Connexion en tant que membre

Asie pacifique Corée du Sud Ma destination

Vivre en famille à Séoul en Corée du sud


Séoul : ville à 100 000 volts est "the place to be". Entre ultra modernisme et traditions ancestrales, Géraldine nous raconte cette ville dépaysante et intéressante.

séoul

Voici un peu plus d’un an maintenant que ma petite famille et moi avons posé nos valises à Séoul, et nous sommes ravis de nous être lancés dans cette petite aventure familiale !

Il faut dire que ce n’était pas gagné : je me souviens encore du jour où en pleine réunion je reçois un texto plutôt sibyllin de mon mari : “Séoul ça te dit ?” Séoul, Séoul c’est la Corée, çà ? Du Sud ? Bref inutile de vous dire que je ne fus pas très concentrée le reste de la réunion...
Et oui Séoul, c’est la capitale de la République de Corée du Sud. 11 millions d’habitants intra-muros, 25 millions avec la périphérie. Une ville en perpétuel mouvement qui ne dort jamais, tout bouge, tout va vite : “the place to be” comme disent certains !

Mes premières impressions
La première image que j’ai eue de Séoul c’est d’avion lors de notre voyage de reconnaissance : une véritable mer de barres d’immeubles très hauts, tous pareils avec des chiffres en gros sur les façades et ce, à perte de vue !
Une fois dans l’aéroport j’ai été frappée par la modernité, la propreté et l’organisation impeccable des lieux. Quasiment pas de queue pour passer la douane, tous les guichets étaient ouverts, bref environ 15 mn après avoir atterri, nous avions récupéré nos bagages et les portes s’ouvraient sur la Corée !

Et là une odeur non identifiée est venue frapper mes narines...un mélange d’ail, de piment et de je ne sais quoi... Cette odeur vous la retrouvez partout : dans les transports en commun, les restaurants, les marchés. C’est l’odeur de la cuisine coréenne qui associe des produits fermentés, des épices, des condiments peu connus en Europe. _ Pour être tout à fait honnête, il faut un certain temps à nos palais pour s’habituer à ces nouvelles saveurs et surtout au côté très pimenté de la plupart des plats ! Mais il faut persévérer car l’on finit par vraiment apprécier et la cuisine coréenne est très saine, peu grasse et équilibrée.
Le plus difficile je pense c’est pour les enfants mais il suffit de savoir demander si le plat est piquant ou non, une des premières choses que l’on apprend !
Et puis pas de panique : vous trouvez à Séoul comme partout, pléthore de fast-foods, pizzerias, et autres restaurants de cuisines occidentales. Les coréens adorent manger, d’ailleurs ils mangent à toute heure du jour et de la nuit, et depuis quelques temps ils sont très friands de saveurs venues d’ailleurs !

L’alimentation, les courses
Pour votre cuisine au quotidien, on trouve quasiment tout, en passant du Nutella, à la moutarde et au pain (il y a de très bonnes boulangeries) ! Ce qui manque le plus bien sûr, c’est le bon chocolat, le bon fromage et la charcuterie ... qu’on apprécie d’autant plus quand on rentre en France ! Mais là aussi pas de panique si vraiment vous êtes en manque, la poste coréenne marche très bien et les colis arrivent de France en 3 à 5 jours (bien plus rapide que les lettres souvent !). Attention, la charcuterie a du mal à passer car c’est interdit et les chiens renifleurs de la douane coréenne sont très forts ! En revanche aucun problème pour le fromage, même celui qui sent...
Pour le reste vous trouverez à Séoul absolument tout ce qu’il est possible d’acheter. Le consommateur ici est roi ! La plupart des magasins et supermarchés sont ouverts tous les jours 24h/24h. Ils livrent gratuitement même la petite supérette de quartier. Ils possèdent tous un parking voir un voiturier. Bref tout est fait pour que vous dépensiez sans soucis..

Ceci m’amène à vous parler du coût de la vie à Séoul
Concernant l’alimentation, les produits locaux sont peu chers ; en revanche tout ce qui est produit d’importation n’est pas donné. Pour exemple la référence de beaucoup de mamans : le pot de Nutella de 350g est à 5€.
Les vêtements des enseignes comme H&M, ZARA, Uniqlo, Gap sont à peu près au même prix voir un peu plus chers qu’en France.
Les loyers sont très élevés comme dans toute grande capitale ainsi que le gaz et l’électricité. A ce propos la plupart des chauffages sont au gaz ainsi que les cuisinières.
Tout ce qui concerne les services comme la cordonnerie, “retoucherie”, pressing, etc. est très bon marché par rapport à la France.

Se déplacer
Les transports en commun sont eux aussi peu chers que ce soit le métro, les bus ou bien les taxis.
-  Le métro est très pratique, facile d’utilisation, moderne et très propre. Attention cependant les stations sont assez espacées un peu comme celles du RER.
- Le taxi est très utilisé aussi (en moyenne 4€ la course), il faut juste arriver à se faire comprendre du chauffeur ...
- Enfin il y a les réseaux de bus (de quartier, d’arrondissements, de banlieue) mais c’est assez difficile de s’y reconnaître car à la différence du métro où tout est indiqué également en anglais, les arrêts de bus eux sont en coréen...

La langue
Me voici arrivée à un point assez délicat pour les étrangers en Corée : la langue !
Je dirai que c’est vraiment quasiment le seul vrai point noir de l’expatriation ici (avec le climat mais j’y reviendrai...). Les coréens parlent très peu anglais (voir pas du tout) et l’apprentissage du coréen est très difficile. Malgré l’enthousiasme des débuts, beaucoup des expatriés abandonnent ! En revanche, il est utile et relativement facile d’apprendre à lire le coréen (hangeul) et cela vous permet notamment de reconnaître des directions, certains produits etc.
A moins d’avoir des dons en langue, ou bien d’adorer ça, d’après mon expérience, je pense qu’il suffit d’acquérir en coréen un “kit de survie” pour pouvoir se débrouiller à peu près dans la vie de tous les jours.
Pour cela, la ville de Séoul à mis en place dans chaque arrondissement des Global Centers qui proposent gratuitement aux étrangers des cours de coréen, mais aussi des visites culturelles, des cours de cuisine, d’artisanat local etc. Ils peuvent également réserver pour vous des hôtels, des places de spectacles. Bref leurs services sont très précieux surtout au début ! Le Global Center du quartier français est vraiment très apprécié par la communauté surtout qu’il emploie des personnes qui parlent français, un vrai luxe !

Les quartiers
Et oui, il y a à Séoul un petit village gaulois, le quartier de “Soerae Maeul” qui s’articule autour du Lycée Français. C’est un des quartiers les plus agréables de la capitale car il est encore bien épargné par les barres de tours dont je vous parlais au début. Les constructions sont d’une hauteur très raisonnable, il y a beaucoup de petits commerces, de restaurants, de cafés. Ce quartier se situe dans l’arrondissement de Seocho, au sud du fleuve Han, vous êtes à 10 mn à pied de deux stations de métro. Il est entouré de petites forêts (notamment le parc Montmartre (cela ne s’invente pas !) et vous êtes à 15-20 mn à pied des berges aménagées en piste cyclable du fleuve. _ Ces petits coins de nature sont indispensables car vous pourriez vite vous sentir oppressé à Séoul. Pour vous décrire cette mégalopole je vous dirai que c’est le quartier de la Défense puissance 100 parsemé de montagnes et forêts !

Sports et loisirs
Il n’est pas rare de croiser dans le métro des groupes de montagnards équipés comme des alpinistes car la marche et le golf sont des sports très en vogue ici.
Le ski de piste s’est beaucoup développé aussi ces dernières années. Vous avez des stations à 1h à peine de Séoul. Certains papas y vont même après le bureau, car tout comme les magasins, les stations sont ouvertes presque 24H/24H. Vous pouvez y arriver en costume car sur place tout le matériel peut être loué : des skis aux moufles !

Le climat
Vous l’aurez compris il y a de la neige en Corée. Et oui il n’est pas rare que Séoul se recouvre d’un manteau blanc ! Mais surtout, il y fait très froid de décembre à mars à peu près. Pendant 4 mois, le thermomètre dépasse rarement les 0° et peut descendre jusqu’à -15° à Séoul.
Le climat Coréen est celui des extrêmes : un froid sibérien en hiver, la chaleur et la mousson en été ! En revanche, l’automne et le printemps sont magnifiques. Si si je vous assure !

Le réseau francophone
Je finirai mon tour petit tour d’horizon de la vie à Séoul en vous parlant de l’accueil francophone qui est ici vraiment exceptionnel grâce notamment à deux associations très dynamiques et complémentaires : l’Association des Francophones de Corée (AFC) et Le Cercle Franco Coréen (CFC). La première propose principalement des animations le week-end ou en soirée, la seconde dont le bureau est composé de membres français et coréens propose tout un panel d’activités sportives et culturelles en semaine. N’hésitez pas à aller sur leur site dont voici les liens :
-  l’Association des Francophones de Corée (AFC)
-  Le Cercle Franco Coréen (CFC)

N’hésitez pas non plus à consulter le site du Lycée Français de Séoul avec vos enfants. Il y a plein de photos et d’articles qui leur donneront peut-être un petit aperçu de leur future école. C’est un établissement à taille humaine (450 élèves de la Petite Section à la Terminale), d’un très bon niveau dans lequel les enfants semblent épanouis (en tout cas les miens !)

Les vacances, le tourisme
Concernant les vacances, la Corée est une petite péninsule riche en histoire et en sites magnifiques à découvrir. Le tourisme commence à se développer et vous trouverez maintenant quelques guides en français notamment le Guide Vert qui vient de sortir.
La Corée est idéalement située puisqu’elle se trouve à 1h de vol de Tokyo, de Pékin, 2h de Shanghai, quelques heures de quasiment tous les pays d’Asie du Sud avec jamais plus de 2h de décalage horaire. Rien de tel qu’un petit séjour au soleil quand il fait -10° à Séoul !

Pour conclure, je dirais que l’expatriation en Corée est très agréable et facile.Elle a l’avantage d’être très dépaysante tout en gardant nos standards de conforts et d’hygiène européens (voir même au-delà !). C’est un pays ultra-moderne mais qui a gardé dans sa culture des traditions ancestrales, ce qui le rend vraiment intéressant.
Bref ce petit pays et ses habitants gagnent à être connus et l’expatriation ici est presque un jeu d’enfants !

Géraldine, Séoul, 2012

Femmexpat vous conseille de lire :

SEOUL : A SAVOIR AVANT LE DEPART

SEOUL : LES LOISIRS ET LES SORTIES

SEOUL : LES BONNES ADRESSES


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !