Connexion en tant que membre

Asie pacifique Ma destination Taïwan

Expatriée à Taïwan


TaiwanVirginie, expatriée en famille à Tapei, sur l'ile de Taïwan nous donne ses impressions sur sa vie là-bas. Elle a créé un blog. 

Nous sommes à Taïwan depuis presque 3 ans.

Le contrat de mon mari se terminait et il avait des contacts à Taïwan donc il a postulé et eu la place. Il a un contrat local à l'université. Mais contrairement à ce que les gens pensent, il n'est pas professeur, c'est un chercheur. Nous avons quitté la France pour une durée indéterminée en 2007. Notre première expatriation s'est faite au Japon puis aux Pays Bas et maintenant ici ! Avant d'arrivée j'étais juste impatiente. J'avais envie de découvrir ce pays peu connu à l’exception du "made in Taïwan".

 

Quand nous sommes arrivés c'était de nuit en janvier et il pleuvait.

J'ai tout d'abord apprécié la température. Nous venions des Pays-Bas quand même... Les gens étaient très sympathiques, souriants et tout comme au Japon, la nature se voyait partout malgré les buildings de la ville.

Ce que j'aime le plus et le moins

J'adore pouvoir faire mes courses le dimanche. Le fait que les magasins soient ouverts tous les jours de la semaine est un réel avantage. Je suis également une grande fan de bubble tea ou de jus de fruits. Partout il est possible de trouver des stands vendant ces petites merveilles. Il s'agit de thés où sont mises des billes de tapioca. C'est délicieux. On en retrouve aussi dans les jus de fruits avec des lamelles de gelée à la noix de coco. J'adore ! Je ne pourrais plus m'en passer.
Par contre je déteste le fait que les gens veulent tout le temps toucher ou prendre en photo mes enfants. Même si c'est gentil et qu'ils ne veulent pas leur faire de mal il m'est arrivé plusieurs fois de me mettre franchement en colère. Des petits blancs surtout un blond ça ne se voit pas souvent et nous avons pris l'habitude de cacher leur visage ou de nous interposer quand les appareils photos commencent à sortir des poches. Un autre aspect difficile c'est le manque d'intimité. Chez certains médecins, un simple rideau vous sépare des autres patients qui attendent et qui bien entendu peuvent tout entendre de votre conversation. Pareil chez le dentiste où la séparation n'est qu'un comptoir.

Question Logement

Nous habitons un quartier excentré situé tout au sud de Taipei. Il y a très peu d'étrangers mais tout est à portée de main que ce soit la montagne de l'autre côté de la rue, la rivière avec les pédalos à une station de métro et les supermarchés. Les expatriés se retrouvent plus au nord dans le quartier de l'école européenne qui est également sympathique mais dont les loyers sont beaucoup plus élevés.

Le transport

Taïwan, et plus particulièrement Taipei, a de très bons systèmes de transport en commun et c'est ce que nous utilisons. Nous n'avons pas de voiture mais cela nous arrive de prendre le taxi ou de monter avec des amis et il nous arrive d'avoir des frayeurs. Il y a beaucoup de scooters. Une fois nous avons même pu voir un scooter sur un autre scooter en plus du conducteur. Voir une famille entière sur un 2 roues est courant. J'ai pourtant passé mon permis ici mais jamais il ne me viendrait l'idée d'y conduire.
Pour faire simple : dangereux !

Les courses, l'alimentation

Carrefour est implanté à Taïwan donc on trouve assez facilement de la nourriture occidentale. Il n'y a pas tout bien sûr, et c'est assez cher, mais on peut se faire des pâtes bolognaises assez facilement. Par contre si quelqu'un a une bouteille de sirop de menthe en trop (introuvable ici) je me ferai un plaisir de lui donner mon adresse postale ;p
Pour ce qui est de l'alimentation locale... Il y a de tout mais j'ai quand même beaucoup de mal avec tout ce qui est stinky tofu et abats.

Autour des enfants 

Il y a une école européenne au nord de la ville mais notre fils n'y va pas. Le trajet serait trop long et les tarifs sont vraiment exorbitants surtout pour un enfant de maternelle. Nous avons préféré le mettre dans une école « américaine » juste en bas de notre immeuble. Il est le seul étranger si l'on ne compte pas les professeurs. Il y est très content. Et cela nous permet de pouvoir avoir un réel échange avec les professeurs sachant que s'il avait dû aller à l'école taïwanaise c'est une chose qui aurait été impossible. Nous en sommes très contents, surtout parce que lui aussi est content d’y aller. Les écoles taïwanaises ont tendance à beaucoup pousser les enfants, comme souvent en Asie où l’éducation et la recherche de la perfection sont très importantes. Je pense que c’est le cas de beaucoup des parents des camarades de classe de notre bout de choux. Ils voudraient que leur enfant soit bilingue anglais à leur entrée dans l’école obligatoire à 6 ans.
Pour nous, c’est surtout un moyen de socialiser notre enfant. L’apprentissage de l’alphabet, des chiffres, de l’anglais sont un plus appréciable, c’est certain, mais pas primordial. Tout ce qui nous importe, c’est qu’il ait le sourire en y allant ou en rentrant le soir.
Ils font beaucoup de sorties, vont visiter des expos, des artisans. La semaine prochaine ils vont au zoo par exemple. J'aime bien aussi le fait que chaque année il y ait des visites médicales avec des spécialistes pour vérifier les dents ou encore les yeux des enfants. Ça rassure.

Activités et loisirs

Le plus grand fait du jujitsu depuis cette année. Nous lui avons trouvé un professeur qui parle français/anglais/chinois... Il s'éclate là-bas deux fois par semaine. C'est un peu loin de chez nous mais l'essentiel est qu'il soit heureux.

Dans une capitale, il y a toujours plein de chose à visiter. Par contre avec des enfants c'est plus problématique. Mais nous sortons régulièrement quand même. L'année dernière nous sommes tombés amoureux de la ville de Lukang lorsque nous sommes allés au festival des lanternes. Une véritable merveille. Sur Taipei il y a les marchés de nuit qui plaisent beaucoup et pas mal de musées. Le zoo est génial et nous y allons souvent. Du zoo, il est possible de prendre une cabine pour aller dans la montagne voir les maisons de thé. Il y a même un musée où dès votre arrivée on vous offre une tasse bien chaude. Nous avons aussi visité la tour 101.

L'île est petite et partir quelques jours dans le sud est très facile. En plus, il y fait chaud en hiver ! Par exemple le week-end dernier nous étions invités à un mariage bouddhiste et nous ne ratons jamais le festival des lanternes.

Les réseaux francophones 

Nous ne fréquentons pas les réseaux expat. Nous avons des amis français mais ils sont pour la plupart mariés à des taïwanaises. Par contre, il existe un forum "Taiwan mag" où j'échange régulièrement avec d'autres français de l'île. Et je sais qu'il existe l'"Association des Français de Taiwan".

A savoir 
A Taïwan, et encore plus au Japon, les gens ne disent pas toujours ce qu'ils pensent et derrière un sourire on ne sait pas ce qu'il peut se cacher. J'aime beaucoup les taïwanais mais il faut aussi être réaliste : on n'est pas au pays des bisounours. Il y a aussi des gens grincheux et qui ne sont pas dignes de confiance mais c'est plus difficile à voir. Les français sont peut-être d’éternels insatisfaits mais au moins ils disent ce qu'ils pensent.

Mon blog : Les tribulations de la famille raton
J'avais commencé un blog en 2007 lors de ma première grossesse pour être un peu plus "près" de ma famille durant cette période un peu particulière de ma vie, puis avec le temps je me suis rendue compte que j'adorais partager mes voyages. J'ai donc fermé l'autre blog que j'avais laissé tombé au fil du temps pour créer celui-ci et faire découvrir Taiwan ainsi que d'autres pays aux personnes intéressées. Ce blog, c'est un petit bout de moi. J'ai raconte nos découvertes, nos questionnements, coups de gueule mais aussi mon ressenti par rapport à mes enfants. Je sais que ma mère me lit et que ça la rassure chaque jour de voir que nous allons bien. En ce moment je m'en sers également pour mettre les textes que j'aime partager.
J'y ai fait des rencontres virtuelles plus ou moins fortes et certaines se sont transformées en rencontres réelles, comme à noël dernier lors de nos vacances en France, où nous avons rencontré deux "copines de blog". C'était super. Nous avons dormi chez l'une d'elle est l'autre est devenue la marraine de notre fille !

Pour conclure,
Taiwan est un pays où il fait bon vivre. Cette île a vu ma fille naître et mon fils se faire ses premiers vrais amis. Elle aura toujours une place spéciale dans mon coeur.

Virginie,
Tapei, Taïwan
Visitez son blog : Les tribulations de la famille raton

Femmexpat vous conseille de lire :

TAÏWAN : à connaître avant de partir


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Prochains événements

  1. 02/11 – Café Retour d’Expat (en présentiel)

    novembre 2 @ 9 h 00 min - 10 h 30 min UTC+1
  2. 04/11- Conférence Online Etudes Post Bac Amérique du Nord

    novembre 4 @ 16 h 00 min - 17 h 30 min UTC+1
  3. Conférence Online : Commencer des études internationales en 2021, avec le Bachelor de ESCP

    novembre 5 @ 14 h 00 min - 15 h 00 min UTC+1
  4. 02/12- Conférence Online Etudes Post Bac France

    décembre 2 @ 16 h 00 min - 17 h 30 min UTC+1

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !