Connexion en tant que membre

Amérique du nord Mexique

Vivre à Mexico, DF


vivre à mexico DFPlus ou moins 22 millions de « Chilangos » (surnom des habitants de Mexico), une superficie de 5000 km², 2200 mètres d’altitude, - 7 heures par rapport à la France, Mexico est la ville de toutes les démesures !

Si Luis Mariano nous a vanté les mérites et les beautés de la ville, c’est quand même vrai que l’on peut devenir parfois fou à Mexico !

 

Chroniques d’une vie pas si ordinaire...

Capitale du Mexique, cette ville tentaculaire fondée en 1325 (anciennement Tenochtitlán) par les Aztèques, est une véritable mégalopole avec l’une des plus grandes concentrations humaines au monde, et prés de 4,5 millions de véhicules à moteurs de tous ordres ! Avec ce nombre incroyable de véhicules qui grossit chaque jour un peu plus, vous pouvez imaginer la circulation et ses plaisirs : conduire à Mexico est assez... sportif ! Mais on s’y met finalement assez facilement et pour celle qui appréhende cette circulation chaotique, il reste la solution pratique du chauffeur personnel. Il est impossible d’échapper à la voiture, du fait de transports en commun certes efficaces mais en nombre insuffisant pour couvrir une telle métropole.

C’est en la survolant en avion que l’on se rend mieux compte de l’étendue quasi infinie de la ville. Malgré tout si la pollution est présente, ce n’est pas aussi systématique qu’on pourrait le croire : nous n’avons pas tous les jours une chape de smog, heureusement !

Cela dit, force est de constater que nous les expats’, restons concentrés sur quelques quartiers bien définis au nord-ouest de Mexico. D’une part pour éviter à nos Doux Chéris des durées surréalistes pour aller travailler, et d’autre part pour Chères Têtes Blondes afin qu’elles soient près du Lycée Franco-Mexicain situé dans le quartier « chic » de Polanco, comparable au « Triangle d’Or » parisien.

Et puis, il faut bien reconnaître qu’il vaut mieux éviter quelques lieux pour des questions de sécurité, même si la ville n’est pas un coupe-gorge. Comme dans toutes grandes cités, il faut faire attention et respecter certaines règles de bases (conduite de nuit, taxis, bijoux etc.). Dans ces expatriations hors d’Europe, il est conseillé de respecter les indications que les entreprises sont susceptibles de fournir, de s’inscrire au Consulat et de questionner son agent de relocation. Les risques spécifiques comme le risque sismique à Mexico, n’est pas non plus à négliger.

 

Une ville dont on profite à fond

Une fois passées les petites mésaventures traditionnelles de l’installation (recherche d’un logement, cours d’espagnol intensifs, inscriptions scolaires, repérage des supermarchés et grands magasins etc.), Mexico est une ville dont vous profiterez en principe à fond. Climat d’altitude avec températures modérées et supportables, à hiver sec, printemps chaud et été assez pluvieux !

Ville de culture à la fois précolombienne et coloniale, Mexico regorge de musées, sites historiques, jardins etc. Il est presque impossible de s’ennuyer à Mexico, d’autant plus que nous ne perdons pas fondamentalement nos habitudes européennes malgré des différences culturelles et de mentalités. Le mode de vie des habitants de Mexico étant assez similaire au notre. Mexico est aussi une ville captivante à découvrir absolument bien qu’elle soit également âpre, on y croise aussi la pauvreté, les petits métiers à tous les coins de rue, les vendeurs ambulants de tous ordres. Et pourtant, l’homme le plus riche du monde est le Mexicain Carlos Slim qui a détrôné Bill Gates il y a quelques mois.

Ce qui est aussi intéressant, c’est que la ville est géographiquement au centre du pays : on peut très vite en sortir (enfin, tout dépend de la circulation, toujours la même histoire...) et partir en week-end : une fois passés les montagnes ou volcans alentours (Popocatépetl, 5452 m), s’ouvre à nous un autre Mexique, plus typique, aux multiples facettes : villes coloniales, mer, montagne, campagne, lacs, déserts etc. Le choix est vaste et il y en a vraiment pour tous les goûts !

 

Combien ça coûte ?

A titre d’info, voici quelques indications sur le coût de la vie (prix indiqués en dollars US).

  • La vie à Mexico peut être assez chère surtout dans les quartiers d’expats’ où les logements sont aux prix européens, avec il est vrai, des surfaces plus importantes. Il y a très peu de petits appartements/maisons : moyenne de loyer entre 1000 et 4000$.
  • Une femme de ménage (une muchacha) : une moyenne de 15$ à la journée.
  • Le Lycée Franco-Mexicain propose une scolarité mensuelle aux alentours de 500$.
  • Il existe toutes sortes de grandes surfaces (Walmart, Costco...) ouverts quasiment 24/24 : grand choix de produits, avec un panier moyen par mois pour quatre personnes de 350$. Les marchés sont largement plus économiques et proposent un choix très divers de fruits, légumes, fleurs et la plupart du temps tout ce qu’il est humainement possible de commercer !
  • Le Mexique propose aussi du très bel artisanat : c’est là que Doux Chéri commence à se rendre compte de notre bonne intégration au pays... Ne pas oublier les « Palacio de Hierro » et « Liverpool » qui sont les équivalents de nos Galeries Lafayette et Printemps : nous sommes sauvées !
  • Les voitures, plus particulièrement de marques américaines, sont moitiés moins chères qu’en France. Le plein d’un 4X4 est de plus ou moins 40$.
  • La visite chez un médecin généraliste : 50$.
  • Un très bon restaurant pour 2 personnes avec apéritif, entrée + plat + dessert, eau, vin, café : 60$ pour 2. On peut grignoter dans la rue pour à peine 1$ ! Et c’est bon !
  • Eau, gaz, électricité sont peu chers. Pensez qu’au Mexique la norme électrique est en 110V, avec des prises de type américain.

 

Je pourrais continuer d’égrainer cette liste, mais son intérêt deviendrait vite ennuyeux !

 

Que rajouter sur ce très exhaustif et rapide descriptif de Mexico ?

La ville est immense, oui c’est un fait, mais au fur et à mesure des années, la vie à Mexico qui n’est pas toujours facile au début, devient bien plus sympathique, ça c’est pour rassurer celles d’entre vous qui viendraient vous y installer. Les coups de mou ça existe, c’est normal, comme n’importe où d’ailleurs, mais ça passe, je vous le garantie sur pièce !

Alors oui, je me plais à Mexico, et après presque trois ans, je dirais que c’est une très bonne expat’, avec une communauté française importante et solidaire, et un accueil utile, nécessaire et présent de la part de l’association Mexico Accueil.

Un abrazo muy fuerte desde Mexico...

Elisabeth Q.

 

Liens utiles :

Mexico Accueil 
Le PetitJournal.com / Mexico 

 

FemmExpat vous conseille de lire :

Vivre à Mérida, Yucatan (Mexique)

MEXICO DF : A SAVOIR AVANT DE PARTIR

MEXICO : LA SANTE ET BONNES ADRESSES

MEXICO : LES LOISIRS

Bancs de Fac à Mexico DF

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne