Connexion en tant que membre

La Maternité La santé Mes dossiers

Accoucher en France ou à l’étranger ?


bébé-HPAttendre un bébé à l’étranger est une situation que vivent beaucoup de femmes expatriées. Si le suivi de la grossesse se fait généralement dans le pays d’adoption, la question du lieu de l’accouchement n’est pas toujours facile à trancher. Certaines femmes font le choix d’accoucher là où elles habitent, d’autres n’envisagent pas de donner naissance autre part qu’en France. Pour celles qui hésitent, petit inventaire des avantages et inconvénients de chaque option.

Pour commencer, il est essentiel de considérer les critères objectifs qui peuvent jouer un rôle dans la prise de décision : le contexte du pays (plus ou moins stable), le système de santé (plus ou moins performant) et votre niveau de couverture (frais médicaux plus ou moins élevés et plus ou moins bien remboursés).

Ensuite, interviennent des critères plus personnels, tels que les différences culturelles, la prise en compte de la douleur de la femme (notamment à travers l’utilisation plus ou moins systématique de la péridurale), l’importance que vous accordez au lieu de naissance ou encore la relation de confiance que vous entretenez avec votre gynécologue.

Accoucher à l’étranger

Si vous habitez dans un pays sans problème majeur et où le système de santé est de qualité, vous y aurez votre bébé comme vous pourriez l’avoir en France. Pour vous en convaincre, observez tous les gens que vous croisez dans la rue et dites-vous que dans l’immense majorité, ils sont nés dans leur pays !

Le fait d’accoucher dans votre pays de résidence est très confortable du point de vue de l’organisation. Pas de déménagement temporaire, mais la seule préoccupation de préparer et de gérer l’arrivée de bébé. En restant chez vous, vous aurez aussi plus de chance d’avoir le père de votre enfant à vos côtés… encore faut-il qu’il limite ses déplacements pendant la période présumée de la naissance.

Il peut être difficile pour certaines d’envisager la période de l’accouchement sans la présence de la famille ; mais si vous avez la chance d’être entourée d’amis qui peuvent vous aider et vous soutenir de quelque manière que ce soit, cela peut compenser l’éloignement et contribuer à une naissance « sereine ».

Accoucher à l’étranger avec la présence de sa famille

Rester à l’étranger pour accoucher et être aidée par un ou plusieurs membre(s) de la famille venu(s) prêter main forte est une alternative rassurante pour certaines. En s’installant chez vous, elle (c’est souvent votre mère) pourra vous soulager sur de nombreux aspects. Tout en gardant vos repères du quotidien, vous vous sentirez entourée et pourrez vivre ce moment avec votre compagnon, sans que cela demande d’organisation ni d’adaptation particulière.

Attention, l’arrivée d’un bébé est une période forte émotionnellement et charnière dans la construction d’une famille. Les parents éprouvent généralement le besoin de se retrouver et de former un « cocon » autour de leur nouveau-né. Par conséquent, si des tensions existent déjà avec ceux ou celles qui doivent venir vous aider, vous prenez des risques…

Rentrer accoucher en France

Accoucher en France peut aider à se sentir en sécurité dans un environnement familier.  Pouvoir compter sur le soutien de la famille et des amis proches représente un soulagement et un réconfort pour certaines. Si vous êtes bien entourée, vous n’aurez pas à gérer autant de problèmes logistiques que seule à l’autre bout du monde. Tout ceci dépend évidemment de l’expérience de chacune et des relations entretenues avec la famille.

Si vous envisagez de vous installer chez vos parents ou beaux-parents, cela comporte de nombreux avantages, mais potentiellement aussi quelques risques. Dans le cas de la cohabitation avec votre famille, réfléchissez bien à tout ce que cette situation implique : vous êtes généralement partie de chez eux depuis plusieurs années, et le « retour au nid » peut s’avérer plus compliqué que prévu. Vous n’aurez probablement pas autant d’intimité que chez vous. Famille ou belle-famille, n’oubliez pas qu’étant chez eux, vous devrez vous plier à un minimum de règles qui pourront vous sembler contraignantes…

Par ailleurs, si vous habitez loin de France (avec un temps de trajet important), rentrer accoucher dans l’hexagone fait courir à votre mari le risque non négligeable de ne pas être présent au moment de la naissance, les bébés s’octroyant parfois la liberté de pointer le bout de leur nez un peu en avance !

En expatriation, la question du lieu de l’accouchement demande mûre réflexion. Quelle que soit votre décision, n’oubliez pas votre propre bien-être… aussi important que celui de votre bébé !

DJM
Delphine Joëlson Marteau à Dubai

Delphine Joëlson Marteau est l’auteur du livre « L’expatriation au féminin » aux éditions L’Harmattan. Disponible sur tous les sites de vente en ligne (Fnac, Amazon…). 

 

 

FemmExpat vous conseille de lire :

Votre protection sociale à l’étranger : l’expatriation au féminin
« CFE & moi – ma maternité à l’étranger » l’application mobile pour les futures mamans en expatriation


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !