avec un parcours comme le mien, il est difficile de faire le choix de sortir de son quotidien, de son confort pour franchir le pas. Quand on est bien dans un pays quel qu’il soit, confort, amis, boulot, écoles des enfants... Il est toujours difficile de prendre la décision de partir pour une destination inconnue. On sait ce que l’on perd mais on ne sait pas ce que l’on gagne au change !

La découverte d’un nouveau pays et d’un nouveau job me permettent d'oublier ce quotidien fort agréable, bien entendu, que j'avais  en France.  Mais bon, au bout de dix ans de vadrouille sur les routes de France, j’avais un grand besoin de dépaysement et de retour aux valeurs africaines.

Allez, on va dire que l’ambiance un peu tendue qui règne en France m’a aussi confortée dans l'idée que je devais me ressourcer, et embarquer dans une nouvelle aventure professionnelle et sociale.

Tous les bons côtés de l'expatriation

Une fois le pas franchi ce n’est que du bon. De nouveaux paysages, de belles rencontres… J’en profite pour donner mon avis de fille d’expat qui a fait toute sa scolarité à l’étranger.  Si vous avez des enfants, n’hésitez pas ! On s’adapte, petit ou grand. Je peux dire que cela m’a apporté une grande capacité d’adaptation, une ouverture sur les gens, l’apprentissage de la différence.

 Mes projets à venir sont, je l’espère, de trouver un compagnon de route pour partager ces belles aventures. Ce qui n’est pas chose facile avec des rythmes de vie pareils. Et bien entendu, de continuer à découvrir notre jolie planète…

Alors pour résumer, aucune hésitation possible, lancez-vous si vous avez un soupçon d’envie de changement ! Le reste suivra et il n’y a que du bonheur à la clé… 

Charlène


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne