Connexion en tant que membre

Europe Ma destination Ukraine

Expat à Kiev


Kiev_Ukraine2Kiev a connu de tels changements, dernièrement qu’il est difficile d’en saisir les contours : ce qui se dit aujourd’hui pouvant être obsolète après-demain.

Kiev, une ville en pleine transformation, une vie tout en contraste.
On ne compte plus les programmes immobiliers qui transfigurent littéralement certains quartiers, les ouvertures de magasins de luxe ou de biens de consommation dans d’anciens « gastronom » aux allures soviétiques. Les jardins qui faisaient la fierté des habitants réduisent, le marché automobile explose ; les vieilles Ladas ou s’entassaient familles et amis étant visiblement reléguées à la campagne...
La ville est en effervescence, suspendons le temps pour tenter de la décrire. Elle recèle encore de nombreuses surprises (notamment hors de Kiev) et y vivre est un sacré sport !

Pour que la langue ne soit plus une barrière infranchissable
Ici, on n’a pas vraiment le choix. Lire, dans un premier temps, puis parler la langue sont un impératif.
Seuls les menus des restaurants très fréquentés sont traduits en anglais. Les panneaux de circulation (quand ils existent en province), les étiquettes des produits, les contrats, les descriptifs des activités sportives, les transports en commun, le quotidien... sont en ukrainien.
Les vendeurs, serveurs, pompistes, marchands de journaux, taxis sans compteurs... parlent russe, parfois ukrainien. L’anglais est très peu pratiqué par ces professions à moins de se rendre dans des lieux très haut de gamme.
Vous l’aurez compris la barrière linguistique est réelle. Et si cette langue n’est pas facile, c’est le moins qu’on puisse dire, une fois qu’on s’y met, en immersion totale, on se réjouit vite de pouvoir demander un thé vert avec du citron et du sucre à la serveuse, ou à sa propriétaire de faire réparer le ballon d’eau chaude en plein hiver ! Il est des situations qui désinhibent !
Mais alors, russe ou ukrainien ? L’Ukrainien est la langue officielle depuis quelques années. Tous les documents officiels, contrats, à destination du public (y compris la pub, l’enseignement) doivent être rédigés en ukrainien. Si l’Ouest du pays est très ukrainophone, Kiev est plutôt russophone. Rares sont les ukrainiens qui ne comprennent pas les deux langues, question d’héritage historique et culturel.
L’Ukraine est dans une situation de bilinguisme assez singulière. Il n’est pas rare de commencer une conversation en ukrainien par politesse, par respect, par envie... et de la poursuivre en russe par commodité. Ceci dit, le russe est plutôt la langue des affaires, des arts, de la science. De même, à force de mélanger, une troisième langue a finit par émerger, « le surjik ».

Alors, à moins d’être dans une situation professionnelle imposant des relations avec les purs ukrainophones, apprendre le russe peut se révéler un meilleur « investissement ». Il existe de nombreuses écoles, des professeurs particuliers. Les diverses universités proposent le Russe, langue étrangère selon un rythme assez soutenu. Tous les jours de 8h30 à 13h30. Soutenu mais très efficace !

Par ailleurs, vous pourrez être « bluffé » par le niveau de ceux qui parlent anglais ou français. Un vocabulaire très étendu et surtout pas une pointe d’accent. Ça laisse rêveur !
Les ukrainiens qui parlent les langues étrangères n’hésitent pas à intervenir, traduire s’ils vous trouvent en difficulté.

Les prix flamboyants des logements
Attention, Kiev est loin de pratiquer des prix raisonnables en matière de logement. L’absence de réglementation laisse libre cours à toute exagération.
Aujourd’hui, on trouve un appartement de 100 mètres carrés (environ 3 pièces) pour un loyer pouvant aller de 3000 à 5000 dollars pour des prestations identiques. A ce prix là, on peut faire le grand écart entre une décoration des plus soviétiques et un style total rococo avec statues, moulures, poignées dorées, lustres... D’ailleurs, si vous souhaitez vous séparer du lit à baldaquin, des voilages, ou de la reproduction du Vlaminck dans la cuisine, usez de précaution car votre propriétaire, lui ça lui plait.
Des surprises, vous allez en avoir. Ceci étant dit, avant de se lancer tête baissée dans la recherche d’un logement, il est utile ici, peut être plus qu’ailleurs de se poser quelques questions déterminantes : lieux de scolarisation des enfants, lieux de travail, type de logement, mode de transport...

Du centre commercial aux framboises de Babouchka
Ces deux dernières années ont été marquées par l’ouverture de nombreux centres commerciaux multimarques tels que l’on peut les connaître en Europe de l’Ouest avec des enseignes étrangères ou nationales offrant des produits plutôt locaux. La grande distribution française a également fait son entrée (spectaculaire) sur le territoire. On trouve de tout à Kiev - question de prix - excepté peut être les produits exotiques et asiatiques qui se limitent aux nouilles, et produits déshydratés ou sous vide.

Aller sur les marchés reste une expérience extraordinaire pour les sens : on vous fera tout goûter ! La crème à la louche, le lait en pot, le fromage, le chou au vinaigre et tous ses dérivés, le salo (un genre de saint-doux parfumé. Faut oser, mais on finit par apprécier, surtout l’hiver), les fruits venus de pays en « stan » au goût incroyable... Une expérience aussi pour les yeux : les œufs vendus à l’unité côtoient les billots de viande, les têtes de porcs, les fruits secs, les fleurs, les chaussettes... des couleurs, des visages parfois fermés, inexpressifs, rarement hostiles qui s’illuminent soudain pour vous faire partager un jus de grenade. Autre façon de consommer, souvent complémentaire : les produits de Babouchka. Les ukrainiens de base (pas encore de véritable classe moyenne), soucieux de leurs dépenses et de la qualité des produits achètent rarement tout au même endroit. Ils n’hésitent pas à compléter leur marché par une barquette de fruit, un verre de mures, quelques tomates jaunes bien juteuses, trois racines... achetés à une vieille femme (la Babouchka) qui vend, sur le trottoir, sa petite production pour améliorer son quotidien, parfois même pour assumer sa retraite. On s’attendrira et on se régalera par la même occasion.

Vie nocturne en ville et week-end à la Datcha
Bars, cafés, restaurants, terrasses, cinéma, théâtre, opéra, musées... boites de nuit tout y est pour avoir une vie sociale, nocturne, paisible ou festive. Les lieux les plus traditionnels, voire folkloriques sont tout autant fréquentés que les plus tendances. La programmation culturelle locale est riche mais les occasions de voir passer les artistes internationaux qui font l’actualité sont encore rares.

En fin de semaine, la ville est à vous. Elle se vide de ses habitants qui profitent des beaux jours autant que possible et cèdent à la fort sympathique tradition du week-end à la Datcha : maison de campagne au confort parfois rustique. La Datcha , on y va en famille, on y invite volontiers ses amis pour faire un grand barbecue, se baigner dans la rivière, courir après les poules, discuter sans fin et faire la fête. Les Ukrainiens recevant peu à leur domicile, être invité à la datcha est un événement pour un expatrié. Profitez-en, c’est une occasion unique de rencontrer les gens et de partager leur culture.

La vie au quotidienn’est pas toujours simple, faire une chose aussi simple qu’acheter une enveloppe ou faire des photocopies peut se révéler un cauchemar, mais que d’occasions de rire, d’être surpris, étonné.
Voyager en Ukraine est une aventure qu’il ne faut pas manquer, véritable voyage dans le temps. La communauté internationale est fédérée autour de Kiev Accueil en français et de l’IWCK (en anglais) qui ont une raison d’être commune et proposent de nombreuses occasions de rencontres.

Virginie N.

Infos pratiques et complémentaires avec l’amicale collaboration d’Eva.

Kiev Ukraine
La ville de Kiev capitale de L’Ukraine compte environ 2 620 000 habitants.
La monnaie est le Grivna, mais pour les grosses sommes d’argent on parle en dollars.
La langue parlée est l’Ukrainien mais la plupart parlent Russe.
L’achat d’une voiture en Ukraine est assez compliqué, mais l’on trouve tous types de transports en commun (bus, trolleybus, tramway, métro et taxis)
Logement : dans Kiev vous ne trouverez pas de maison (elles se situent à l’extérieur de la ville, ce qui peut être long car il y a souvent des embouteillages). Vous trouverez de très beaux appartements en centre ville mais les loyers reste très cher (comptez 2500 dollars pour un 120m2)
Alimentation : dans les magasins, vous trouverez tout ce que vous voudrez et des petites superettes sont ouvertes 24/24 tous les jours de la semaine. Il y a aussi des marchés où les produits frais sont joliment présentés.
Vêtements : vous trouverez les enseignes qu’il y a en France (même les boutiques de luxe). Mais les prix sont très chers, mieux vaut attendre les soldes.
A mettre dans vos valises : Consultez la rubrique des infos pratiques de Kiev Accueil

Les Ukrainiens
Les ukrainiens, à première vue, sont froids et distants mais une fois qu’ils vous connaissent vous verrez leur grand cœur.
Ne soyez pas surpris de rencontrer des personnes avec leur bouteille de bière à la main car ils ont l’habitude de boire partout et à n’importe quelle heure (la bière est vendue quasiment partout).
Attention le taux d’alcoolémie au volant est de 0.

Santé
L’Ambassade de France (ou votre mutuelle) vous délivreront une liste de médecins reconnus. Il existe aussi l’Américain Médical Center.

Climat
C’est un climat continental en majeure partie. Le temps en hiver est froid et neigeux. Les températures descendent à -10°/-12°. L’été il fait très chaud, plus de 30°.

Loisirs
Vous trouverez beaucoup de centres sportifs, il y a aussi de beaux parcs pour faire des balades.
Vous pouvez aussi faire des virées en bateau sur le Dniepr.
L’été, vous pouvez profiter des plages au bord du Dniepr pour bronzer (attention souvent bondée).
Vous pouvez aussi participer aux activités de Kiev Accueil.
Pour vos sorties vous avez le choix beaucoup de restaurants.
Le Krechatik, l’avenue principale, est fermé aux véhicules le samedi et dimanche... il y a souvent des concerts ou autres activités.

Eva

Liens utiles
Le site de l’Ambassade de France
Kiev Accueil
Le site de l’IWCK
France Ukraine

 

Femmexpat vous conseille de lire :

Le régime matrimonial en Ukraine

Ukraine : à connaître avant de partir

En direct de Kiev : témoignage de Laure

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !