Connexion en tant que membre

Afrique Ma destination Tchad

N’DJAMENA : LES BONNES ADRESSES


BONNES ADRESSESSanté
CMS - centre médical français - avec deux médecins français, un petit labo, et une chambre en cas de besoin. On traite l’immédiat, si quelque chose ne va pas, on évacue. Il faut donc prévoir une assurance rapatriement. On évacue pour des échographies, pour des examens sanguins un peu poussés...

Centre Médico Social
BP 898
N’Djaména
Tél / Fax : (235) 52 28 37

La clinique SOS - ils font à peu près la même chose. Et évacuent s’ils ne peuvent pas faire.

Les deux sont payants, et c’est très cher. La plupart des entreprises prennent cela en charge, mais pas toutes.

Les pharmacies à N’djamena.
S’en tenir à trois : celle qui se trouve sur l’avenue Charles de Gaulle à côté du magasin de meubles Harmonie, et les pharmacies Eguni et Centrale qui se trouvent sur la partie de l’avenue Charles de Gaulle aussi mais tout près de la Grande Mosquée,

Clubs de sports
Il y a une grande piscine où faire des longueurs, celle du Novotel La Tchadienne. Il existe également une ou deux salles climatisées pour faire de la gym. Il y a une piscine également dans les deux autres hôtels - Le Méridien Chari et le Kempinsky, mais leur forme arrondie se prête plutôt à la détente. Ces trois hôtels organisent des soirées à thème.

Supermarchés et marchés - Où se ravitailler

Il existe quelques magasins : le Bistrot, l’Alimentation Générale et le libanais qui vend du demi-gros. Egalement, à connaître, le Chinois (qui est Tchadien et musulman !!!) et les boutiques autour de lui, situé dans une rue parallèle à l’avenue Charles de Gaulle, en allant vers le Novotel. Autre adresse : La Belle époque, sur l’autre tronçon de Ch. de Gaulle, qui va du Centre Al-mouna au Camp des Martyres.
Il ne faut pas hésiter à acheter en quantité importante si l’on a une famille, car un produit là une semaine peut être absent plusieurs semaines durant. La règle est d’avoir de l’avance, et de ne pas laisser baisser les stocks.

Pour la viande : Personnellement, j’allais derrière l’abattoir de Farcha, où j’envoyais chercher l’un des employés, un vieux, qui ne parlait pas un mot de français, et je lui passais commande de mes filets de bœuf. On peut aussi acheter de la langue, des rognons, du foie, du cœur... Les prix sont un peu plus bas qu’au marché, mais surtout la viande n’a pas traîné sur les étals, été tripotée, subi les assauts des mouches ... Ceci dit, il faut éviter d’y aller le lundi, et les lendemains de fêtes. Pour les autres viandes, j’avais un fournisseur, c’est-à-dire quelqu’un qui m’apportait à la maison : du gibier, des cuisses de grenouilles, du porc, du poisson, du mouton... Une règle : demander des animaux jeunes (on voit très vite la différence entre une cuisse de cochon de lait et un bon gros cochon adulte !!! Pour avoir un bon fournisseur il faut demander aux gens sur place, sachant que beaucoup refusent de partager leur fournisseur ( ?!).

Pour le poisson, allez au marché de Dembé suivant la saison. Ne jamais acheter de poisson congelé.

Boulangeries
Il y a deux boulangeries-pâtisseries-salons de thé sur l’avenue Charles de Gaulle. Le plus célèbre et le plus ancien, l’Amandine pourrait fermer prochainement car ses propriétaires veulent vendre. Très bonnes pâtisseries

Electro-ménager
A cause du climat, il faut envisager un équipement tropicalisé : réfrigérateur et congélateur. On y range presque tout
Filtres à eau, robinets, régulateurs d’intensité, tout peut se trouver à la quincaillerie de la Grande Mosquée, vraie institution. On peut également acheter beaucoup de choses au marché. Il faut comparer les prix. Un conseil, éviter d’acheter les produits « made in Nigeria » ; ils sont moins chers mais ne durent pas. Autre bon plan : traverser la frontière vers le Cameroun, et aller faire ses achats à Kousseri.

Décoration
Il existe un village artisanal, à côté du Novotel. On trouve beaucoup de choses, mais il faut marchander, et commencer la négociation à moins de la moitié du prix annoncé.
A côté de l’école française, il y un centre artisanal qui propose qqs objets, mais surtout qui a un atelier derrière où l’on peut faire fabriquer des objets sur mesure.

La vie culturelle

Musique : il y a de très bons musiciens tchadiens, se renseigner auprès du Centre Culturel Français, ou bien auprès des gens sur place. Ils ont malheureusement du mal à se faire connaître.

Peinture, sculpture : quelques bons artistes, mais pratiquement aucune possibilité d’exposer. Toutefois, on peut avoir des expositions au Centre Culturel Français, dans les grands hôtels ou bien chez des particuliers qui prêtent leur maison le temps d’un vernissage privé. Musée National : il a du mal à vivre et à maintenir quelques collections d’objets traditionnels et historiques.

Restaurants
Le Bistrot, le Carnivore, le Central, Côté Jardin, le Taj Mahal et le Piano Bar sont les principaux. Il existe 4 restaurants chinois, deux ont des standards sanitaires plutôt bas, et deux sont récents et bien - Chez Wu et la Maison Békin. Les grands hôtels ont également des restaurants.
Boîtes de nuit : le Feeling, le Number One, et une récemment ouverte au Kempinsky. Il y a également des restaurants plus locaux, mais il vaut mieux y aller accompagnés de quelqu’un qui connaît...

Les excursions
Le Parc de Zakouma, une des plus grandes réserves d’animaux d’Afrique financée par l’Union Européenne. On peut dormir au campement composé de boukarous (case ronde) et nulle part ailleurs car les animaux sauvages sont des vrais !

Les grottes et leurs peintures rupestres de l’Ennedi - toutefois il faut y aller avec les agences de voyages qui s’occupent de toute la logistique et qui sont équipées de téléphones à liaison satellite. Dernièrement les groupes de rebelles sévissant dans le pays rendaient les excursions hasardeuses...

Le Sahara et son hôtel « Mille étoiles » - une expérience inoubliable, à faire avec des gens qui connaissent et à plusieurs véhicules.

Moundou, Sahr : retour 50 ans en arrière avec des panneaux routiers portant encore les noms de la colonie française

Le nord du Cameroun : le parc de Waza - petite réserve d’animaux, bien agréable, deux hébergements possibles : Waza et Maga ; Rumsiki ; Maroua... Attention à la sécurité, toujours circuler à plusieurs véhicules...

Femmexpat vous conseille de lire :

Vivre à N'Djamena, Tchad

TCHAD : A CONNAÎTRE AVANT DE PARTIR

N'DJAMENA : A CONNAITRE AVANT LE DEPART


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !