Connexion en tant que membre

Expat Books

Grâce à l’expat, l’écriture est devenue un art de vivre


ecriture-art-de-vivre-UNE femmexpat 559x520Chez FemmExpat, nous recevons régulièrement de jolis courriers... Des histoires de changement, de déclics, de renaissance... Des histoire inspirantes que nous avons à cœur de partager. Voici l'histoire de Christelle qui, grâce à l'expatriation, à fait de l'écriture un art de vivre.

Récit.

 

Expat aux USA, je sors de ma zone de confort...

Actuellement, enseignante en Lettres dans le second degré et autrice par ailleurs, les métiers en lien avec l’écriture et le public me passionnent. Presque vingt ans que j’exerce ma passion qui a toujours été une vocation. Et puis, trois ans à vivre aux USA, à sortir de ma zone de confort et c’est le déclic! La lecture et l’écriture deviennent un art de vivre, une évidence.

Et puis, la peinture, la création de bijoux en matières recyclées me comblent aussi. Et me redéfinissent peu à peu. Et m’offrent la réflexion sur moi. Alors, j’écris. Et petit à petit des carnets se remplissent et la page blanche se noircit de mots qui se juxtaposent et qui créent l’émotion. Et je parviens à comprendre… Alors, je m’inscris à la faculté américaine pour une petite formation sur l’écriture créative.

L’envie d’apprendre, de rencontrer des gens comme moi et si différents en même temps.

 

Ouvrir mon regard sur les mots

Ma première entreprise fut, dans ce processus d’apprentissage, d’ouvrir mon regard sur les mots afin de redéfinir, de découvrir des techniques d’écriture qui parviendraient à développer un style. J’ai beaucoup écouté, faute de ne pas savoir tout exprimer dans la langue qui ne m’était pas maternelle. Et j’ai beaucoup appris.

Alors, pour pallier le manque langagier, je suis allée visiter. Je me suis rendue dans les musées, les expositions artistiques, j’ai erré dans les espaces démesurément gigantesques. J’ai laissé mon esprit vagabonder au gré des cactus que je dépassais et qui me dépassaient !

Et je comprenais que cet univers de nouveautés était pour moi l’occasion de repenser mon avenir professionnel puisqu’il était en train de m’obliger à me redéfinir moi-même, personnellement.

Puisqu’une naissance se préparait dans mes entrailles, il fallait s’interroger et aller jusqu’au bout.

 

Une histoire de rencontres et de circonstances

J’avais déposé en ventes quelques petites broutilles dans une jolie petite  boutique de Toulouse, près des Carmes. A l’occasion d’un vernissage et pour présenter le travail des divers créateurs de la boutique, un artiste-conteur me contacta par mail et me demanda de présenter mon travail.

Au lieu de lui faire une réponse banale, répertoriant mon nom et mon activité ainsi que ma démarche artistique, j’ai écrit. J’ai écrit une histoire.

A l’autre bout du monde, l’homme fut étonné d’une telle réponse impromptue. Débuta alors une longue conversation écrite entre ces deux inconnus. Et ce fut une révélation. Ecrire tel était devenu mon projet. Apeurée de le faire seule, je proposais à cet homme une écriture à quatre mains… qui, malheureusement ou heureusement, prit fin neuf mois après le commencement. Il ne fallait pas abandonner, me disais-je… alors j’ai transformé, virevolté et ai continué à écrire. Soudain un but qui ne me lâche plus et s’impose à moi : écrire un livre… Puis deux…

 

L'heure des doutes

Au gré de mes rencontres, en voici une qui ne manque pas d’air ! Un coach qui me propose de m’aider à m’auto-publier… Le doute m’envahit… Pourquoi publierai-je mes écrits que je qualifie d’inintéressants. Moi, petite prof ? Moi, mère de famille de deux filles ? Cela allait aux Grands de ce monde, pas à Moi.

Dans ce pays où tous les possibles sont possibles, je me suis lancée. A l’aide de mon coach Bill, j’ai édité et publié deux ouvrages, rencontré un producteur américain avec lequel j’ai eu la chance d’enregistrer les écrits avec ma propre voix, rencontré encore et encore une traductrice qui a traduit en anglais mon second ouvrage. Puis, remarquée par l’Alliance Française, j’ai exposé et proposé des séances de dédicaces.

Oh ne croyez pas que ça marche… Non non… Pas connue, je suis… Mais j’existe dans mon écriture et elle est bien là ma révélation !

 

Dès lors l’écriture s’impose à moi et est devenue un art de vivre

Alors je fais en fonction de mes goûts (bien sûr), de mes attirances et de mes belles découvertes impromptues. Je prends le temps d’écrire, de lire, d’observer. Mon métier d’enseignante m’y aide.

De retour des Etats-Unis en juin 2019, j’ai souhaité continuer cette écriture, non pas pour prolonger mon expérience personnelle, mais après mûre réflexion, pour perpétuer ce que j’ai découvert de magnifique en moi, et que, sans l’écriture, je n’aurai jamais découvert. Un effet cathartique pour sûr ! 

 

J'essaie d'oser

Et puis ma chance a continué avec la confiance accordée d’une personne qui m’a accordée d’acheter un certain nombre de mes deux livres pour pouvoir les présenter, pour également faire des lectures offertes…

Et c’est ainsi que je cherche, je fouille, je vais rencontrer les autres, je propose mes lectures lors de petits spectacles de théâtre… J’essaie d’oser. Dans un objectif particulier : devenir biographe !

Et puis l’écriture d’un troisième livre illustré par mes soins… intitulé "La Petite Princesse", puis, un quatrième livre dont le titre sera "La Bergère de l’Aubrac". Comme une évidence…

En outre, je peins… une démarche artistique personnelle et individuelle associée à un projet que je mène avec une collègue-amie : une peinture intuitive à quatre mains dont une œuvre a été sélectionnée et donc retenue lors d’un concours à une exposition « online » jusqu’au 31 janvier 2021, au Musée d’Art Contemporain de San Diego.

 

Christelle Garrigue

Vous trouverez ces deux ouvrages sur son site : christellegarrigue.wixsite.com/website

 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous recommande de lire aussi :


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne