Connexion en tant que membre

Bombay/Mumbai Inde

Expatriée à Bombay


BombayIncredible Mumbai, Maxximum city

 Bombay (Mumbai)
est une ville qui peut vous procurer des émotions contradictoires en moins 5 minutes. Vous alternerez, en permanence, entre émerveillement et exaspération. On se demande parfois si c’est une ville normale. Ici, il faut chercher la beauté sous la crasse, apprendre à découvrir, à ouvrir l’œil, profiter de l’ambiance des rues, des marchés, des habitants chaleureux aux vêtements colorés. L’expérience en vaut la peine, la ville est riche en émotions et chaque découverte, progrès, rencontre vous procurera une grande joie.

Mumbai (contrairement à Delhi),
est une ville sûre (vous ne serez pas embêtée ni menacée, peu de risque de viol pour les femmes ou d’agression physique). C’est la ville la plus libérale d’Inde, et contrairement à ce que l’on voit, c’est la ville de tous les espoirs. Chacun vient tenter sa chance ici. Les Tata y ont fait fortune et les stars de Bollywood y ont gagné leur succès.

Mumbai
est une ville qui ne dort jamais et qui est en perpétuel mouvement. L’animation dans les rues y est constante (festival, fêtes religieuses, guinguettes de rues, marchands ambulants). Les palmiers, le ciel presque toujours bleu, donnent un air de vacances à la ville et la mer d’Arabie, qui l’encercle, lui donne une présence rassurante. Si à l’apparence d’une ville décontractée, les relations professionnelles restent sérieuses, avec des gens honnêtes et très chaleureux.

Mumbai
se découvre peu à peu et se mérite. A première vue, tout est hideux, sale, décrépis, mal entretenu. Mais on s’habitue même aux odeurs (qu’on ne sent même plus) et aux bruits (klaxon intempestif). On est exaspéré par l’état des routes, des nids de poules, des trottoirs défoncés jonchés d’ordures et par le désastre écologique en général. Ne vous fiez pas à cette première apparence, peu flatteuse de la ville. Le centre ville regorge de vieux bâtiments néo-gothiques ou classiques et d’immeubles Art Déco, d’églises, de petits marchés.

A faire, dès votre arrivée 
Vous inscrire au Foreign Office (obligatoire : vous avez 14 jours).
Vous faire connaitre auprès du Consulat de France (ou de votre pays) et de vous faire enregistrer, vous et votre famille (pour les impôts, la détaxe). - de rentrer en contact avec le Club France : des bénévoles vous accueilleront et vous donneront des conseils. Ils organisent régulièrement des soirées, des excusions, des apéritifs, des soirées jeux et des activités en journée : Blog Club France de Bombay 

Vous procurer (avant votre départ si possible) le guide (couverture orange et jaune, édition 2006) rédigé par la communauté américaine : Namaskar Mumbai. Un guide très bien fait vous expliquant toutes les procédures (quoi emporter dans son déménagement, douanes, visa), le système de santé (adresses hôpitaux, docteurs), d’éducation, adresses shopping (avec des explications comment choisir ses produits) et tourisme. Un guide pragmatique, bien fait, sans préjugé, pour la vie quotidienne à Bombay.

Où habiter :
A Bombay, il y a “ceux du Nord” et “ceux du Sud”. Les déplacements entre le Nord et le Sud sont longs et pénibles (pollution, état des routes, pauvreté, saleté, embouteillages) et s’apparentent parfois à une vraie odyssée dans la jungle de béton qu’est devenue Bombay.

Il convient d’habiter près des écoles des enfants (l’école française est Breach Candy, école américaine et école mondiale sont à Bandra Kurla Complex, Nord), ou à côté de votre lieu de travail. Bombay est une ville verticale, ou l’espace est rare et cher, et qui s’est développée du Sud au Nord, en gagnant de l’espace sur la mer.

Le centre ville (au Sud : Nariman Point, Colaba, Fort, Churchagate, Breach Candy, Malabar Hill, Byculla) est le plus prisé, car à côté des lieux historiques et des bureaux, mais la banlieue Nord (Bandra, Juhu, Khar) est aussi très appréciée des expatriés avec de nombreux restaurants, bars, boutiques, jardins, promenades et vues sur mer. Puis il y a la très grande banlieue nord (Andheri, Borivili, Jogheswari, Powai, Navi Mumbai)....
La recherche d’un appartement peut être longue à Bombay (entre 1 et 2 mois), vous devrez faire appel à un broker ou une agence de relocation qui négociera pour vous de nombreuses clauses (caution exorbitante, plusieurs loyers d’avance etc...).
Rien n’est jamais gagné d’avance. Le propriétaire peut changer d’avis (et donner en location son appartement au plus offrant) même une fois le contrat signé...

Les loyers sont aussi très chers. Les expatriés vivent généralement dans de beaux appartements (pas de maisons) bien tenus, spacieux et climatisés et compte tenu de la misère ambiante (60% des habitants vivent dans des bidonvilles).  Vous ne trouverez pas un deux pièces à moins de 650 euros par mois à Bandra. Compter entre 1500 et 2000 euros par mois pour un appartement 3 chambres + séjour à Bandra. Encore plus cher en ville (Sud).

Santé
Il y a de bons hôpitaux (privés) à Bombay ainsi que de bons médecins spécialistes qui ont souvent étudié aux USA ou en Angleterre. Il suffit de payer. Ne vous laissez pas impressionner par l’état lamentable des façades extérieures des immeubles. Les cabinets ou cliniques sont propres et bien équipés.

Les gens 
L’Inde est la plus grande nation Anglophone du monde. Vous améliorez considérablement votre anglais et votre vocabulaire en parlant avec les Indiens (de préférence ceux éduqués et exposés à la culture internationale), qui sont généralement chaleureux, curieux et bavards. Même le plus simple homme de la rue ou le boutiquier a le sens de l’humour et parle un peu l’anglais.

Si vous êtes curieux et que vous vous intéressez aux Indiens et à leur culture, ils vous le rendront bien. Il est plus facile de rester avec les expatriés et de se plaindre de l’Inde.
Mais c’est avec les Indiens que vous apprendrez le plus sur leur culture étonnante, riche et variée. Vous serez invités aux mariages, cérémonies religieuses, pique-niques, fêtes de famille et de travail, anniversaires.
Ce sera l’occasion de danser sur des musiques de Bollywood, de voir vos collègues parfois si sérieux revêtir leur chemise à paillettes et chanter des refrains connus des Hindi Movie.... Just enjoy. Ce sont des moments uniques.

Shopping
Le choix est infini. Il y a de nombreux marchés à Bombay (Zaveri Bazar pour l’argent, Choor Bazar pour les antiquités, Crawford market pour tout ce que vous voulez, marché aux tissus, cuirs....).

Evidemment, on ne parle pas de “commerce organisé” et de “grandes surfaces” mais plutôt de commerce de proximité. On trouve de très jolies boutiques de vêtements, de décoration, d’alimentation, meubles, antiquités.

Mais il faut fouiller, chercher, se faire donner quelques bonnes adresses, car à première vue, tout semble décrépis, sale et peu engageant. On trouve presque tout ce que l’on veut à Bombay (Tampax, mozzarella di buffalo, pâtes Barilla, bœuf, porc), ce qui n’était pas cas il y a quelques années. Tout au nord de la ville se trouvent des énormes Mall, pour ceux que le shopping des rues rebutent, avec 2 hypermarchés où l’on trouve des spécialités alimentaires occidentales. On trouve quelques petites superettes dans la ville, mais la distribution est en train de changer avec le développement de chaîne de supermarchés (Food Land, Spencer, Reliance Fresh).

L’alcool est très cher car outrageusement surtaxé. Pensez à amener des bouteilles de vins et des boites de conserves de vos spécialités préférées dans votre container avant de partir...

Activités
Sport, visite de nombreuses galeries d’art (dont les expo changent toutes les semaines), bénévolat et charité, visites des sites (grottes, monuments, lieux de cultes), shopping dans les nombreux bazars de la ville, court de danse de Bollywood, yoga, cours de Hindi ou d’Anglais, cinéma, théâtre, restaurants, bars, night clubs. Il y a plein de choses à faire à Bombay. Vous serez débordés.

Chauffeur et femme de ménage
Le personnel est très peu cher en Inde, car le coût du travail est très bas. Les expatriés paient en général 2 à 3 fois plus cher leur personnel que les indiens car ils considèrent, à juste titre, qu’il faut permettre aux gens de vivre honorablement, et non de survivre. Une femme de ménage à plein temps (6 ou 7 jours par semaine) est payée en général 8000 roupies (150 euros) par mois, idem pour un chauffeur. Pour ce type de salaire, soyez exigeants sur la qualité du travail, les horaires et le comportement. Un chauffeur doit savoir conduire correctement, parler anglais et bien connaitre la ville. Si ces conditions ne sont pas remplies, changez de chauffeur.

• A lire (après quelques mois passés à Bombay pour mieux comprendre la ville) : - Maxximum City, de Suketu Mehta - Shantaram, de Gregory David Roberts

Aude

Femmexpat vous conseille de lire :

Expatriée à Bombay

La vie à Bombay au féminin


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne