Connexion en tant que membre

Asie pacifique Inde Ma destination

Vivre à Hyderabad, Inde


Hyderabad1Aline habite à Hyderabad, en Inde, avec sa famille. De découverte en étonnement, elle nous fait part de son quotidien dans cette ville indienne au quotidien trépidant. Elle s'y plaît.

 

En arrivant sur place, quelles sont les premières impressions, émotions, réflexions, concernant la ville, les habitants, le climat, ce nouvel environnement ?

Beaucoup nous avaient décrit l’Inde comme sale et bondée. Hyderabad, malgré ses 12 millions d’habitants, a l’avantage d’être une ville en pleine expansion et les nouveaux quartiers vers l’ouest ont été assez bien construits, il y a donc de larges rues, de grands espaces et même si la circulation est intense à certaines heures, les rues sont calmes et à peu près propres ! Le centre historique en revanche est très animé et très bruyant, la majorité des expatriés n’habite pas dans ce quartier.

Nous sommes arrivés au mois de mai, le mois le plus chaud à Hyderabad… En effet il faut savoir qu’à Hyderabad les vacances scolaires se déroulent de mi avril à mi-juin, ce sont les mois les plus chauds où il peut faire jusqu’à 45 degrés en journée. A partir de mi-juin c’est la mousson et les températures commencent à baisser pour finir dans les 20 degrés au mois de décembre.

 

Nos premières impressions ont donc été des impressions de chaleur et de soleil

Heureusement la plupart des communautés sont dotées de piscines et les maisons climatisées dans toutes les pièces même la cuisine !

Etonnement aussi car contrairement à ce que l’on pourrait attendre d’un pays d’Asie, la vie commence très très tard le matin, peu de magasins sont ouvert avant 11h du matin, impossible d’avoir un interlocuteur au téléphone avant 10h30… Il faut s’habituer ! En revanche le soir tout ferme tard (22h) et on peut sonner chez vous jusqu’à 21h/22h pour vous livrer votre machine à laver, réparer une fuite ou autre…

Etonnement aussi car rien n’est fait de façon cartésienne et selon des procédures comme nous en avons l’habitude en France… Je me souviens avec émotion le plombier réparant une fuite sur les réservoirs d’eau chaude à l’aide d’un petit bout de bois trouvé à même le toit de la maison…. Le tout en me regardant très sur de lui « yes, yes it’s ok Madame… »

 

Pouvez-vous situer et décrire la ville et la région proche ?

Hyderabad est une ville très étendue, pour la traverser de part en part il faut compter 3 heures de voiture, elle compte cinq grands secteurs composés ensuite de quartiers.

  • Il y a tout d’abord le berceau de la ville autour du Golkonda Fort, ancienne plateforme de vente de diamants. Les plus gros diamants du monde le Hope et le Kohinor proviennent des mines d’Hyderabad.
  • Puis le centre historique autour du Charminar animé et bondé, plein de ruelles et de bazars, c’est le quartier Musulman.
  • Vient ensuite Secunderabad au Nord Est, les Anglais avaient créé cette ville annexe pour y installer leurs garnisons militaires, c’est le quartier Chrétien.
  • Nous passons ensuite aux quartiers de Banjara et Jubilee Hills à l’ouest avec comme repère le lac Hussain Sagar et sa statue de Boudha haute de 91 mètres de haut, quartier plus récent qui abrite les entreprises et les villas huppées.
  • Enfin le quartier le plus récent de la ville construit à partir 2000 qui s’étire vers l’ouest, HiTech city, héberge les plus grande entreprises informatique et a donné le virage technologique à Hyderabad qui lui permet aujourd’hui de concurrencer Bangalore.

 Hyderabad2

 

Qu’est-ce qui vous plaît plus et qui vous dérange le plus ?

Ce qui nous plait énormément ici c’est la découverte d’un environnement et d’une culture complètement différentes.

  • Tout d’abord les fêtes indiennes hautes en couleurs, en mythologie et en spiritualité hindoue qui jalonnent l’année. Chaque fête a sa spécialité le printemps, les lumières, les couleurs… Puis il y a aussi les fêtes locales comme le nouvel an Telugu mais il y a aussi le nouvel an Hindou, le nouvel an calendaire…
  • Ensuite expérimenter la vie trépidante d’un monde en mouvement, d’un pays qui change à vue d’œil. Le paysage urbain a clairement évolué ne serait ce qu’en un an. Des immeubles sont construits à toute vitesse, des magasins ouvrent et ferment tous les jours, des routes sont tracées au milieu de la campagne…
  • Enfin nous aimons aussi la qualité de vie que nous avons ici, la possibilité pour nos enfants d’être bilingue en anglais dès le plus jeune âge, l’échange avec d’autres expatriés de nationalités différentes…

 

Pour les inconvénients...

  • Je dirai que la logistique quotidienne est difficile et les temps de transport sont longs. Tous les expatriés ont un chauffeur car il est dangereux de conduire et la plupart des entreprises interdisent à leurs collaborateurs de le faire.
    • Il faut facilement 30 à 45 minutes de voiture pour aller à un endroit… même pour le supermarché c’est 20 minutes, du coup il est difficile de faire plusieurs choses dans la journée, les magasins ouvrant à 11h et les enfants rentrant de l’école à 15h30…
    • Pour les courses c’est également un peu compliqué car on ne trouve pas tout au même endroit, heureusement la solidarité entre expatriés est forte et quand quelqu’un va quelque part il prend les commandes pour tout le monde !
  • L’adaptation à la culture locale peut être aussi difficile car leur logique est bien différente de la notre, il faut souvent se battre, surtout quand on est une femme, pour se faire respecter et obtenir ce que l’on souhaite.

 

Quelles sont les bonnes infos que vous pourriez donner à en termes de :

Logement : les quartiers où il fait bon vivre

Jubilee Hills, Gachibowli (ouest du lac)

 

Transport / la circulation / la conduite

Il n’est pas recommandé de conduire et les transports en communs sont impraticables, un métro est en construction et devrait ouvrir d’ici 1 an ou 2. Il vaut mieux avoir un chauffeur pour l’instant.

 

Magasins / supermarchés, l’adaptation à l’alimentation locale

On trouve presque de tout (sauf le fromage au lait cru moulé à la louche…) mais à pleins d’endroits différents. Des petits supermarchés existent ou on trouve la base du quotidien, pour le reste comme la viande ou le poisson il faut s’organiser… mais la communauté expatriée est très aidante pour les nouveaux arrivants.

 

Autour des enfants (les écoles, le rythme scolaire, les activités extra-scolaires, etc)

Il y a plusieurs écoles internationales, les deux les plus choisies par les expatriés sont ISH et Indus.

Ils ont écoles 5 jours par semaine et les vacances scolaires d’été sont calée sur le système américain (mi juin – mi aout)

 

La santé, la maternité

Beaucoup de médecins indiens ont fait leurs études en Angleterre ou aux Etats Unis, il existe donc de très bons hôpitaux privés à Hyderabad, les deux les plus utilisés par des expatriés sont Continental Hospital à Gachibowli et Apollo Hospital à Jubille Hills.

Beaucoup de femmes d’expatriés ont accouché à Hyderabad, il existe une très bonne maternité privée à Banjara Hills : Birthplace. En revanche s’il y a des problèmes pendant la grossesse la plupart des femmes rentrent dans leur pays.

Hyderabad3

 

Les loisirs, sport/les activités du week-end

A Hyderabad il y a la possibilité de se mettre au Yoga puisque l’origine est indienne, cela permet d’apprendre dans les meilleures conditions, il y a aussi des clubs de football, badminton... Une association de coureurs, le HASH propose des courses/marche tous les dimanches après midi dans la campagne environnante. Il y a également deux grands clubs de golf.

Il y a en revanche peu d’activités « culturelles » type théâtre, concerts, musées… l’Alliance Française et Goethe Zentrum (l’équivalent allemand) propose quelques événements dans l’année. Idem pour les enfants, il a peu d’activités proposées. Chaque école propose elle-même ses activités extra scolaires.

 

 

 

Qu'en est-il des possibilité de travailler sur place pour un conjoint d'expatrié : est-ce possible ? comment cela se passe-t-il ?

Il est assez difficile d’obtenir un permis de travail pour le conjoint, les règles d’attribution sont très compliquées, la plupart des conjoints d’expatriés ne travaillent pas. Certains arrivent cependant à être expatriés ensemble par leur entreprise.

>> Pensez à consulter notre site Expat Value, dédié à la mobilité internationale pour vous inspirer de portraits d'expats, y trouver des conseils pro, etc.

 

Existe-t-il des réseaux localement où rencontrer des Français ou des expatriés ?

Vous pouvez rejoindre le Twin Cities Expatriates Associations ou Internations Hyderabad qui proposent des activités et organise des événements. Ce sont de très bon vecteur de communication et d’entraide entre expatriés ! 

Sinon sur Facebook, il y a le groupe Hyderabad Expats.

 

En un moment, comment  résumer la vie quotidienne à Hyderabad ?

Comme un indien me l’avait suggéré une fois, si tout ne se passe pas comme prévu « Let it Go ! »... En gros, il vaut mieux apprendre le lâcher prise… !

 

Par Aline.

 

 

FemmExpat vous recommande la lecture de ces articles :

On a beaucoup réfléchi avant d'accepter une expat en Inde

Les "pour" et les "contre" d'une expat en Inde

Fin de l’histoire ! Un abrupt retour d'expatriation

Inde : à connaître avant de partir

S'habiller en Inde

Ma copine Indienne

Les femmes indiennes

 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Prochains événements

  1. 23/10 – Café Retour d’Expat (virtuel)

    octobre 23 @ 14 h 00 min - 15 h 30 min UTC+1
  2. 02/11 – Café Retour d’Expat (en présentiel)

    novembre 2 @ 9 h 00 min - 10 h 30 min UTC+1

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !