Connexion en tant que membre

Allemagne Europe Munich Témoignages

CREER UNE ENTREPRISE A MUNICH : ANNE CHRYSTELLE L’A FAIT


 

Je ne suis pas une vraie expatriée, je suis une française qui vit à Munich et je n’ai pas de billet retour pour la France. En fait j’ai connu mon mari allemand en France, il m’a demandé de venir m’installer à Munich avec lui. J’ai tout lâché : boulot intéressant, famille, amis. Adieu la France. Guten Tag Deutschland. Je ne peux pas dire que les premiers mois étaient faciles, vivre d’amour et d’eau fraîche est une utopie. Nous avons tout de suite lancé notre première entreprise : faire 2 enfants. Après 5 ans de Pampers, allaitement à l’allemande, baby massage...j’ai eu besoin d’un projet pour moi.
En janvier 2011, j’ai créé Destination Chance (www.destination-chance.de) : Je propose des formations de communication interculturelles pour les nouveaux arrivants (français et francophones) et du coaching. Mon projet est aussi axé sur la bi-culturalité : comment comprendre et rapprocher les deux cultures.

Pourquoi cette idée d’entreprise ?

Mon expérience personnelle et professionnelle :
Après 6 ans de vie à la franco-allemande, j’ai voulu mettre à profit mon expérience de femme française qui s’est installée à Munich et a réussi son intégration. J’ai vécu les difficultés et les challenges d’une adaptation à l’étranger et je me suis ’flexibilisée’ aux différences culturelles. De plus, ma formation de maître praticien en PNL (Programmation Neuro Linguistique) m’offre des outils de communication que je peux utiliser pour l’accompagnement de mes clients dans le cadre de leur processus de changement, d’adaptation et d’évolution. Enfin, de formation pluridisciplinaire (géographe), j’ai toujours été intéressée par la communication et les échanges inter-humains. Destination Chance est une suite logique à mon parcours pro et perso.

Le goût du challenge :
J’aime aussi le challenge, je suis relativement indépendante et l’idée de monter mon entreprise a été un nouveau défi pour moi. De plus, être à son compte avait un sacré avantage : avoir la liberté de planifier mon rythme de travail en fonction d’un équilibre choisi entre ma famille, mon rythme et mon activité professionnelle.

Comment j’ai commencé ?

J’ai commencé concrètement à réfléchir il y a un an. Après plusieurs années en dehors du marché du travail pour élever mes enfants, j’ai eu l’impression que mon cerveau s’était un peu rouillé.
J’ai donc participé à un atelier de compétences, ce qui m’a permis de reprendre confiance.
J’ai ensuite fait un stage de création d’entreprise de 2 mois. J’ai eu la chance d’intégrer un programme financé en totalité par l’union européenne et la Bavière.
J’ai également fait appel à plusieurs personnes, ressources en qui j’avais confiance pour m’aider dans mon périple.
En Allemagne, il est assez facile de créer son entreprise. Pour ma part, c’était un courrier aux services des finances et 15 jours plus tard j’avais mon numéro d’impôt, dont je pouvais officiellement commencer.

En parallèle à mes démarches administratives et informatives, j’ai pris contact avec la communauté française de Munich et je me suis intégrée au réseau français par l’intermédiaire d’associations et groupes. J’ai découvert des français bien organisés, dynamiques et solidaires. J’ai testé l’intérêt de mon idée d’entreprise parmi mes compatriotes. Je me suis lancée dans la création d’outils de communication pour faire connaître mon entreprise : création logo, flyer, web et surtout quelle image je souhaite faire véhiculer. Pour moi, c’était une première. Mon logo est un trèfle sur un timbre poste qui exprime la chance de s’expatrier et de partir découvrir d’autres horizons.
Pour mes premiers pas, j’ai offert 3 matinées de coaching gratuites sur le thème de l’expatriation et la bi-culturalité. C’était pour moi un moyen de tester quelques outils et de me faire connaître. Dans les mois qui viennent, je propose un programme de formation sur différentes thématiques (par exemple : se donner les meilleures chances d’apprendre l’allemand, communiquer à l’interculturel...)

Après une année de gestation et de lancement, j’ai eu besoin de ténacité, d’endurance et de croire en ce projet. Au sein de notre famille, nous avons aussi changé. J’étais moins disponible pour eux, il a fallu donc nous réorganiser. C’est comme dans un système, quand un élément change tout change. Nous avons dû réorganiser notre emploi du temps (temps supplémentaire de garde des enfants, tâches ménagères à partager : oui, ca c’était long comme changement ;-). Il y a une expression en allemand qui dit « ohne Fleiss, kein Preis », « sans effort, pas de récompense ». Cela a été un mon Leitmotiv de cette première année.

Ce que m’a apporté ma création d’entreprise :

Je ressens un plus grand dynamisme, je suis plus sereine. Cette entreprise est comme une naissance, un changement qui me fait grandir. C’est aussi un nouvel équilibre au sein de la famille : maman retravaille, elle s’éclate. Du coup, tout le monde est heureux.
Mon activité permet aussi de développer ma créativité, d’imaginer des formations, créer ma communication...
De plus reprendre contact avec la communauté française que j’avais délaissée en arrivant à Munich, m’a permis aussi de retrouver mes racines. Quand je rencontre mes compatriotes à Munich, c’est comme « la madeleine de Proust », je retrouve tout les souvenirs ce que j’ai laissé en partant de France.

Mes conseils pour se lancer :

Se permettre de rêver à ce qu’on a toujours voulu faire.
Avoir une bonne représentation de ce que l’on a envie.
Prendre le temps à la réflexion, à son rythme.
Faire partager son projet à la famille le plus tôt possible pour les faire adhérer et qu’ils deviennent des alliés.
S’entourer de personnes de confiance.
Eventuellement se faire accompagner dans le projet d’entreprise : de l’idée au projet. Il existe des coachs pour les créateurs d’entreprises.
Et surtout avoir une motivation solide et ancrée.

Anne-Chrystelle 
Destination Chance

www.destination-chance.de
à Munich

Femmexpat vous conseille de lire :

VIVRE A MUNICH

MUNICH : A SAVOIR AVANT DE PARTIR

MUNICH : BONNES ADRESSES ET LOISIRS

Témoignage - Premiers pas en Bavière


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !