Connexion en tant que membre

Etats-Unis La santé Les Amis Les soins Ma vie en expatriation

Quand l’amitié en expat sauve une vie


Quand l'amitié en expat sauve une vie...et qu'une intuition évite qu’un accident ruine une famille

Chères amies expat, aujourd’hui, voici une histoire incroyable mais vraie. Une histoire qui montre combien l’amitié est vitale en expatriation, au sens littéral du terme.

Une histoire qui finit bien, mais qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques, sur le plan humain d’abord et surtout, mais aussi sur le plan financier car l’assurance santé, pour nous expatriés, est un enjeu crucial.

Partons en Californie, dans la baie de San Francisco.

C'est là que se déroule l'histoire. Fin Mai 2018, Hugues et son épouse partent en week-end dans un camping avec quatre couples d’amis. Bonne ambiance, des enfants partout, on refait le monde sous les étoiles. Les filles se serrent autour du barbecue car la nuit est fraîche. Les hommes échangent entre eux un peu plus loin. Parlaient-ils de sport ou de business ? Nul ne s’en souvient; en tout cas, la discussion était paisible.

Quand soudain, l’un d’eux s’inquiète de l’absence d’Hugues. Il s’est éloigné quelques minutes auparavant. Il n’est pas revenu.

D’instinct, les garçons s’inquiètent. Il aurait dû revenir rapidement. L’un remonte la rivière, l’autre la suit en aval. Le troisième fait le guet. La nuit est obscure, il n’y a pas de lune.

Soudain, Thomas aperçoit une masse sombre dans l’eau. Il s’approche avec inquiétude.

 

Hugues gît dans le ruisseau, le visage dans l’eau.

 

Thomas se précipite, le saisit et appelle les amis au secours. Hugues est inanimé. Stanislas commence les gestes de réanimation pendant que Thomas appelle les secours. Sa femme, Sixtine, les rejoint mais se sent bien impuissante. Comment était son cœur ?

En 5 minutes, la soirée a basculé. La vie peut-être. Au bout de 10 minutes, les secours arrivent. Ils prennent en charge Hugues. Le camion des pompiers l'emmène vers l’hôpital le plus proche en urgence. A côté de lui, Sixtine est silencieuse. L’angoisse qui l’habite est aussi obscure que la nuit. Les trois amis suivent dans leur voiture. Les femmes sont restées pour s’occuper des enfants.

A l'hôpital, Sixtine prend pleinement conscience de la situation. Hugues est toujours inconscient. Les médecins décident de l’intuber pour le mettre sous respiration artificielle car ses poumons ne remplissent plus leur rôle. En France, on dirait que le pronostic vital est engagé. A cette inquiétude fondamentale s’en ajoute une autre.

 

Hugues était sans emploi depuis quelques jours 

 

Les formalités pour la nouvelle assurance santé n'étaient pas encore finalisées. Autrement dit, Hugues et son épouse n’étaient pas couverts, et les frais qui s’annoncent peuvent vite dépasser cinquante mille dollars, voire beaucoup plus.

En Californie, le coût de la vie est ultra élevé ; sans salaire les familles basculent rapidement dans la précarité. Alors si le capital doit servir à payer des frais de santé, la vie californienne déjà âpre peut devenir très difficile.

Sous le choc, Sixtine pourtant résiliente et ultra acclimatée à la Californie n’est plus sûre de comprendre les propos des médecins, et elle se sent incapable de se pencher sur les formulaires administratifs.

Bon, à partir de là, on va vous raconter la suite rapidement car le sujet n'est pas de faire un roman de ce fait divers. De plus, vous avez bien compris que l’histoire s’est bien terminée.

Grâce à Laurent, un cousin qui est venu lui prêter main forte, Sixtine a pu remplir les papiers de l’hôpital en faisant les bons choix, et finalement, bénéficier du système Medicare, heureusement accessible pour des profils tels que celui d'Hugues.

Ce dernier a pris quelques jours en soins intensifs pour émerger. Il a fallu beaucoup de temps pour que ses poumons évacuent l’eau et les feuilles qui les tapissaient, au moyen de quintes de toux ultra douloureuses. Une fatigue intense l’a ralenti pendant plusieurs semaines. Aujourd’hui cependant, il a retrouvé du travail et toute son énergie.

Pourquoi vous rapporter cet accident, au-delà de l’émotion qui m’a frappée de plein fouet lorsque Sixtine m’a raconté cette histoire de sa voix calme ?

D’abord pour insister sur la nécessité absolue d’être au clair en permanence sur son assurance santé. N’ayez pas peur de passer pour une idiote en vous faisant réexpliquer tous les détails plusieurs fois avant de signer quoi que ce soit. Aux Etats-Unis, ce sujet peut conduire à des enjeux financiers dramatiques.

 

A la vie, à la mort

 

Et puis, c’est une belle façon de célébrer l’amitié en expatriation. Quand Sixtine encore émue me décrivait "ces grands gaillards costauds qui ont sauvé la vie de mon mari. Avec eux maintenant, c’est à la vie, à la mort, pour de vrai !", et bien moi, j’étais très émue car cela m’a rappelé ces moments de ma propre vie où des amis nous ont tiré de très mauvais pétrins quand nous étions à des milliers de kilomètres de nos bases.

Or je suis sûre que des histoires comme celle-là, nous en avons toutes. Alors, pardon pour le côté très spectaculaire de cet article, mais vive l’amitié en expat !

 

Alix

 

Portrait Alix Carnot

 

Alix Carnot est Directrice Associée chez Expat Communication, l'éditeur de femmexpat et expat value - Auteur de Chéri(e) on s'expatrie

 

 

 

 

FemmExpat vous recommande aussi :

Les expats sont solidaires 

Amitiés d'expat

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !