Connexion en tant que membre

Expat de la semaine La famille Le départ Les Enfants Ma vie en expatriation Témoignages

Elise 7 ans, expatriée. Portraits croisés entre douceur et force de caractères.


Elise 7 ans, expatriée. Portraits croisés entre douceur et force de caractères.Corinne et Virginie sont un bel exemple de ces amitiés d’expat qui vous donnent des ailes. Avec « Élise, 7 ans, Expatriée/ 7 years old and Expat », elles livrent un ouvrage tout en finesse sur les douleurs de l’éloignement en expat, à hauteur d’enfant.

Elles ont répondu aux questions de FemmExpat. Et nous donnent ainsi à voir des portraits croisés entre douceur et force de caractère. Loin de se laisser abattre par les difficultés, elles utilisent leur créativité et la puissance des plumes et des mines pour faire partager les sentiments.

Leurs mots, simples et percutants, ouvrent les portes de l’imaginaire. Et les illustrations de Corinne vous entraînent dans un univers onirique. A lire avec vos petits expats.

En plus, le livre est en français et anglais. Pour les petits expats qui jonglent entre les deux langues. Ou à partager avec vos copines anglophones !

 

FemmExpat : Pouvez-vous vous présenter brièvement ?
Corinne

Corinne Feuillet LucaIllustratrice et co-auteure de l’album bilingue « Élise, 7 ans, Expatriée/ 7 years old and Expat », je réside actuellement à Houston, aux États -Unis, entourée de ma famille. Je dois ma formation de graphiste et d’illustratrice à l’Ecole Supérieure des Arts Appliqués.

Je débute professionnellement à Paris au département jeunesse d’Hachette Presse. Et j’illustre affiches et livres pour le Festival Tom Pouce de Boulogne Billancourt. Au cours de mes expatriations mon travail se diversifie (logos, faire-parts, illustrations de Presse ou encore décorations murales de chambre d’enfant) et je deviens Maman !

En 2010, je participe à un premier livre sur l’expatriation, « An Expat Journey In Singapore » (J. Matty, C. Feuillet Luca, F.Notte, U. Graton, Ed. Black Albatros).

Aujourd’hui je produis également une gamme d’affiches et de coussins décoratifs sous le nom de « Princesse Chouquette, Tibouille & Cie », clin d’œil à mes 2 « petits » !

 

Virginie

Virginie HouetDiplômée en Information, Communication et Journalisme des Universités d’Avignon, Liège, Paris et Bruxelles, je suis journaliste indépendante, co-auteure du livre « Elise, 7 ans, Expatriée » et je vis à Atlanta aux Etats-Unis.

Ma vie professionnelle débute en Belgique notamment en tant que conceptrice de cours d’éducation aux médias, formatrice dans une association de soutien aux femmes immigrées et chargée de mission à la Province de Hainaut.

Passionnée par la découverte du monde et accompagnée de ma famille, nous nous expatrions en 2009. C’est lors de notre première expatriation, en Thaïlande, que commencent mes activités journalistiques proprement dites. J’écris un premier article au sujet des conjointes expatriées pour le magazine Femmes d’Aujourd’hui. J’y travaille également pour le Tamar Center, un centre de soutien aux prostituées.

A Houston, je participe à la création de Houston Expat Pro. Cette association valorise le travail des entrepreneurs conjoints expatriés. Je deviens, entre autres, pigiste pour French Morning. Et je rencontre Corinne !

 

FXP : Quels sont vos parcours d'expat ?
Corinne

La profession de mon mari fut le déclencheur d’une dizaine de déménagements. Selon des durées variables de 8 mois à 5 ans, nous sommes tour à tour devenus résidents de Gentofte au Danemark, de Balikpapan en Indonésie, de Singapour, d’Aberdeen en Écosse, ou encore de Macae au Brésil. Je vous fais grâce des autres lieux !

Tous ne nous ont pas rendu la vie facile. Certains nous ont fait rêver et nous ont permis l’accès à de fabuleux voyages dont les souvenirs restent impérissables. Il nous est souvent demandé où va notre préférence. Nous avons quitté l’Asie avec regrets. Et elle remporte cette palme haut la main.

 

Virginie

Après quatre années de vie en Asie et un bref passage par la Belgique, nous sommes repartis pour les Etats-Unis (Houston et Atlanta). Nous y séjournons depuis presque cinq ans.

Depuis mon adolescence, le rêve de voyager, de découvrir d’autres cultures, pays et mentalités est ancré en moi. Mon époux et moi-même envisagions de parcourir le monde. Et lorsqu’une opportunité professionnelle s’est présentée, nous avons décidé de tenter l’aventure avec nos deux enfants.

Nous sommes très heureux d’avoir posé ce choix de l’expatriation. Même si ce n’est pas toujours de tout repos à de nombreux niveaux, c’est une magnifique expérience de vie !

 

FXP : L’écriture a-t-elle toujours fait partie de votre vie ?
Corinne

Je pourrais répondre ainsi, le fait de tenir un crayon a toujours fait partie de ma vie ! Du plus loin que je me souvienne ! Quand j’ai appris à dessiner les lettres, elles ont naturellement rejoint ma gamme de formes. Petits mots et dessins mêlés étaient déposés discrètement sur le rebord d’une table de nuit pour le plaisir de faire plaisir.

 

Virginie

Depuis mon enfance jusqu’à aujourd’hui, l’écriture est pour moi à la fois un moyen d’expression, mais également un vecteur de rêves, de changements et un dérivatif à toute difficulté. J’ai appris à l’apprécier à travers mes lectures dévorantes. Par elles, j’ai découvert la portée humaine, universelle et bienfaisante des mots.

FXP : Pourquoi écrivez-vous ?
Corinne

Je conçois mes histoires en mots et en images ! Les deux sont liés, se complètent et font partie de mon processus de création. Ecrire est un élan naturel parfois même avant le premier coup de crayon.

Ainsi Je me « raconte » l’illustration avant de la réaliser. D’un mot juste je construis la belle image. Tout comme celle-ci peut anticiper ou entrainer l’établissement du texte accompagnateur. Elle est son esthétisme visuel et facilite sa compréhension auprès des jeunes lecteurs. Il joue subrepticement avec elle et évite sa dispersion.

Leur danse bien organisée permet d’apprécier l’histoire ! Par ces deux éléments qui cohabitent avec harmonie et cohérence, je transmets mon univers. La mise en place de cette collaboration aux multiples combinaisons apporte confort et plaisir créatifs. Et ce n’est pas un hasard si de nombreux albums jeunesse ont pour auteur l’illustrateur et vice versa.

 

Virginie

J’écris car je crois au pouvoir des mots. Par ceux-ci, il est possible de consoler, de prendre soin des autres, de « grandir », de s’améliorer, d’amplifier nos capacités d’empathie, d’apprendre à mieux écouter l’autre et de créer du lien. Créer une unique et précieuse plateforme virtuelle où des individus, les(s) auteur(s) et le lecteur, vont pouvoir se retrouver alors qu’ils ne se seraient jamais rencontrés.

L’écriture permet également de donner une voix à ceux qui ont du mal à se faire entendre. Et de générer, humblement, des changements positifs pour la personne interviewée et/ou pour le lecteur.

C’est aussi une rencontre obligée avec soi-même enrichie et construite par ce qui est expérimenté dans nos contacts et relations quotidiennes. L’écriture est le fruit de nos relations humaines, de nos échanges, de l’écoute de soi ; mais surtout, à mon sens, un modeste mais réel espoir dans la construction d’un meilleur futur.

 

FXP : L’expatriation a-t-elle été un déclencheur d’écriture ou au contraire, avez-vous eu besoin de temps pour mettre les mots en place ?
Corinne

Être expatriée dans des pays tels que l’Indonésie ou Singapour m’apporta un réel enrichissement culturel et artistique. Sans être les « déclencheurs » de l’écriture ou du dessin déjà familiers, ces destinations m’ont fait mûrir de façon incontestable.

J’ai ainsi affiné et confirmé mon goût pour l’utilisation de l’encre de chine, la répartition avec parcimonie et harmonie des mots et des couleurs fortes, la simplicité et la poésie des traits de plumes confondues.

J’ai appris à « chuchoter » pour mieux me faire entendre dans les deux formes d’expressions, visuelle et écrite.

 

Virginie

L’expatriation est une réelle aventure personnelle, familiale et professionnelle. Il m’a fallu du temps avant de retrouver des repères, tout comme mes facultés d’expression écrite.

A l’arrivée dans chaque nouveau lieu de vie, les valeurs intégrées, les bases linguistiques et les jalons culturels sont ébranlés et remis en perspective. Il me fallait une étape transitoire où mes sens et tous mes outils de perception du nouvel environnement demeuraient en éveil. Observer, ressentir, analyser, s’approprier.

Ensuite seulement, les mots affluaient dans la plume : mon regard avait changé.

 

FXP : L’écriture est-elle liée à un projet professionnel ? Si oui, pouvez-vous le décrire ?
Corinne

J’ai jusqu’à présent donné la part belle à l’image sous ses différentes formes graphiques. Je souhaite désormais laisser l’écrit la rejoindre professionnellement dans la conception, réalisation et, je l’espère, publication d’albums jeunesse.

L’écriture, sans aucun doute, fait partie intégrante de mes futurs projets.

 

Virginie

L’écriture est un projet professionnel, oui. Notamment à travers la création d’un incubateur littéraire pour les droits humains, Equality by Words.

Structure internationale où l’on travaillera en français et en anglais, cette organisation sera lancée dans les prochains mois. Elle aura pour objectif de mettre le pouvoir des mots et de la création littéraire au service des droits humains, tout particulièrement les droits des femmes, des LGTBs et des enfants.

 

FXP : Pouvez-vous décrire en quelques mots le contenu de votre livre ?

Elise est une petite fille expatriée. Très jeune, accompagnée de ses parents et de son petit frère, elle quitte la France pour la Thaïlande où ils vivront plusieurs années. La famille est ensuite rapatriée dans son pays natal très peu de temps. Et un jour, de manière inattendue, il leur faut repartir. Une nouvelle destination : l’Amérique cette fois !

Elise quitte à nouveau ses grands-parents, ses cousins et sa meilleure amie. Le manque des êtres aimés et de cette vie en France dans laquelle elle s’était projetée intensément, ne la quitte plus.

Le décès de son arrière-grand-mère, juste après son arrivée au Etats-Unis, accentue son chagrin.

Afin d’y échapper, elle crée dans son cœur un jardin secret imaginaire. La petite fille y glisse tous ceux qu’elle aime et qui ne sont pas à ses côtés. Désormais, cet espace intime au sein duquel elle peut se rendre dès qu’elle en ressent le besoin, la réconforte et la fortifie.

 

Extrait de « Élise, 7 ans, Expatriée/ 7 years old and Expat »

« Maintenant, en Amérique, nous sommes installés.Elise 7 ans, expatriée. Portraits croisés entre douceur et force de caractères.

Et dans ma nouvelle chambre rose,

j’ai bien rangé toutes mes précieuses petites choses!

 

Ta-dam, vous êtes chez Élise!

Au placard toutes les valises!

 

Déjà, Louison me manque un peu moins.

Si parfois j’ai encore envie de pleurer,

je prends une feuille de papier et lui colorie un beau dessin!

Alors, je l’entends me murmurer : « Allez, Élise, tu vas y arriver». »

 

FXP : Quels sont les principaux challenges que vous avez rencontrés lors de ce projet ?
Corinne

Le vrai challenge fut de tenir la distance jusqu’à la réalisation finale de ce livre !

Être à deux, dans une collaboration étroite et joyeuse fut une aide précieuse. Écrire en partenariat était une nouveauté et je remercie Virginie de sa confiance.

Trouver une maison d’édition prolongea ce projet de plus de 6 mois.

Là aussi, notre soutien mutuel et notre obstination eurent un rôle crucial. Ainsi, plus de soixante manuscrits furent envoyés (le responsable de mon bureau de poste en devint un ami !). Nos échanges à distance avec un éditeur français ne nous facilitèrent pas la tâche. Cependant l'informatique nous permis de nous entendre et d'obtenir le livre dans sa forme actuelle.

 

Virginie

Il nous a fallu développer énormément de patience et de persévérance dans ce projet.

Le fait d’être à deux, amies et unies par une profonde confiance, nous a beaucoup aidées à poursuivre et à dépasser les embûches posées sur notre chemin. Par ailleurs, en tant que co-auteures, le fait de faire résonner à l’unisson nos deux univers créatifs et nos priorités dans cette entreprise littéraire a, surtout au début, fait partie des équilibres à trouver.

Une fois ceux-ci mis en place, le « fil rouge » du projet fût créé. Cette collaboration humaine, professionnelle et artistique devint une aventure passionnante.

 

FXP : Pouvez-vous nous parler de vos projets à venir ?
Corinne

J’ai en cours de réalisation deux albums jeunesses en tant qu’auteure-illustratrice. Et je souhaite augmenter la gamme de coussins décoratifs " The Storytellers" pour Princesse Chouquette, Tibouille & Cie.

 

Virginie

Prochainement, je compte publier, via Equality by Words, un recueil de textes traduit du français vers l’anglais. Tout en poursuivant, en parallèle, la rédaction d’articles en tant que journaliste-pigiste.

 

FXP : Quelque chose à ajouter, un mot de la fin, un message pour une femme expatriée qui hésite à écrire ?
Corinne

Quel que soit le projet qui vous tient à cœur, écrit ou d’une toute autre forme, lancez-vous et n’écoutez-pas ceux qui vous le déconseillent. Vous n’aurez ainsi aucun regret.

Avec plaisir et fierté sentez-vous libre de tenter une aventure parfois épuisante, souvent enrichissante mais au caractère unique. Etonnez-vous tout simplement !

 

Virginie

Suivez votre intuition et croyiez en vous. Osez, gardez patience et soyez persévérante.

Restez concentrée sur votre objectif, « regardez devant », juste là où vous souhaitez aller.

L’écriture soigne les cœurs, adoucit les âmes, unit les expériences. N’hésitez pas, en tant que « citoyenne du monde », à utiliser le pouvoir de la plume pour partager votre ressenti des univers culturels que vous avez traversés.

En tant que femme expatriée, c’est une richesse humaine inestimable que vous portez en vous et un trésor à offrir à vos futurs lecteurs.

 

Elise 7 ans, expatriée. Portraits croisés entre douceur et force de caractères.

 

FemmExpat vous recommande de lire aussi :

« Ulysse, petit expat », le premier album jeunesse sur l’expatriation !

Journal d’une ado expatriée

Ecrire un livre pour mettre du baume sur le cœur des enfants expatriés, sur Expat Value

Ecrire un livre en expatriation


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !