Connexion en tant que membre

Belgique Ma destination

Vivre dans le Brabant Wallon – Belgique


Vivre dans le Brabant Wallon – Belgique

Avec Chrystel, découvrez la vie dans le Brabant Wallon. Cette région est la plus petite province wallonne de Belgique, à quelques kilomètres seulement au sud de Bruxelles.

Environnement

Le Brabant Wallon a l’avantage d’être proche de la capitale et permet de profiter de tous ses avantages tout en vivant à la campagne. C’est l’idéal pour une famille avec enfants. Dans notre quartier nous sommes entourés de veaux, chèvres et surtout de chevaux. Il n’est pas rare de croiser des renards, des faisans ou plus rarement des biches. La forêt de Soignes qui pénètre dans la ville de Bruxelles s’étend jusqu'à notre ville qui est à une quinzaine de minutes de l’entrée de la Capitale. Donc vous l’aurez compris, ici la nature est très belle et la promenade en forêt fait partie intégrante de la vie de tous les jours, avec ou sans chien !

D’avril à fin octobre la nature déverse ses flots de couleur allant du vert des arbres aux roses des cerisiers du Japon, aux mauves des glycines à profusion...
A l’automne, on se croirait au Canada car la Belgique est couverte d’érables.

Le logement

C’est un des points fort de la Belgique. Les maisons sont belles et uniques. Elles sont bien construites (ce qui est loin d’être vrai pour tous les pays). On peut louer et acheter facilement car le marché est dynamique.

Ecole /Enfants

La langue étant la même, on peut facilement mettre les enfants dans le système scolaire belge. Mais attention, celui ci est quand même différent. D’une part la première langue étrangère enseignée à partir du primaire est le Flamant. (peu utile pour les expatriés). Il est difficile de trouver des écoles avec l’anglais en première langue mais il y a des écoles internationales. D’autre part, l’école primaire compte une année de plus qu’en France et se fait donc en 6 ans. La dernière année de primaire est sanctionnée par un diplôme le C.E.B. (Certificat d’Etudes de Base).

L’entrée en Secondaire est très importante car en général les enfants y restent pendant 6 ans. Il n’y a pas de notion de collège et lycée. Le choix de l’école secondaire se fait en général en fonction des options et de la carte géographique. Il y a de très bonnes écoles secondaires dans le Brabant Wallon et beaucoup de choix. Certaines écoles sont comme des campus universitaires. A partir du secondaire, il y a des examens deux fois par an (décembre et juin). Ensuite tous les deux ans un diplôme sanctionne une fin de cycle (CE1D, CE2D puis le CESS qui est l’équivalent du BAC).

Il faut savoir que les cours de religion ou morale sont inclus dans le programme scolaire autant en primaire qu’en secondaire.

Il y a tout un apprentissage à faire au niveau du vocabulaire scolaire. Par exemple les enfants ici n’ont pas de cahier de texte ou agenda mais un journal de classe qui est en général édité par l’école, une farde cela peut être une chemise, un dossier ou un classeur...

Activités extra scolaires

Un autre point positif de la Belgique est que l’éducation musicale y est gratuite jusqu’à 13 ans et peu coûteuse pour les adolescents et adultes. Beaucoup de villages ont donc des académies de musique. Après l’école qui se termine vers 15h30, les enfants vont souvent à l’académie de musique (2 à 3 fois par semaine) pour jouer d’un instrument ou faire du solfège. En général le transport est organisé directement depuis l’école ce qui facilite la vie des parents.

Au niveau du sport c’est comme en France.  

Transport / Circulation

La voiture est indispensable. Les transports publics ne sont pas assez développés autant au niveau des trains que des autobus. Il y a beaucoup d’embouteillages autour de Bruxelles (ring) et dans Bruxelles. A noter qu’ici le contrôle technique se passe tous les ans. Il est préférable de changer les pneus de votre véhicule 2 fois par an (pneus hiver et pneus été).

Système de santé

Il est bon et similaire à la France. Idem pour les pharmacies. En revanche, ce qui est surprenant c’est que beaucoup de médecins demandent à être payé en espèces.

Le climat

C’est le point faible de ce pays. On cherche l’été. L’hiver est long et la grisaille omniprésente. En hiver, les journées sont courtes (nuit à 16h) mais surtout le pays manque de luminosité. Il pleut aussi souvent. Les Belges parlent souvent de « drache » quand il pleut beaucoup et fort. Le soleil est une denrée rare. Alors un conseil faites comme les Belges, en hiver ils partent en vacances au soleil pour se ressourcer ! et surtout dès que le soleil sort il ne faut pas attendre pour prendre l’air car cela ne dure pas . C’est le nord comme dirait Galabru !

Magasins / Nourriture

On mange bien en Belgique. L’enseigne « Carrefour » est installée sur tout le territoire et on trouve des « carrefour Market » partout dans le Brabant Wallon. Le concurrent Belge est « Delhaize », plus cher mais plus raffiné et avec des rayons plus agréables. Il y a aussi Colruyt. La nourriture est en général plus chère qu’en France et il n’est pas rare de rencontrer des personnes qui passent la frontière pour faire leurs courses. Peu de centres commerciaux. et dans l’ensemble beaucoup moins de magasins.

Une province très internationale

Beaucoup d’expatriés qui ne veulent pas vivre dans Bruxelles s’installent dans le Brabant Wallon. Ils sont principalement regroupés dans les communes comme La Hulpe, Bierges, Rixensart, Waterloo ou Lasnes . De part la présence de la Commission Européenne et de l’Otan à Bruxelles, on rencontre beaucoup de couples mixtes. Il n’est pas rare de rencontrer un espagnol marié à une Danoise, ou une allemande mariée à un italien ou bien une islandaise mariée à un irlandais ...le Brabant Wallon est donc très cosmopolite et c’est ce qui fait sa richesse. Les maisons communales (équivalent de la mairie) sont très actives et proposent une multitude d’activités (brocantes, conférences, expositions, potagers collectifs, cercles artistiques, rencontres littéraires autour d’un auteur, concerts...).

Flandre et Wallonie

La frontière linguistique est une réalité autant que la tension entre les Flamands et les Wallons. Il y a tout un contexte historique pour expliquer cela. En bref, dans le passé la langue flamande a été reléguée dans un statut d’infériorité et depuis la communauté flamande se bat pour mettre fin à cette discrimination. Dans Bruxelles et autour de Bruxelles le bilinguisme est demandé au travail. En conclusion, même si la Belgique est un pays relativement proche de la France en particulier la Wallonie cela n’en reste pas moins un autre pays.

Par Chrystel Blanchet


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !