Connexion en tant que membre

Europe Ma destination Turquie

Turquie : à connaître avant de partir


DRAPEAU TURCAmbassade de France
Chancellerie Diplomatique
Paris caddesi, 70 Kavaklidere
BP403 - 06540 Ankara
Tél : (+90) 312 455 45 45
Fax : (+90) 312 455 45 17
Site web : www.ambafrance-tr.org

Documents et formalités
Pour dédouaner votre déménagement, vous aurez besoin d’un permis de résidence (ikamet). Il vous sera délivré sur présentation de plusieurs documents dont le visa de travail ( à demander au consulat de Turquie en France) et le permis de travail ( à obtenir localement). L’obtention de ses documents prend pas mal de temps (comptez 2 mois) et les procédures changent régulièrement. Vous trouverez sur le site d’Istanbul Accueil, rubrique " formalités pratiques " toutes les informations nécessaires.
Site web : http://www.istanbulaccueil.org/

Le permis de conduire
Les résidents peuvent utiliser leur permis français. Le permis de conduire international est aussi accepté.

La monnaie locale
La monnaie locale est la livre turque (Yeni Türk Lirasi la nouvelle livre turque) : l’ytl. C’est une monnaie très instable, sujette aux dévaluations ainsi qu’à une inflation galopante (que le gouvernement s’emploie à réguler - de l’ordre de 7 à 8 % par an). Attention donc avant d’accepter un salaire en monnaie locale. Seul avantage : ici, on est tous milliardaires !

Les équivalences
Mêmes repères qu’en France.

Le décalage horaire
Il y a une heure de décalage horaire avec la France (+ 1 heure / à la France).

L’équipement électrique
Les équipements électriques sont les même qu’en France. Seules les prises différent.

L’équipement Internet du pays
Très bon équipement Internet, avec de nombreux fournisseurs d’accès mais aussi café-internet.

La tenue vestimentaire
Istanbul est une ville cosmopolite. Le style des tenues vestimentaires est pratiquement le même qu’en France. Vous distinguerez par contre les vêtements de travail de ceux des sorties nocturnes. En effet, les turcs (qui en ont les moyens) aiment parader le soir avec des tenues assez ostentatoires. N’oubliez pas que la ville est à la frontière de l’orient. Évidemment, il existe des quartiers plus sensibles (quartiers traditionalistes de la ville) où vous devrez faire attention, mais vous aurez peu l’occasion de vous y rendre.
A noter : il fait froid - mais jamais moins de 0° - en hiver et parfois très chaud - supérieur à 35° - en été. C’est un climat méditerranéen, maritime, assez humide. Il pleut beaucoup certains mois (surtout l’hiver) et il neige aussi une bonne semaine par an. Les saisons intermédiaires sont pratiquement inexistantes ou très courtes.

L’aide domestique
Vous aurez le choix en arrivant entre les Philippines ou les Turques. Elles ont chacune leurs avantages et inconvénients. Ce sera à vous de voir.
Comptez environ 900$ pour une Philippine à temps plein et moitié moins pour une Turque (pour un plein temps, 6 jours/7). Le travail journalier (à titre indicatif 70 ytl soit 40 euros par jour pour une turque) ou horaire est également possible, tout comme la possibilité de les loger. Ce sont généralement des femmes et elles ne sont pas déclarées. Vous les trouverez via les annonces d’Istanbul Accueil, par bouche à oreille ou dans des agences spécialisées.

Langue parlée
Le turc ! Il est conseillé de prendre quelques cours en arrivant. On ne vous demande pas de savoir lire le journal, mais de pouvoir vous débrouiller. De toutes façons, les turcs que vous croiserez dans votre vie quotidienne ne parlent ni l’anglais, ni le français. De plus, ils seront ravis de voir que vous avez fait l’effort d’apprendre leur langue. Enfin, vous ne comprendrez vraiment les turcs et leur culture qu’en partageant leur langue...

Les repères culturels
S’ils sont musulmans à plus de 99%, les turcs ne sont cependant pas très pratiquants. Certes, on ne nie ni l’augmentation du port du foulard, ni la progression de l’intégrisme islamique mais rien de tout cela n’est vraiment ancré dans la vie de cette jeune république. La Turquie, avant tout, est un pays laïque, une république fondée en 1923 par le très populaire Mustapha Kémal (Atatürk). C’est lui qui posa les bases de la Turquie moderne : des frontières redéfinies, une capitale nouvelle, une république laïque, un alphabet lisible, l’école obligatoire.
Bref, tout ici célèbre le fondateur de la Turquie moderne. Attention cependant à ne pas les froisser, la fierté nationale n’est pas un vain mot !
A part ça, je ne vous présente pas le visage culturel d’Istanbul, bien connu de tous les tours opérateurs et dont vous n’aurez jamais tout à fait fini le tour : palais ottomans, bazars, mosquées, quartiers pittoresques...

Femmexpat vous conseille de lire :

Gaëlle, expatriée et bénévole en Turquie

Istanbul : à savoir avant le départ

Istanbul : les bonnes adresses

Le régime matrimonial en Turquie

Expatriation et miniatures à Istanbul


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !