Connexion en tant que membre

Asie pacifique Ma destination Nouvelle Zélande

VIVRE A CHRISTCHURCH, NZ


CHRISTCHURCHUn seul qualificatif pour résumer la vie en Nouvelle Zélande en général et à Christchurch en particulier : cool et tout est dit !

Il y a presque 2 ans maintenant, mon mari et moi avons commencé sérieusement à envisager de passer une année à l’étranger.

Dans son domaine, il était plus facile de s’expatrier que dans le mien alors il a commencé à chercher une mission à l’étranger. Pendant un an, on a tourné en rond, allant de propositions de projets en refus pour cause de difficulté à obtenir un visa. Alors qu’on n’y croyait plus vraiment, on lui a proposé un projet en Nouvelle-Zélande... A Christchurch... Fans de rugby tous les deux, nous connaissions le pays, de loin, et tout ce qu’on savait de Christchurch, c’était que la ville avait été détruite par un tremblement de terre en février 2011. Pas très réjouissant. Pourtant, on ne s’est pas trop posé de questions, on s’est dit « Allez, c’est parti pour une année en Nouvelle Zélande ». Et on a eu raison !

Les démarches administratives avant notre départ ont été plutôt faciles. De plus, même en tant que compagne, j’avais droit à un visa de travail, ce qui était un vrai plus pour moi. Une fois sur place, notre installation n’a pas été non plus très compliquée. Nous avons trouvé une maison en 15 jours. Les maisons à louer sont souvent un peu vieillottes et il n’est pas facile de trouver un logement meublé. Par contre, les garanties demandées sont minimes, ce qui est un gros point positif quand on arrive de loin, qu’on n’a pas encore commencé à travailler et qu’on ne connaît personne pour être notre garant.

Nous n’avons pas eu non plus de difficultés à inscrire les enfants à l’école. C’était une de nos angoisses (de parisiens) avant notre départ, mais ici, la vie est cool, les gens sont cool, et l’école est cool aussi. Oui, mes enfants sont scolarisés dans le système néo-zélandais : ici pas d’école française, nous n’avons donc pas eu à nous poser de questions. _ Aussi, le système scolaire néo-zélandais est très bien classé dans les classements de l’OCDE, donc nous n’avions aucune inquiétude, si ce n’est celle de la langue comme nos enfants ne parlaient pas un mot d’anglais à leur arrivée en Nouvelle Zélande. Les débuts de l’apprentissage ont été difficiles mais les enseignants ont été très attentifs et l’intégration des enfants a été parfaitement réussie. 10 mois après notre arrivée, nos filles parlent très bien anglais et ont une vie sociale beaucoup plus remplie que la nôtre.

Concernant la vie sociale, on pensait que ce serait plus facile que cela ne l’a été. Pourtant les Kiwis sont des gens charmants et accessibles. En ayant des enfants scolarisés et travaillant tous les deux, nous pensions que nous arriverions à rencontrer du monde, mais cela n’a pas été évident du tout. Du coup, nous avons participé à des sorties organisées par l’Alliance Française de Christchurch et nous avons pu ainsi rencontrer quelques français.

Bien qu’une partie de la ville soit détruite, on arrive encore à trouver des endroits sympathiques pour sortir à Christchurch : des restaurants, des bars, des cafés, et il y en a de plus en plus chaque jour.

Il est facile aussi de pratiquer des activités sportives (les fans de golf apprécieront beaucoup la Nouvelle Zélande), les Kiwis sont très sportifs, et il y a aussi régulièrement des expos et des manifestations organisées dans Hagley Park, le parc principal de la ville. Christchurch est loin d’être une ville morte. Il suffit d’être curieux pour trouver les bons plans.

Au quotidien la vie à Christchurch n’est pas bien différente de la vie en France, certes on conduit à gauche, on ne trouve pas tous les produits qu’on a l’habitude de trouver en France, mais on s’adapte. Le coût de la vie n’est pas si éloigné de celui de la France, sauf si on décide d’acheter des produits français, là il faut être prêt à payer des sommes délirantes pour un camembert, par exemple.
Ici, on prend les choses du bon côté, sans stress. Donc, si vous venez d’apprendre que vous êtes mutés à Christchurch, keep calm and sweet as.

Marie-Laure

Visitez ses blogs :

http://whereonearth.canalblog.com/

 http://www.femmedejoueur.com/

Femmexpat vous conseille de lire :

Sandie coordinatrice de production en NZ

J'ai monté mon agence de voyage en Nouvelle-Zélande

Aude : une jeune expat à Welllington en NZ


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !