Connexion en tant que membre

Les langues

3 astuces pour parler une langue avec aplomb


3-astuces-pour-parler-une-langue-avec-aplomb-UNE femmexpatBousculons les codes aujourd'hui et osons parler de l'ingrédient "sine qua non" que peu d'expats connaissent quand il s'agit de réussir à parler une langue étrangère. Nous voulons parler d'un secret qui pourtant est la base de tout...

La plupart des personnes qui se disent "nulles" en langues ont une lacune en commun. Ce n'est pas qu'elles ne soient pas bonnes en langues ou trop vieilles pour apprendre. Ça ce sont les raisons - pour ne pas les appeler excuses 😉 que tout le monde évoque...

 

Non. Cette lacune n'a même rien à voir avec la langue à proprement parler.

-  Le talent ? Non !
-  L'oreille ? Mhm !
-  La constance ? Meh !

 

Vous donnez votre langue au chat ?

C'est le manque de... confiance en vous!

 

Pour y parer, voici les 3 astuces de Marion, ex-expat (Suisse, Portugal), coach en langues, auteur et entrepreneur. Elle parle 6 langues dont le chinois et l’anglais qu'elle enseigne depuis 2010... 

 

Des astuces qui donnent de quoi regagner confiance en soi pour parler une langue avec aplomb...

 

 

Astuce #1 : doucement le matin, pas trop vite l'après-midi !

Cela paraît contre intuitif, pourtant ça marche! Parler plus lentement nous permet d'avoir plus de temps pour trouver nos mots et donc faire des phrases avec moins de pauses et de "huh...". Quand on parle de manière plus fluide, on a l'impression de mieux maîtriser la langue et on prend confiance en nous. CQFD !

C'est à Taiwan que j'ai découvert le pouvoir du parler moins vite. En apprenant le chinois, je m'entêtais à parler à la même vitesse qu'en français. Alors que je maîtrisais déjà à peu près la langue, je faisais encore plein de fautes de grammaire et de prononciation pour lesquelles je connaissais pourtant les règles.

Le jour où j'ai consciemment commencé à parler moins vite, la qualité de ce qui sortait de ma bouche s'est automatiquement améliorée. Ce qui a boosté ma confiance en moi.

 

Astuce #2 : une phrase c'est mieux que plein de mots

L'astuce numéro 2 c'est de vous concentrer sur les sonorités et les phrases ou expressions complètes.

Au placard les anciennes méthodes où il fallait apprendre des listes de vocabulaire longues comme un jour sans pain! Il vaut mieux connaître 10 phrases par cœur et sans hésiter que 100 mots qu'on ne saurait mettre ensemble pour faire une phrase qui tient à peu près debout.

La différence de résultat entre mon expérience avec l'allemand et le portugais en est la preuve criante. Pour l'allemand, je n'avais pas commencé par me faire aux sonorités de la langue. J'avais commencé par apprendre du vocabulaire de manière décousue. Du coup je connaissais tous les noms des meubles dans la maison mais je ne savais pas faire des phrases utiles avec. Ça vous parle?!

En revanche avec le portugais, j'ai beaucoup écouté d'audio et même de musique. Je reproduisais les sons et phrases que j'entendais. Mon apprentissage en fut plus fluide et de temps à autres les Portugais pensaient même que j'étais portugaise !

 

Astuce #3 : vos imperfections vous rendent parfaite

Cette troisième astuce est celle qui apporte le plus de transformation. Elle reprogramme votre cerveau à arrêter de vous concentrer sur le négatif et à assumer pleinement qui vous êtes dans une autre langue.

L'école nous a programmées à rechercher la perfection. A chaque faute, un point en moins. Pas bien ! On reproduit ces schémas en tant qu'adulte et on se coupe à chaque fin de phrases avec des "sorry", "lo siento", "entschuldigung".

Ce qui vous fait perdre confiance en vous c'est de savoir que vous ne vous exprimez pas parfaitement et de penser que vos interlocuteurs vous jugent. Or, vos défauts et petites erreurs de langue font de vous la personne unique que vous êtes et vous rendent attachante. Promis !

 

Et voilà... 3 astuces simples et qui ne vous coûtent rien à mettre en place dès aujourd'hui, pour des résultats garantis !

 

 

Marion-Gioda-LanguageBoss

Marion Gioda est coach en langues pour professionnels et expatriés. 

Arrivée en Suisse alémanique, du côté de Zurich en 2012, Marion ne parle pas un mot d’allemand et encore moins de suisse-allemand. Elle a donc la plus grande difficulté à s’intégrer socialement et beaucoup de mal à trouver un emploi. Elle se devait de trouver un moyen d’apprendre la langue qui soit rapide et efficace. Des cours en classe n’iraient pas assez vite et des cours privés seraient bien trop chers... C’est à ce moment qu'elle développe sa propre méthode. Depuis, elle parle 6 langues !

- Découvrez son Podcast Gratuit pour apprendre les langues comme un pro.

 

 

FemmExpat vous recommande également :

Un été pour apprendre une langue : défi accepté !

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !