Connexion en tant que membre

Etats-Unis Ohio

Vivre à Cleveland, Ohio


Cleveland_OhioC'est en famille qu'Odile est partie en expat à Cleveland, dans l'Ohio, d'où elle nous écrit pour nous raconter sa tranche de vie.

"Pourquoi  j’ai décidé de participer à l'aventure FemmExpat et d'écrire cet article aujourd'hui :

En premier lieu, parce que j'ai eu envie de partager avec vous cette expérience enrichissante pour notre famille. Nous avons eu la chance d'être accueillis ici par une famille de français arrivés un an avant nous et par une communauté américaine vraiment très bienveillante ; ils nous ont communiqué tout ce que je peux partager avec vous aujourd'hui.

De plus, j'ai décidé d'écrire parce que, à première vue, Cleveland ne fait pas partie de ces villes américaines à la skyline gigantesque ...l'économie même si elle retrouve de son allant aujourd'hui avec le développement des services (banques) et du secteur médical (Cleveland Clinic), revient de loin.

Pourtant l'énergie, l'efficacité, la volonté à l'américaine sont bien présente et communicatives.

Mon objectif est donc de vous donner envie ! Cleveland ça nous gagne !

Quelle a été ma réaction au moment de l'annonce de ma destination?

J'ai encaissé ! J'ai digéré... je n'ai pas eu vraiment de mal à me faire a l'idée mais le cheminement a été un peu long. Je crois que je n'ai vraiment réalisé que lorsque nous avons scellé notre container en France, quelques heures avant de partir. A la base je m'étais faite à l'idée d'une expatriation en Europe. Jusqu'à 5 heures d'avion direct de Paris, j'étais partante. Lorsque mon mari m'a parlé d'expatriation aux USA, j'étais déjà plus réticente, même si le projet qu'on nous proposait était top et le pays de destination très attrayant.

Cela a été difficile lorsque j'ai demande où aux USA ? New York ? Chicago : la réponse est tombée, un peu brute : à Cleveland ! ... Vu comme ça on ne peut pas dire que la destination fasse "kiffer".

Dans mon cas, les 2 freins étaient les suivants :

-l'éloignement de ma famille et de nos amis : je savais que je ne verrai pas ma famille souvent, qu'ils ne viendraient pas nous voir aux USA ; Cleveland-NY ou Cleveland-Atlanta puis une liaison vers Paris, puis encore un vol vers Bordeaux. (17 heures au moins si tout se passe bien) cela prend du temps ...vous rajoutez à cela 6 heures de décalage horaire et vous vous dites qu'il est hors de question de rentrer pour des petites vacances. Or, ne pas voir une grande partie des siens dans un moment où vous avez besoin de support pour transformer en succès les changements qui se présentent à vous, c'est un peu partir avec des boulets aux 2 pieds.

-pas d'école française : j'ai très vite découvert qu'il n'y avait pas d'école française ou internationale à Cleveland  ou dans les environs; or Etienne s'apprêtait à apprendre à lire en CP, grosse étape ! Cécile, quant à elle, rentrait en CE2. L'école en France l'ayant aidé à acquérir de bonnes bases, moins d'inquiétude...pour autant, tous les 2 partaient avec une connaissance de l'anglais proche de 0 (Cécile avait appris en CE1 à dire bonjour, à compter, les  couleurs).

Dans ce contexte, tout le monde avait beau me dire que les enfants ont de très fortes capacités d'adaptation, et que le temps passe vite, je nous voyais bien mal partis !

Pour autant, nous avons fait un voyage de repérage  qui a permis un déclic avant de rendre notre réponse définitive. Il nous a permis de franchir les principaux caps : trouver une école pour les enfants où ils seraient bien accueillis et pris en charge, visiter la ville et les alentours, se rendre compte, commencer à tisser des liens.

Je recommande vivement cette étape si vous pouvez en bénéficier.

Une fois arrivée sur place, j'ai ressenti un vrai soulagement ! Une vraie différence avec l'esprit français un peu râleur, et qui vous classe si facilement dans une case.

Malgré toutes les démarches administratives et diverses à faire pour s'installer, et qui nécessitent beaucoup d'énergie physique, l'accueil ici à Lakewood, banlieue ouest de Cleveland, a été excellent :
-nous sommes des pèlerins modernes accueillis par nos ancêtres venus d'Europe (les familles ici ont pour la plupart des ancêtres proches de chez nous 22% d'allemands, près de 20% de slaves - polonais, slovaques, ukrainiens-, 15% d'irlandais, 12% d'anglais, près de 10% d'Italiens... ) aucune raison d'être effrayés !
- comprendre la mentalité américaine prend un peu de temps, mais on s'aperçoit assez vite qu'ils vous accueillent sans à priori... Venez en basket et en sweat aux couleurs de l'équipe de base-ball ou en tailleur, maigres ou gros, on ne vous dévisagera pas. De plus la plupart du temps, si on a quelque chose de positif à vous dire, on vous le dira; si c'est quelque chose de négatif, vous n'en saurez rien.
-bonus pour nous français...même si vous ne dites pas d'où vous venez, votre accent vous trahira et ici, pas un jour sans qu'on vous dise :"Are you french ? I love your accent, so cute". La langue de Molière est encore très étudiée et la Provence ou Paris font rêver.

Vous trouverez dans un autre article plein d’informations et bonnes adresses d’Odile à Cleveland.

Et Odile, que faites-vous aujourd’hui ?

Dans mon cas, Maman a saisi cette opportunité d'expatriation pour arrêter de travailler à l'extérieur; Maman ou Mom est devenue Family Manager pour gérer le quotidien de notre famille en plein changement ou pour apporter un peu de sérénité à notre équipe de choc. Je vous passe rapidement les activités journalières répétitives de Mom, devenue experte bed maker, es vacuum cleaner specialist, taxi-Mom, ménagère de - de 45 avertie qui collectionne les coupons de réduction pour dénicher les meilleurs deals du moment !

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, Mom a un planning à l'extérieur très chargé en activités beaucoup plus intéressantes et enrichissantes :
-volontaire à l'école pour aider à la bibliothèque (cela vous oblige à parler anglais au moins 2 heures par semaine, de surcroit avec des enfants),
-sportive 3 fois / semaine (vue l'activité sportive  croissante de vos enfants, vous vous sentez obligée de faire quelque chose !),
-Mon est aussi en charge du planning Skype avec notre famille et nos amis en France, du remplissage de notre page Facebook qui revit depuis notre expatriation.
-enfin, Mom est aussi devenue rédactrice du blog qu'elle vient de créer pour partager avec d'autres bloggeuses (unecureuildanslamaison.blogspot.com), curieuses d'en connaître plus sur  nos découvertes, mais aussi ses bricoles en couture, broderie et autres activités de "craft". Ici aux Etats Unis ces activités sont particulièrement développées et, que vous soyez déjà une bricoleuse avertie ou non, vous aimerez, j'en suis sûre essayer !

Tout cela pourquoi me direz- vous ? Parce que la communication prend une toute autre dimension quand vous ne rentrez qu'une fois par an et parce que le fait d'aller à la rencontre des autres membres de le Community si importante ici sera un facteur déterminant de votre réussite !

Que dire de plus ?  Tentez l'aventure et venez nous rejoindre ! 

Nous sommes disponibles pour répondre à vos questions via message sur la page Facebook de Philodile Guegan, ou via notre blog -unecureuildanslamaison.blogspot.com.

Odile
Visitez son blog : unecureuildanslamaison.blogspot.com
-
-

Femmexpat vous conseille de lire :

Expat à Cincinnati, Ohio

Ma maternité à Akron, Ohio, USA

Etats-Unis - Vivre dans le Connecticut à Fairfield County


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Prochains événements

  1. 01/12 – Café Expat Couple Binational et Interculturel (virtuel)

    décembre 1 @ 13 h 00 min - 14 h 30 min UTC+1
  2. 02/12- Conférence Online Etudes Post Bac France

    décembre 2 @ 16 h 00 min - 17 h 30 min UTC+1
  3. 03/12 – Marché de Noël Virtuel

    décembre 3

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !