Connexion en tant que membre

Les Amis Ma vie en expatriation

Se faire des amies en expatriation : comment vous menez votre sociabilisation


femmes-café2Les filles, c'est trop chouette, comme dit Jacques Dutronc. Cool, subtiles, pas compliquées, c'est tout vous, enfin vos réponses* !

Action/réaction : Je me so-cia-bi-li-se, nous nous so-cia-bi-li-sons, on se répète en boucle ce mantra, sésame d’une expatriation réussie. Oui mais de la méthode à la pratique, on fait comment?

Valse à trois temps :

Pour 54,5% d’entre vous entrer dans la danse des cafés mornings et autres grégarités d’expatriés n’est pas un problème. Vous y rencontrez une personne et décelez immédiatement un capital sympathie qui ne demande qu’un retour sur investissement.

Un petit tiers, soit 30,4%, prend « gros sur elles », discrètes comme des violettes, elles attendent tranquillement et un peu anxieusement que vous veniez les inviter à entrer dans la ronde.
Une minorité (15%) sont un peu ronchonnes de la société. L’idée de se retrouver jetées en pâture, ça fait des siennes dans leur boîte crânienne, voire fait sauter l’émail de leurs dents. Pas leur truc.

Le bon grain de l’ivraie :

Ratisser large et faire le tri plus tard parce qu’on est jamais à l’abri de tomber sur la super copine pas forcément engageante au premier regard, c’est de loin, très loin ce que font les 63% des socialites.
Un tiers d’entre vous va, à petits pas menus et combatifs,  toquer aux portes et aux téléphones des « déjà installées ». Un petit pourcentage se planque en embuscade derrière les portes de l’école, en espérant qu’elles seront aussi celles qui s’ouvriront sur une longue histoire… d’amitié. Encore faut-il avoir des enfants, sinon c’est un brin suspect.

Toutes vérités blablabla…

Franchement les filles vous avez la diplomatie chevillée à votre divin body. Vous êtes énormément, pour ne pas dire toutes, à peser chaque terme de votre conversation au trébuchet, histoire de ne pas chiffonner le tout à l’égo de l’aéropage local. Tant de sagesse laisse speechless !
Quelques réponses indiquent quand même que vous dites toujours ce que vous pensez, quitte à dévoiler un dark side pas trop consensuel.

Pinocchio n’est pas mon ami !

Vous ne racontez jamais de pipeaux. Ah non, ça jamais ! Invitations, engagements, activités vous ne dégainez jamais des excuses en carton pour y échapper. Sauf quand même 20% d’entre vous qui avouent  la honte même pas au front qu’elles pipeautent tranquillou et qu’elles appuient sur Pomme Q (les Mac Bookeuses se comprennent) - ça se dit suppr sur un PC (ndlr) -  dès que ça ne les arrange pas, on va dire ça comme ça.

Mère Teresa : sors de ce corps !

« Les filles, c’est vraiment très chouette », comme dirait Jacques Dutronc. En temps de crise vous courrez, volez au secours de l’autre avec une efficacité souriante, à 72%. Ahurissant ce truc, je vous en fais le serment. Quand même 28% veulent bien aider, mais pas trop quand même : faudrait voir qu’il n’y a pas écrit « poire »sous leur frange.

Pour faire la fête, vous n’êtes pas les dernières

Qu’une invitation, même d’inconnus, frappe à votre porte et c’est tout le glitter de la vie qui coule dans vos veines qui se met à bouillir. Deux bons gros tiers d’entre vous n’hésitent pas à aller pogoter sur des rythmes endiablés, ou non, si l’occasion inopinée se présente. Pour le tiers restant, c’est plutôt « jamais sans mon mari, mon gars, mon chum » et seul 1,9 % frappé de timidité n’ose pas.

On n’est jamais trop charmantes

Heureusement qu’aux yeux de nos amies nous jouissons de qualités certaines : 61% pensent donner l’image et l’impression de filles cool, pas compliquées.

La subtilité est de genre féminin, ceci explique cela. Un petit tiers est du genre fofolle-extravertie et à contrario 18% est un peu, beaucoup timide.
Mais comme il faut de tout pour faire un monde, ça tombe plutôt bien, n’est-il pas ?

 

Merci aux 163 d’entre vous qui ont répondu à notre sondage sur "sociabilisation et expatriation", réalisé entre fin mars et début avril 2013.

--

Femmexpat vous conseille de lire :

MA PERIODE « OBSERVATION »

Mes amies de toutes les couleurs

Expats versus résidents


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !